crédit image: 7activestudio / 123RF

La « fatigue surrénalienne » est un terme utilisé pour caractériser les glandes surrénaliennes dans l’état où elles essaient de gérer au mieux le stress et un emploi du temps surchargé. Dans ces conditions, on finit par se sentir dépassé, fatigué physiquement et émotionnellement et finalement on a du mal à rester motivé !

Même si cette « fatigue surrénalienne » n’est pas un diagnostique que votre médecin vous donnera, il n’en reste pas moins essentiel de considère avec sérieux les signaux que votre corps vous envoie ! Ces signaux peuvent être, en effet, des alertes pour vous faire comprendre que les choses doivent changer et que vous devez prendre le temps pour souffler !

Il est important de faire attention aux 4 phases d’une fatigue des glandes surrénales afin d’éviter des complications qui peuvent aboutir à une insuffisance surrénalienne que cette fois-ci votre médecin peut diagnostiquer. Il est donc primordial d’écouter son corps, il est le mieux placé pour vous dire ce qui ne va pas.

Nous mettons tous nos glandes surrénales à l’épreuve : quand on n’arrive pas à se débarrasser du stress, on se retrouve avec un taux élevé de cortisol et nos systèmes de défense sont affaiblis. Tout cela parce que les glandes surrénales ont atteint leur limite !

 

LIRE AUSSI : 10 habitudes mortelles qui endommagent sérieusement vos reins.

 

Alors comment savoir que notre corps s’essouffle et que nos glandes surrénaliennes s’épuisent ? Que pouvons-nous y faire ? Voici les 9 symptômes de la fatigue surrénalienne et quelques astuces pour reprendre un second souffle dans votre vie !

 

1- Vous vous sentez submergés par votre vie

Nous sommes nombreux à mettre « prendre soin de moi » tout à la fin de notre liste de choses à faire. Le problème c’est qu’un jour… il est simplement trop tard. Nous sommes d’accord, dire « oui » est parfois beaucoup plus aisé que dire « non ». Mais le rythme effréné que certains d’entre nous mènent, peut conduire tout droit au « burn-out ». Il n’y a rien de mal à être un « fonceur », brillant. Mais la clé du succès réside aussi dans le bien-être et dépend donc de comment prenez vous soin de vous. Le stress se lit sur les visages et ce n’est pas joli à voir ! Alors, prenez du recule quitte à laisser de côté certains de vos engagements. Ajoutez à votre routine des moments de détente, de bien-être et rappelez vous l’importance de prendre du temps pour soi. Si vous vous accordez du repos, votre corps et vos glandes surrénales vont vous en remercier !

 

2- Vous ne trouvez pas le sommeil 

Idéalement (tout dépend de l’âge bien évidemment) nous avons besoin de dormir 8h par nuit, en respectant les cycles du sommeil, pour recharger les batteries et pouvoir affronter un nouveau jour ? Malheureusement, nous sommes nombreux à avoir des problèmes de sommeil : on a du mal à s’endormir, à se réveiller, notre sommeil est saccadé, etc.. Eh oui, le trop de travail, le nombre incalculable de choses qu’on s’impose de faire en une seule journée, tout ceci déstabilise l’équilibre biologique et influe donc sur la quantité et surtout la qualité de notre sommeil. Il est grand temps pour nous de prendre des habitudes plus saines pour améliorer notre rythme de vie. Essayez de vous mettre au lit vers 22h30. Même si vous ne vous endormez pas tout de suite, se coucher dans son lit, dans le noir aide votre corps à fabriquer l’hormone du sommeil – la mélatonine. Si toute fois, vous n’avez aucune envie de dormir, une bonne séance de médiation et/ou un bain chaud vous pousseront tout droit dans les bras de Morphée.

 

3- Vous êtes épuisés après une journée d’entraînement

Des séances d’exercices sont un très bon moyen pour redonner de l’énergie. En effet, contrairement à ce que l’on pourrait penser, faire de l’exercice n’épuise pas mais revigore !

Mais le stress physique est connu pour ses conséquences sur les surrénales. Trop d’effort physique peut avoir des conséquences opposées à celles escomptées et peut, en influant sur les glandes surrénales, rajouter une fatigue supplémentaire. Si vous vous entraînez sans cesse, sans arriver à accomplir l’objectif voulu mais en finissant toujours épuisé, vous devriez envisager en exercices physique plus adapté (qui peut s’avérer tout aussi efficace, voire plus). Par exemple, vous pourriez essayer de simple étirement ou bien la marche, le yoga. Ces exercices sont souvent bien meilleurs. Si votre but est la perte de poids, sachez que 80% du résultat dépend de l’équilibre alimentaire et non pas de votre coach sportif !

 

4- Vos hormones font des siennes !

Si la fatigue des surrénales passe en phase 2, votre thyroïde peut en souffrir. Cela peut conduire à l’apparition de symptômes d’hypothyroïdie (fatigue, gain de poids, cheveux et peau secs, problèmes de circulation).  En situation de stresse trop important, les glandes surrénales arrivent à épuisement : les précurseurs hormonaux sont dirigés vers la production du cortisol, qui devient trop importante et conduit à un déséquilibre hormonal. Les conséquences d’un tel déséquilibre peuvent être très désagréables. Pour vous remettre en forme, rien de mieux qu’un bon régime alimentaire, de bonnes nuits de sommeil et beaucoup d’eau !

 

5- Vous vous sentez excessivement anxieux(-se) ou déprimé(e)

Les responsabilités au boulot, ça va de pair avec l’anxiété ! La pression des délais à respecter, l’emploi de temps surchargé, tout cela met vos surrénales à rude épreuve. Les hormones surrénaliennes influent énormément, en réalité, sur les fonctions cognitives, l’humeur et l’équilibre mental. L’anxiété et les coups de déprime (voire l’état dépressif) sont directement liés au stress que l’ont subi, puisqu’il nous rend moins « tolérants » que la normale, ce qui engendre fatalement de la frustration. On en revient toujours au point n°1 : prendre du temps pour soi, c’est la règle de l’or ! Vous faites de votre mieux, vous donnez le meilleur de vous, vous êtes le/la meilleur(e) ! Votre santé et bien-être sont plus important qu’une cuisine bien nettoyée et un job que l’on ne veut pas vraiment parfois !

 

6- Envie de manger salé 

Vous n’êtes pas vous-même lorsque vous êtes stressés ! Lorsque la fatigue des surrénaliennes affecte l’équilibre hormonal, il arrive souvent qu’on ressente une envie folle de manger du salé. La raison : votre corps a besoin de sodium (Na+). Lorsque la production d’aldostérone – hormones minéralocorticoïde, permettant de diminuer les pertes en sels – est diminuée, il y a une baisse de la pression sanguine, des palpitations, vertiges et une grande envie de salé. Il faut donc faire attention à votre natrémie. Astuces : Vous pouvez utiliser des algues marines pour vos plats (dulse, kelp and nori). Vous pouvez également ajouter des gouttes minérales à votre eau filtrée.

 

7- Vous êtes rabat-joie et tout le temps vexé(e)s

 Ce sont les signes d’un manque considérable de repos : il faut recharger les batteries ! Vous ressentez surement le stresse dans la nuque, le dos et la mâchoire – le moyen le plus simple pour se débarrasser de la douleur est de prendre de bonnes habitudes de sommeil et passer un peu plus de temps à faire des étirements ou du yoga. Les bains chauds avec des mélanges de minéraux comme AlkaBath, ont des effets spectaculaires sur la peau, les muscles : le magnésium apaise les douleurs musculaires et le mélange de cristaux agit comme un détoxifiant.

 

8- Vous vous en remettez à la caféine pour survivre aux après-midis

Chers adorateurs du café, il est temps de rétablir la vérité sur la caféine : c’est bon pour certains…et mauvais pour d’autres. Rappelez vous d’une chose : le café ne vous donne pas de l’énergie comme ça…vous « empruntez » cette énergie en quelques sorte. La caféine aide votre cerveau à rester actif pendant la journée mais au prix de vos glandes surrénales. En effet la prise de caféine maintient votre un corps dans un état de stress et lui donne le signal de produire du cortisol et de l’épinephrine (adrénaline). Cela devient plus inquiétant pour les « accros », vous savez les personnes parmi nous qui disent « Faut surtout pas me parler avant ma tasse de café ». Les matinées peuvent être extrêmement dures lorsqu’on est en situation de fatigue surrénalienne. Les consommateurs réguliers de café savent surement que l’initiale impression d’énergie, assez brusque, se dissipe et l’innocente tasse de café vous laisse alors juste une plus grande fatigue. En somme, vous êtes encore plus grincheux (-euse) qu’au réveil. Préférez donc, au café, plutôt le thé ou autres remplaçant comme le basilic sacré, le pissenlit ou la menthe.

 

9 – Problèmes de digestion

Le stress ne permet pas à votre corps de se concentrer sur la digestion et l’absorption des nutriments. Et ceci est justement une réponse au stress de votre corps ! En effet, les fonctions digestives et métaboliques sont inhibées lorsque les surrénales sont épuisées, ce qui augmente la probabilité de se sentir ballonné(e)s après manger. Les problèmes digestifs peuvent avoir des conséquences telles que la prise de poids, constipation/diarrhée. Mangez sainement autant que vous voulez, si vous êtes trop stressé(e)s, vous en serez incapable d’absorber le moindre nutriment.

Petites astuces : boire des citronnades, manger lentement (c’est très important), boire suffisamment de l’eau.

 

REFERENCES

[1] http://www.apa.org/news/press/releases/stress/2013/sleep.aspx

[2] https://chriskresser.com/why-you-may-need-to-exercise-less/

[3] https://chriskresser.com/5-ways-that-stress-causes-hypothyroid-symptoms/

[4] https://adrenalfatigue.org/mild-depression/

[5] http://csrf.net/doctors-articles/steroid-replacement/the-importance-of-the-adrenal-cortex-hormones-cortisol-and-aldosterone/

[6] https://adrenalfatiguesolution.com/caffeine-adrenal-glands/

Traduit et adapté par :Aidersonprochain.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici