42190315 - backache on male body. young person suffering from lumbar vertebrae disease.
crédit image :seoterra / 123RF 

Une nouvelle étude publiée dans la revue Mayo Clinic Proceedings confirme la supériorité de cinq approches alternatives, non médicamenteuses, contre la fibromyalgie.

La fibromyalgie est une grave maladie provoquant douleurs dans les muscles, les nerfs et le squelette, une grande fatigue et une hypersensibilité psychologique. Les personnes se bourrent en général d’antidouleurs, paracétamol, mais aussi de morphine et autres médicaments à base d’opium.

Ça ne leur fait pas de bien, vous vous en doutez. Mais elles n’ont pas le choix : les douleurs sont insupportables.

Et de toute façon, la majorité des médecins ne leur proposent rien : la fibromyalgie est très mal soignée par la médecine conventionnelle. Il n’existe aucun traitement standard.

Grande nouvelle positive !

Or, il est désormais prouvé que les approches alternatives, elles, sont efficaces. Bien au-delà de l’effet placebo.

Cette étude de la Mayo Clinic vient de paraître, le 16 septembre 2016. Uniquement basée sur des essais randomisés contrôlés (études très rigoureuses), elle a conclu que :

L’acupuncture apporte une amélioration significative sur les scores de fatigue et d’anxiété liées à la fibromyalgie. Aucun effet secondaire indésirable n’a été constaté, contrairement aux médicaments habituellement utilisés pour ces indications (antidépresseurs, somnifères, anxiolytiques…) ;

La méditation en pleine conscience entraîne une réduction du stress et des troubles du sommeil ainsi qu’une réduction de la sévérité des symptômes ;

La conscience de soi, une technique qui donne une importance à la prise de conscience et l’expression des émotions, entraîne une réduction significative de la douleur et une amélioration du fonctionnement physique ;
La visualisation mentale guidée semble apporter une diminution significative de l’intensité des douleurs, de la fatigue et de la dépression ; il s’agit d’imaginer que la source de la douleur a une forme, de la visualiser mentalement, et de visualiser sa disparition. Prenons le cas d’une brûlure sur un bras : la personne peut visualiser un animal imaginaire et bienfaisant en train de lécher la plaie pour la faire disparaître ;
Enfin, le tai-chi-chuan permet une diminution des symptômes. Il s’agit d’un art martial chinois, souvent pratiqué comme une gymnastique favorisant la relaxation, la santé, le bien-être [1].
Les maladies mystérieuses, compliquées, mieux soignées par les médecines naturelles.

La médecine scientifique occidentale s’est attaquée en priorité aux maladies simples. Les maladies provoquées par un microbe, une bactérie, un virus.

Identifier le microbe
Identifier le produit poison pour le microbe
Donner au malade le produit
Cette stratégie a permis de gagner des batailles vitales contre la Tuberculose, la rage, la polio et mille et une maladies infectieuses. Des millions de vies ont été sauvées.

En revanche, face aux maladies compliquées, systémiques, la médecine scientifique occidentale est empêtrée.

Des chercheurs (trop) optimistes ont promis, dans les années 1970, la fin du cancer et de toutes les autres maladies.

Dans les années 1990, ce sont les généticiens qui ont fait les mêmes promesses. Actuellement, ce sont les « transhumanistes » [2].

Mais si vous allez dans les hôpitaux, les maisons de retraite, ou si vous interrogez les gens dans les familles, vous vous apercevrez d’une masse inouïe de maladies, de souffrances, non soulagées.

Maladies auto-immunes, maladies neuro-dégénératives (Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaques), maladies psychiques (autisme, dépression, instabilité), maladies articulaires et métaboliques (hypertension, diabète, obésité…) sont présentes comme pratiquement jamais auparavant.

Et parmi les malades, ceux qui s’en sortent le mieux sont ceux qui se tournent vers les approches… naturelles !

Traiter le patient dans sa globalité

Face à ces maladies, ceux qui se contentent de se bourrer de médicaments vont de mal en pis jusqu’à la chaise roulante, puis le cercueil.

Ceux qui se lancent au contraire dans une recherche sur le régime qu’il leur faut, les aliments à éviter, les exercices qui vont les aider, les activités (méditation, tai-chi, massages, cures thermales…), les vitamines, les compléments alimentaires, les plantes, constatent au contraire :

Une amélioration de leurs symptômes ; un intérêt renouvelé dans leur existence, qui reprend du sens, grâce à leur quête et toutes les découvertes et rencontres passionnantes qu’ils font en se soignant.
C’est pourquoi j’ai la conviction que la médecine naturelle est la médecine de demain.

C’est la porte de sortie pour échapper aux impasses médicales actuelles.

Cela prend certes un peu de temps, de concentration, de travail même, pour s’initier, et comprendre.

Mais c’est la voie vers une vie heureuse et longue.

Suivez le guide !

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

Source : santenatureinnovation.com

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici