La plante qui purifie, particulièrement utile pour les problèmes de peau: dermatose, prurigo, eczéma, psoriasis. Egalement utile pour éliminer l’acide urique, les calculs rénaux.

Utile contre les affections cutanées comme l’eczéma et le psoriasis, et elle contribue au traitement des rhumatismes, de l’arthrose et de la goutte.

Arbrisseau de la famille des Liliacées, elle pousse spontanément dans les bois les plus chauds d’Europe. Originaire des forêts tropicales humides et des régions tempérées d’Asie et d’Australie. On utilise la racine que l’on récolte toute l’année. La Salsepareille possède des vertus diaphorétiques (qui provoque la transpiration) et dépuratives, car elle contient de nombreux principes actifs, tels que des huiles essentielles, des résines et autres. On l’utilise pour purifier le sang, soigner la grippe, les rhumatismes, l’arthrite et l’eczéma.

Importée du Nouveau Monde en Espagne en 1563, la Salsepareille était sensée guérir la syphilis. Mais on ne tarda pas à la délaisser. Au Mexique elle était utilisée pour traiter diverses affections cutanées. On l’utilisait contre le psoriasis et la lèpre. Sa racine a également été utilisée dans la fabrication d’une boisson, la racinette ou root beer.

La Salsepareille est recommandée dans les cas de:

– Troubles de la peau (dermatose, prurigo, eczéma, psoriasis)
– Constipation, colopathie chronique.
– Excès d’urée, calculs rénaux.
– Dyspesie.

Bienfaits

La Salsepareille possède une action anti-inflammatoire et purifiante. On l’utilise particulièrement contre les affections cutanées comme l’eczéma et le psoriasis, et elle contribue au traitement des rhumatismes, de l’arthrose et de la goutte.

– Elle contient 1 à 3% de saponines stéroliques, tels que la sarsapogénine, qui pourrait avoir une action sur certaines hormones de l’organisme. Elle produit un effet tonique, en favorisant la production d’hormones sexuelles chez l’homme, et en provoquant une augmentation de la masse musculaire.
– Dans de très nombreux pays, la Salsepareille est considérée comme un aphrodisiaque (notamment en Chine, Inde, Mexique, Argentine). Elle soignerait l’impuissance. Chez la femme elle stimule la production de progestérone et traite le syndrome prémenstruel ainsi que les troubles reliés à la ménopause, tels que l’asthénie et la dépression.
– Elle contient également des phytostérols, tels que le beta-sitostérol, environ 50% d’amidon, de la résine, de l’acide sarsapique et des sel minéraux. Tout cela contribue probablement aux nombreux effets thérapeutiques de cette plante, parmi lesquels des études ont également démontré un effet anti-inflammatoire et une action protectrice du foie.

En phytothérapie on retrouve la Salsepareille dans de nombreux produits, en association avec d’autre plantes.

Toxicité

On recommande de ne pas dépasser les doses prescrites, la salsepareille pouvant provoquer des nausées ou des problèmes hépatiques, lorsque prise à fortes doses.

Dosage

Sous forme de teinture on peut prendre 3 ml 3 fois par jour, en général la salsepareille est prise en association avec d’autres plantes.

Source: www.masantenaturelle.com

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici