En vous trouvant dans le rayon des produits laitiers en faisant vos courses, combien de fois remarquez-vous qu’il y a écrit « Sain et bon pour la santé » sur le beurre ? Presque jamais n’est-ce pas ? C’est souvent la margarine qui se vante de ses bienfaits pour la santé. Mais c’est tout à fait faux ! Le beurre peut être meilleure pour votre santé.

Certaines margarines ressemblent tellement au beurre qu’on ne peut faire la différence entre les deux. Mais ne laissez pas l’odeur et la couleur vous tromper. La margarine n’a été obtenue que grâce à un processus loin d’être naturel, qui au final donne un composé très mauvais pour notre corps : Les acides gras trans.

Créée comme une alternative moins coûteuse au beurre, la margarine a commencé à être produite en masse en 1903 quand on découvrit que l’ajout d’hydrogène à l’huile végétale la transforme en un produit plus solide, facile à tartiner. La margarine était beaucoup moins coûteuse à produire que le beurre. Ainsi, elle est rapidement devenue populaire.

L’effet des acides gras trans sur notre corps fut ignoré au début, mais ces dernières années, des études ont montré que les acides gras trans agissent de manière différente à celle des acides gras saturés et insaturés, qui eux sont nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme.

Les lipides sont nécessaires au fonctionnement du cerveau, et les acides gras essentiels comme les oméga-3 et 6 sont indispensables. Les vitamines A, D et E et toutes les vitamines liposolubles qui aident à transporter les lipides dans le corps sont également nécessaires.

Les acides gras trans ( TFA ) agissent dans le corps d’une manière différente de par leur structure moléculaire différente, de sorte qu’ils ne présentent aucune fonction utile pour le corps. Ils peuvent même, au contraire, avoir une action potentiellement nocive, notamment pour le métabolisme des lipides sanguins. Une étude a d’ailleurs été menée en 2008 ( Dalainas & Ioannou ) et a démontré une augmentation de 23% de coronarogpathie  (maladies coronariennes), dû à l’utilisation d’acides gras trans n’excédant pas les 2% de l’apport énergétique journalier.

D’où vient la mauvaise réputation du beurre?

Le beurre avait une mauvaise réputation dans les années 1950. Et ce car les niveaux élevés de cholestérol (trouvés dans le beurre et les graisses animales) révélés par les études menées à l’époque étaient associés aux maladies cardiaques. Mais ces études s’avérèrent être erronées par la suite. Les données avaient été mal représentées, et le monde croyait à tort qu’un régime riche en matières grasses était la cause d’une maladie cardiaque. Il a maintenant été suggéré que c’est le type de graisse dans les glucides simples, comme le pain et le sucre, qui sont à blâmer pour ce type de maladie.

Avoir des niveaux élevés de cholestérol n’est plus systématiquement considéré comme dangereux pour la santé. Au contraire, les niveaux légèrement élevés de cholestérol chez les femmes sont associés à une meilleure espérance de vie. Tout est question de dosage, et d’équilibre alimentaire. (source)

La prochaine fois que vous croyez bien faire en choisissant une alternative au beurre «pauvre en gras», pensez à nouveau et optez pour le naturel !

A votre santé,

Source:www.organicandhealthy.org/Traduit et adapté par:aidersonprochain.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici