Débarrassez-vous du plastique et des produits chimiques : les meilleurs conservateurs alimentaires peuvent en effet être des huiles essentielles complètement naturelles. Une nouvelle recherche publiée au Journal of Agricultural and Food Chemistry a révélé qu’un film comestible recouvert d’huiles essentielles de girofle et d’origan restait plus frais par rapport au plastique traditionnel combiné à un conservateur alimentaire connu sous le nom de propionate de calcium.

Des chercheurs du Département de technologie alimentaire de l’Université fédérale de Vicosa au Brésil, ont décidé de passer au crible les effets des huiles essentielles suite à l’étude de leurs propriétés antimicrobiennes.

Compte tenu de la nécessité de solutions modernes liées à la conservation des aliments en se contournant de l’utilisation de produits chimiques toxiques, l’équipe a entrepris un bilan de la façon dont les huiles essentielles incorporées aux emballages alimentaires pourraient être la solution optimale.

En utilisant des techniques de mélange et d’ultrasons à faible vitesse, les chercheurs ont formé des émulsions grossières et des nanoémulsions,  des clous de girofle (Syzygium aromaticum) et de l’origan (Origanum vulgare) respectivement. Ils ont ensuite ajouté une fibre comestible connue sous le nom de méthylcellulose afin de créer des feuilles de film à partir des huiles essentielles.

Lors de l’application des feuilles comestibles au pain exempt de conservateur, l’équipe a constaté une diminution considérable des taux de levure et de moisissure au bout de 15 jours, les particules les plus minuscules fournissant une meilleure conservation. Par rapport au propionate de calcium et au plastique, les feuilles à base d’huile essentielle ont maintenu la fraîcheur du pain pendant une longue durée et ne se sont pas usées comme les conservateurs traditionnels.

L’équipe a souligné que : « les deux huiles essentielles ont diminué la rigidité et ont augmenté l’extensibilité des films de méthylcellulose, des effets encore plus prononcés pour les gouttelettes ».

 » Les deux huiles essentielles ont diminué le nombre de levures et de moisissures aux tranches de pain au cours de 15 jours, et la réduction de la taille des gouttelettes a permis une amélioration supplémentaire des propriétés antimicrobiennes ».

 

Les huiles essentielles sont plus sûres que le plastique et les produits chimiques

Curieusement, les infusions d’huile essentielle ont fonctionné mieux que le propionate de calcium concernant l’inhibition de la croissance des moisissures sur le pain. Ce fait est important, étant donné que les solutions naturelles sont souvent considérées comme inférieures aux solutions classiques, ce qui n’a même pas fait ses preuves de la même protection à long terme contre la croissance des moisissures.

L’utilisation de conservateurs plastiques et chimiques en vue de prolonger la durée de vie des aliments est également problématique, dans la mesure où le plastique peut lixivier un grand nombre de produits chimiques dans les aliments, pouvant ainsi provoquer de nombreux problèmes de santé. Il s’agit notamment des plastifiants, des phtalates et d’autres perturbateurs endocriniens qui sont en grande partie invisibles mais potentiellement mortels.

Selon le rapport de Chemical & Engineering News, publié par l’American Chemical Society (ACS) : «les produits chimiques lixiviés du plastique peuvent inclure des blocs de formation de monomères jusqu’à des additifs utilisés pour rendre le plastique fort ou malléable»

« La substance la plus notoire lixiviée des plastiques est le bisphénol A (BPA), qui est utilisé en tant que composante dans des bouteilles en polycarbonate et dans les revêtements des boîtes métalliques, en résine époxyde « .

LIRE AUSSI: 9 huiles essentielles vraiment indispensables

 

Huiles essentielles : perspectives de substitue pour la conservation des aliments

L’application potentielle pour les emballages comestibles à base d’huile essentielle s’étend bien au-delà des aliments qui sont généralement emballés en plastique. Les métaux, les papiers et même les récipients en verre lixivient parfois des produits chimiques dans les aliments, et les experts notent que les gouvernements du monde entier ignorent complètement la menace des produits chimiques lixiviés dans les médicaments, dont l’emballage n’est pas réglementé.

« Si vous avez une matière en contact directe avec la nourriture, et si cette dernière est complètement inerte, en vérité il n’y a pas de matériaux complètement inertes, certains produits chimiques incorporés aux emballages s’infiltreront aux aliments », déclare Dimitrios Spyropoulos, un régulateur de l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) qui a contribué à  une enquête menée sur le procédé de la lixiviation chimique des emballages alimentaires en 2009.

Sources et références:

healthy-holistic-living.com/cen.acs.org

zerowaste.uoregon.edu /pubs.acs.orgnaturalnews.com/

Traduit et adapté par: Aidersonprochain.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici