crédit photo : kzenon / 123RF 

Je suis assistante dentaire depuis plus de 25 ans chez un dentiste assez traditionnel mais qui accepte toutefois d’enlever les amalgames aux mercures au patient qui le demandent, même si lui même continue à en poser.  Cela peut sembler paradoxal mais c’est ainsi. Il y a pourtant une logique puisqu’il remarque parfois des reprises de caries sous ses propres composites qui conduisent alors souvent à dévitaliser les dents ensuite, ce qui en définitive est encore pire.

Concernant les dents dévitalisées, il fait le nécessaire pour les conserver le plus longtemps possible et ne les extrait que lorsqu’elles sont vraiment trop abîmées et qu’on ne peux même plus les couronner.

Un patient a demandé une fois de lui extraire une dent qui paraissait bonne car il était convaincu que cette dent dévitalisée l’empoisonnait. Peut être était il tombé sur le site internet du docteur Darmon ?  Le dentiste a accepté de le faire et le patient à d’ailleurs rapidement guéri de son problème de santé.

Je me rends compte en faite que mon dentiste fait un peu ce que les patients lui demandent.

C’est au hasard de mes lectures sur internet que j’ai découvert le site du docteur Darmon. Comme ce praticien, j’ai eu l’occasion un peu par hasard, de voir de surprenantes guérisons qu’on n’observe pas en enlevant seulement les amalgames aux mercures. J’aurai de nombreuses histoires à raconter sur ce sujet mais je vais juste vous en raconter quelques unes.

1-Un patient souffrait d’une chute de cheveux localisée à l’arrière du crâne depuis des années sans que personne n’ait trouvé d’autre explication que le frottement sur l’oreiller. Un jour, une dent dévitalisée à été extraite et les cheveux ont repoussé aussitôt.

2-Un autre patient souffrait de tendinite aux deux tendons d’Achille si douloureuse qu’il peinait à se déplacer. il a consulté le kinésithérapeute, fait des injections locales, rien ne le soulageait ou alors temporairement. Là encore une extraction de dent dévitalisée à résolu le problème…

3-Plus récemment, j’ai eu l’occasion de discuter avec une patiente dont l’état dentaire était exceptionnel. Pas une seule carie. Sauf une molaire qui a du être dévitalisée. Et comme par hasard elle consulte quelques années plus tard, pour l’apparition de ganglions dans le coup “inexpliqués” dans le coup justement du même coté que cette dent et sa santé à commencer à se dégrader. La panoplie d’examens réalisés ne révèle aucune anomalie. Je lui ai fait remarquer qu’il pouvait y avoir un lien entre ses symptômes et cette dent dévitalisée, qui ne lui fait pas mal et apparemment n’a aucune infection et que la solution serait de l’enlever. Mais elle n’y croit pas d’autant qu’aucune médecin n’a évoqué cela.

4-Un patient souffrait depuis des années de céphalées (maux de têtes) et douleurs diffuses qui sont apparues peu de temps après avoir dévitalisé une dent. Il a été trimballé de médecins en médecins, d’examens en examens sans qu’aucune cause ne soit trouvée. On l’a même traité de “PSY” . Trois ans après, la dent s’est mise à faire mal et mon dentiste l’a extraite. Tout est rentré dans l’ordre presque du jour au lendemain.

5-Deux dents sont dévitalisées à un patient et quelques mois plus tard comme par hasard, apparaissent deskystes et des nodules sur les cordes vocales ainsi que des douleurs musculaires diverses. Séance d’orthophonie (la personne ne pouvait plus parler!), kiné, anti-inflammatoire sur longue durée et les choses se sont améliorées. Quelques années passent et c’est une endométriose très invalidante et d’énormes kystes sur les ovaires qui font leur apparition. Opérée plusieurs fois, elle récidive pourtant. Les médecins avouent ne pas connaître les causes de ces troubles. Là aussi, j’ai informé la patiente qu’il pouvait exister un rapport entre ces différentes manifestations et ses dents dévitalisées et la aussi elle ne me croit pas.

Enfin, il y a mon propre cas. C’est celui là bien sur qui m’a le plus ouvert les yeux. Il y à quelques années, j’étais complétement malade, très fatiguée avec des douleurs dans tout le corps. Mon patron m’a extrait 6 dents dévitalisées sur une période d’un an, même si selon ses examens, certaines ne montraient aucune toxicité.

Depuis, j’ai retrouvé une énergie incroyable. J’ai jeté tous mes traitements à la poubelle. Ma qualité de vie à été multipliée par mille. Cette amélioration ne peut être expliquée que grâce à ses extractions puisque je n’ai rien changé d’autre à ma façon de vivre.

J’ai interrogé mon patron sur la théorie de la toxicité des dents dévitalisées. Il m’a répondu que tout ça pouvait se discuter. Il ne nie pas les répercussions des dents dévitalisées sur notre organisme puisqu’il a, comme moi pu constater des problèmes de santé résolus après extractions. Mais de là à l’admettre et à en informer les patients remettrait trop de choses en question dans sa pratique… ce serait trop compliqué.  Note de l’auteur  Voila la preuve de la supercherie, si les dentistes ne faisaient que des soins, du nettoyage, ce ne serait pas du tout rentable. La rentabilité passe bien avant la santé.

Voici quelques chiffres qui vous permettront de comprendre un peu la gestion d’un cabinet.

Un soin classique est réalisé en une demi-heure environ. Il sera facturé 16,87 28,92 ou 40,97, disons 30 euros en moyenne pour une demie heure. Ce qui fait une rentabilité grosso modo de 60 euros de l’heure pour des soins et encore moins si le patient revient plusieurs fois pour le soin d’une même dent…

Une extraction coûte entre 16,72 et 33,44 euros pour un rendez vous de 30 minutes environ, rentabilité moyenne, 50 euros de l’heure.

La rentabilité des soins est la même partout puisque les tarifs sont bloqués sur tout le territoire Français.

En revanche, en ce qui concerne la prothèse, le praticien est libre d’appliquer les honoraires qu’il juge adéquat. Ce qui amène parfois une grande disparité selon les cabinets et leur position géographique.

Une couronne en métal est réalisé en 2,3 rendez-vous d’une demi-heure et facturée 300 euros et coûte 50 euros en moyenne de prothésiste. Donc rentabilité 160 euros de l’heure en moyenne. Et c’est plus encore pour une couronne en céramique. Les tarifs de prothèses sont plutôt bas chez nous en zone rurale, mais en ville ils peuvent être bien plus élevé.

Il est donc au minimum trois à quatre fois plus rentable des faire des couronnes sur dents dévitalisées que de garder les dents vivantes!

La rentabilité du dentier vaut à peu près celle de la couronne, sauf s’il faut extraire des dents au préalable. La rentabilité sera alors bien moindre.

Au vu de ces données et si l’on tient compte des nombreuses charges d’un cabinet dentaire, force est de constater que c’est la réalisation des couronnes sur dent dévitalisée qui rentabilise un cabinet, notamment pour les patients qui sont pauvre qui ont la CMU ( couverture maladie universelle).

Très souvent le dentiste pourrait garder vivante certaines dents qu’il dévitalise pourtant systématiquement. Il ne peut pas toujours se permettre de revoir un patient plusieurs fois pour la pose d’un pansement sur une même dent sachant qu’il n’existe pas de cotation (donc de facturation) pour ces multiples séances.

L’acte de dévitalisation est devenu très banal, un peu trop donc.

Depuis que j’ai pris conscience du problème des dents dévitalisées, chaque jour, j’ai envie de dire aux patients qu’à cause de leur dents dévitalisées, ils risquent d’avoir mal au dos, tomber malade, avoir peut être un cancer et certainement souffrir dans le futur. Je constate que la plupart sont sceptiques quand je leur en parle. Et même si certain sont d’accord, l’idée de devoir porter un dentier par la suite ne les enchante guère…

Le système de remboursement incite les dentistes à dévitaliser les dents, le patient veut à tout prix conserver ses dents mortes car il ne se rend pas compte à quel point est l’empoisonnement de ses dents dévitalisées et il ne veut pas porter de dentier. Le sujet est donc complexe.

Chacun est libre de croire ou non cette théorie de dents dévitalisées qui rendent tout le monde malade, mais sachez qu’à mon niveau ce n’est plus une question de croyance, c’est une observation de fait sur de nombreuse années et de nombreux cas. Je me suis penchée sur les dossiers médicaux d’une centaine de patients. C’est peu je vous l’accorde, mais ils me montrent que les patients du cabinet dentaire malades ou manquant d’énergie ont tous en commun des dents dévitalisées. C’est vrai aussi chez les enfants à qui on dévitalise encore plus les dents de laits. Les patients porteurs de dentiers présentent moins de pathologie que les autres, s’ils n’ont plus de dents dévitalisées. Et les premiers maux apparaissent quelques fois peu de temps après l’acte de dévitalisation.

Bien sur, les patients ne tombent pas tous malades juste après la dévitalisation mais j’ai aujourd’hui conscience qui vont vers les ennuies bien plus vite. Et cela même si les maladies n’apparaissent que bien plus tard. C’est bien pourquoi justement personne ne fait le lien entre ces dents dévitalisées et toutes ces pathologies qui se développent aujourd’hui.

La comparaison peut sembler terrible, mais je me sens un peu comme la complice d’un tueur en série, même si ce n’est qu’un tueur de dents en séries, certes qui n’a lui même pas conscience qu’il est un tueur en série. Car dévitaliser des dents c’est les tuer aussi et tuer aussi un peu le patient… Je sais que mon dentiste pense bien faire son travail et qu’il croit qu’il est mieux de garder des dents mortes?! qui évitent le dentier aux patients qui n’en veulent pas mais je vois aussi qu’il ne veut pas vraiment en savoir plus quand il constate que les patients retrouvent la santé quand on leur enlève des dents dévitalisées.

Je sais qu’aucun dentiste, même s’il reconnaît ce problème ne pourra le dire ouvertement sous peine de problème avec son ordre professionnel. C’est pourquoi je désire m’exprimer.

Si nous tous, patient, ne nous intéressons pas au sujet ou nous intéressons seulement à des sujets secondaires comme les amalgames au mercure notamment, les praticiens ne nous informeront pas de l’empoisonnement insidieux causé par la dent dévitalisée, d’autant plus que la plupart des dentistes n’en n’ont pas vraiment conscience.

J’ai écrit au journal local pour l’informer sur le problème des dents dévitalisées.

A la suite de mon action, un article a été rédigé.

article-journal-227x300

 

Le dentiste parisien interviewée par le journal s’est voulu rassurant en affirmant que la dent dévitalisée n’est pas un organe mort, que c’est juste le nerf qui est retiré pour supprimer la douleur. Mais ce dentiste ment à l’évidence car c’est tout le paquet vasculo nerveux (les nefs et vaisseaux sanguins internes à la dent) qui est extirpé dans l’acte de dévitalisation et la dent dévitalisée est bien une dent morte. Ce dentiste parisien nie aussi que la dent dévitalisée puisse provoquer une quelconque maladie quand elle est correctement dévitalisée. Mais moi je constate tout le contraire au cabinet dentaire.

Vous aussi vous pourriez contacter comme je l’ai fait, les journalistes de votre région pour les interpeller sur ce sujet immense pour la santé publique, et leur transmettre ce texte par exemple. Ils pourront me rencontrer s’ils le souhaitent. Et peut être qu’enfin on parlera dans les merdias de ce qui pourrait être   aujourd’hui la plus grande cause de maladies et dont on n’entend pourtant jamais parler.

C’est sur, je ne suis qu’une assistante dentaire mais pas moins apte à réfléchir pour autant! Les faits sont là et il dépassent toutes les explications qui se veulent rassurantes.

Pour finir, je dirai à ceux qui prônent tant la conservation des dents dévitalisées: qu’ils apportent aussi la preuve de leur innocuité.

Je resterai anonyme car je n’ai pas envie de perdre mon emploi. Mais si un journaliste voulait me rencontrer et uniquement un journaliste, j’accepterai de le recevoir s’il garantit mon anonymat. Il lui faudra toutefois passer au préalable par le dr Darmon lui même pour avoir mes coordonnées.

Commentaires du Dr Darmon: les soins de conservation donc de conservation des dents vivantes sont en France les moins chers d’Europe: lien

Comme par hasard les Français ont aussi le plus de dents dévitalisées d’europe, il faut bien que les dentistes Français se rattrapent en couronnant des dents dévitalisées, donc qu’il faut dévitaliser au préalable : lien

Les Français sont aussi ceux qui ont le plus de maladies et de cancer d’europe. La simple prise de conscience de ce que je viens d’écrire confirmer par le texte précédent est la clé plus que tout de la santé de la population Française. Mais si c’était vrai ça se saurait évidemment…

Source / http://stopmensonges.com/incroyable-confession-dune-assistante-dentaire/

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici