En cette période de Pâques, c’est le moment idéal pour parler du chocolat et de ses vertus. En particulier les vertus antioxydantes du chocolat noir, qui contient quatre fois plus d’antioxydants que le thé noir ! En plus, il a des effets bénéfiques dans la lutte contre les maladies cardio-vasculaires.

Le cacao pourrait encore faire partie des meilleurs stimulants du cerveau, selon Scientific American. En effet, un composé naturel présent dans les fèves de cacao, le Flavanol, provoquerait de meilleures performances cognitives. Pour s’en convaincre, il suffit de se souvenir que les civilisations précolombiennes utilisaient déjà le cacao dans leur pharmacopée et que les premiers chocolatiers, Meunier et Nestlé en tête, étaient des pharmaciens.

Le plein de bonnes molécules

Si on parle d’antioxydant, cela veut dire qu’il contient des polyphenols, de puissantes molécules qui permettent de réduire le vieillissement de nos cellules, explique Carole Serrat, sophrologue, spécialiste du stress et experte bien-être pour le magazine Top Santé.

On trouve également ces molécules dans le thé. En plus, le chocolat a des propriétés minérales et vitaminiques : magnésium, potassium et phosphore sont les 3 minéraux essentiels du chocolat et ce sont des minéraux qui évitent les crampes et la spasmophilie.

Des chercheurs de l’université de Harvard ont suivi, pendant 5 ans, 8.000 personnes âgées de plus de 65 ans et ils ont constaté que les personnes qui consomment 3 barres de chocolat par mois à 100% de cacao voyait leur taux de LDL diminuer. Le LDL, c’est le mauvais cholestérol, celui qui bouche les artères.

Par conséquence, manger du chocolat noir a des effets bénéfiques sur la santé vasculaire. Des chercheurs britanniques ont démontré que le chocolat a un effet protecteur sur les vaisseaux sanguins cérébraux, ce qui limite les risques d’accident vasculaire cérébral (AVC).

Une étude récente confirme que le chocolat noir est bon pour notre cœur, mais surtout pour nos artères car il prévient l’athérosclérose.

De plus, une demi-tablette de chocolat apporte l’équivalent d’une cuillérée à café de sel. Ce qui signifie que même les personnes qui mangent sans sel y ont droit. Des chercheurs hollandais ont  découvert qu’il avait également des effets hypotenseurs. En effet, deux carrés de chocolat noir par jour peuvent réduire notre tension artérielle.

Le chocolat a également des propriétés antistress.

 C’est un aliment de réconfort qui détresse et nous procure de la bonne humeur… Tout cela parce qu’il contient du magnésium qui est une substance relaxante et, également, des molécules proches des endorphines que l’on dit « euphorisantes » (phényléthylamine et tryptophane). Il a donc un rôle d’antidépresseur : il contient également de la caféine qui a des effets tonifiants, de la sérotonine, un neurotransmetteur antistress.

Enfin, notez que le chocolat noir, en quantité raisonnable (4 à 8 carrés par jour), ne fait pas grossir et que sa teneur en cholestérol est très faible. Cependant, il faut se méfier des chocolats au lait qui, eux, apportent des graisses saturées. Il faut exiger la mention « chocolat ne contenant que du beurre de cacao sans autres graisses ajoutées ». Ces chocolats sont très caloriques.

Le chocolat est bénéfique pour notre mémoire. 

En Août 2013, la revue Neurology a présenté les résultats d’une étude de la Harvard Medical School de Boston : chez 60 adultes volontaires âgés de 73 ans qui ont bu deux tasses de chocolat chaud quotidiennement pendant 60 jours.

Ils étaient soumis à des tests de mémorisation et de réflexion ainsi qu’à une mesure par ultrasons du flux sanguin dans le cerveau pendant les tests. On observe une amélioration nette des résultats chez ceux qui avaient une faiblesse au début de l’étude. La conclusion est que le chocolat chaud, riche en Flavanol, ce composé naturel présent dans le cacao, serait bon pour la santé du cerveau.

Des chercheurs canadiens ont identifié les zones du cerveau activées lors de la consommation de chocolat et celles impliquées dans les comportements addictifs et les troubles de l’alimentation. Ils ont montré que, plus on mange de chocolat, plus on active dans le cerveau la zone du plaisir. Hors ces régions sont également activées lors de la consommation de produits qui entraînent une dépendance à la cocaïne.« Laissez tomber la cocaïne qui tue et consommez de façon intelligente du chocolat qui fait vivre et donne de la joie » nous dit le Professeur Henri Joyeux dans son livre Le chirurgien et le chocolat.

professeur-joyeux

Calmel, C. 2014. Le chocolat noir et ses bienfaits pour la santé [en ligne], 17 avril. Paris : France Info

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici