Gingembre : il tue les cellules cancéreuses de l’ovaire et de la prostate mieux que la chimio…

Grâce aux recherches effectuées par l’Université du Michigan et à près de trois siècles d’utilisation à des fins médicales , on peut désormais utiliser le gingembre non seulement pour tuer les cellules cancéreuses de l’ovaire, mais également les cellules cancéreuses de la prostate sans aucune toxicité.

Le Gingembre fait partie des grands médicaments du monde, on l’utilise depuis longtemps pour traiter l’inflammation et les nausées.

D’autre part, les résultats présentés lors d’une session à l’ American Association for Cancer Research montrent qu’à chaque fois que la poudre de gingembre a été utilisée pour traiter les cellules cancéreuses, elles sont toutes mortes suite à leur exposition à ce composé. Dans le jargon médical, c’est ce que l’on appelle l’apoptose (suicide des cellules cancéreuses). Lorsque le gingembre est présent, les cellules s’attaquent même les unes aux autres, c’est ce que l’on appelle l’autophagie.

Alors que le gingembre est considéré comme un grand remède naturel pour ceux qui font une chimiothérapie, on peut également l’utiliser en grandes quantités pour traiter le cancer de son propre gré.

Une autre étude qui montre la capacité du gingembre à lutter contre le cancer de l’ovaire conclut par :

« Le gingembre inhibe la croissance et module la sécrétion de facteurs angiogéniques dans les cellules cancéreuses de l’ovaire. L’utilisation d’aliments comme le gingembre, peut être efficace dans le traitement et la prévention du cancer de l’ovaire. »

On a également prouvé que le gingembre traite le cancer de la prostate.

Le British Journal of Nutrition a publié les résultats  d’une étude américaine récente  dans laquellel’extrait de gingembre (Zingiber officinale) a tué les cellules cancéreuses humaines de la prostate, alors qu’il n’a pas touché aux cellules saines de la prostate. Il s’avère que l’extrait de gingembre a réduit la taille de la tumeur de la prostate de 56 % .

En plus de ses avantages indéniables, le gingembre ne présente aucune toxicité même consommé à fortes doses, et ne provoque pas d’effets secondaires indésirables chez les patients comme avec la chimiothérapie et les rayons. Beaucoup d’hommes diagnostiqués avec un cancer de la prostate, et beaucoup de femmes diagnostiquées avec un cancer de l’ovaire peuvent être aidés avec le gingembre.( American Cancer Society )

Alors que Big Pharma ferait endurer des traitements très invasifs aux patients, il suffit seulement d’un peu de poudre de gingembre pour que les cellules cancéreuses se suicident.

Source : swagactu

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici