Il est très important de se connaître soi-même et de s’accepter. Mais il est également indispensable d’éprouver de l’empathie et de se mettre à la place des autres.

Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. 

Depuis de nombreuses années, nous entendons tous qu’il est important de développer et d’exprimer notre intelligence émotionnelle.

Cependant, nous sommes tellement noyés sous ce concept que les objectifs à atteindre se multiplient, sans que nous ayons l’assurance d’être sur le bon chemin, et sans connaître ce que nous devons faire pour nous maintenir dans cet état d’équilibre psychique.

Les personnes émotionnellement intelligentes ont la capacité de gérer leurs émotions, et celles des autres, de manière efficace.

Le fait d’être un être émotionnel et intelligent à la fois, peut être assez compliqué à gérer. Cependant, cela dépend en grande partie de la manière dont nous gérons nos objectifs.

Nous pouvons tous cultiver notre flamme intérieure qui nous aide à contrôler nos émotions, à mettre des limites à ce que nous tolérons, et à détruire les barrières émotionnelles qui nous font du mal.

C’est pour cette raison que, dans cet article, nous allons vous présenter les habitudes que prennent souvent les personnes émotionnellement intelligentes.

Cela va vous permettre de voir quels sont les grands axes de ce type de personnalités.

1. Les personnes émotionnellement intelligentes se connaissent bien

Les personnes émotionnellement intelligentes sont capables de comprendre les causes de leurs sentiments.

Elles identifient parfaitement les situations qui provoquent certains de leurs sentiments, ce qui leur permet de mieux gérer les conflits et les moments difficiles.

Ce n’est pas une tâche facile, car notre vie émotionnelle peut être très compliquée.

De fait, il nous faut comprendre les racines de nos émotions fortes comme la colère, la peur ou la joie. Mais c’est quelque chose de particulièrement difficile.

2. Les personnes émotionnellement intelligentes savent prendre des décisions

Les personnes émotionnellement intelligentes ressentent également de la peur, mais ne se précipitent jamais au moment de prendre des décisions.

A l’inverse, elles savent analyser leurs opinions profondes et les conséquences de chacune des opportunités qui s’offrent à elles.

Avoir une intelligence émotionnelle développée peut nous aider à mieux reconnaître et à assumer nos responsabilités. Cela nous permet de nous fixer des objectifs pour obtenir ce que nous voulons dans la vie.

3. Les personnes émotionnellement intelligentes savent gérer leurs émotions

Pour Daniel Goleman, et d’autres personnes qui se sont penchées sur cette thématique, la connaissance de soi est l’un des piliers de l’intelligence émotionnelle.

Cette capacité consiste à savoir reconnaître ses états d’esprit, ses émotions et ses sentiments.

De plus, la connaissance de soi implique une conscience de l’influence de nos états d’âme sur les personnes qui nous entourent.

Gérer nos recours émotionnels est une des thématiques centrales de l’intelligence émotionnelle.

Le fait de savoir réguler ses émotions permet d’établir des relations saines avec les autres, mais également avec notre moi intérieur.

Etre conscient de ce que nous ressentons peut nous permettre d’être le maître de nos émotions, et de ne pas nous retrouver dans la situation contraire.

4. Les personnes intelligentes ressentent de l’empathie

Les émotions sont contagieuses. Nous le savons tous par expérience. Après un bon café partagé avec un ami, on se sent bien. Lorsqu’un réceptionniste mal élevé nous répond de manière désagréable dans une boutique, on se sent mal.

Daniel Goleman

L’empathie est la capacité de se mettre à la place des autres. C’est l’un des piliers de l’intelligence émotionnelle.

Savoir ce que ressentent les gens qui nous entourent favorise la relation que nous avons avec eux. De plus, cela nous permet de bien mieux gérer les situations interpersonnelles qui peuvent se présenter.

Nous pouvons neutraliser nos sens, mais nous ne sommes pas en mesure d’échapper à nos émotions propres et à celles d’autrui.

Les personnes qui savent gérer leurs émotions peuvent mieux contrôler cette dimension.

5. Les personnes émotionnellement intelligentes ouvrent leur cœur

L’ouverture et la confiance placées dans les relations sont des indicateurs essentiels des personnes à forte intelligence émotionnelle.

Plus nous nous ouvrons, et plus nous mettons nos réserves habituelles de côté, plus nous pouvons tisser des relations saines et durables. 

L’intelligence émotionnelle nous permet de mieux sentir et de mieux gérer nos émotions, mais également de mieux les exprimer et de mieux les transmettre aux autres.

6. Les personnes émotionnellement intelligentes sont très motivées pour mener à bien leurs projets

Même si elles peuvent être nerveuses au moment de réaliser des changements importants dans leur vie, elles savent gérer leurs angoisses pour mener à bien leurs projets.

En plongeant dans l’inconnu, elles savent qu’elles peuvent obtenir une meilleure vie, et cela leur permet d’être constante dans la poursuite, ainsi que dans la réalisation, de leurs objectifs.

Comme elles savent bien gérer leurs émotions, elles peuvent tolérer de très grandes frustrations et d’importantes privations de gratifications, pour pouvoir mener à bien leurs projets sur le long terme.

7. Les personnes émotionnellement intelligentes prennent leurs responsabilités

L’auto-acception et la confiance en soi nous aident à prendre conscience de notre vie, et à nous engager.

Il faut accepter que nous sommes responsables de nos joies et de nos peines. Et la charge de changer certaines situations désagréables ne peut peser que sur nos propres épaules.

Comment pouvons-nous développer notre intelligence émotionnelle ?

Il n’y a pas de corrélation entre le coefficient intellectuel et l’empathie émotionnelle. Ces paramètres sont contrôlés par deux parties différentes de notre cerveau. 

Daniel Goleman

Il n’y a pas de relation directe entre ce que nous appelons l’intelligence académique, et l’intelligence émotionnelle.

Une personne peut-être brillante, et s’être distinguée particulièrement à l’école, tout en ayant beaucoup de mal à gérer sa propre vie. 

Il est très important également de comprendre que l’intelligence émotionnelle n’est pas en opposition avec l’intelligence académique.

Ce n’est pas le triomphe du cœur sur le cerveau, mais le point de rencontre de deux dimensions indépendantes.

Dans la vie quotidienne, nous pouvons mettre en place différentes méthodes pour mieux connaître nos émotions :

  • Apprenez à mieux vous connaître. Posez vous des questions, remettez en cause vos comportements, et réfléchissez sur les valeurs que vous portez.
    Réalisez des exercices d’introspection au quotidien pour approfondir votre connaissance de vous-même.
  • Régulez vos émotions. Ce n’est pas quelque chose de simple. Cependant, il vaut vraiment la peine d’essayer de contrôler nos émotions, positives comme négatives.
    Si vous sentez que vous vous énervez, prenez un moment pour réfléchir et mettre de la distance entre vous et la situation que vous vivez.
    N’oubliez pas que vous seul avez le contrôle sur votre vie, sur votre comportement et sur vos émotions.
  • Faites preuve d’empathie. Mettez-vous à la place des personnes qui vous entourent, même si ce n’est pas toujours agréable.
    De cette manière, vous comprendrez que derrière chaque personne se cache une histoire propre.
    Cela vous aidera certainement à surmonter un grand nombre de situations.
  • Recherchez toujours de la motivation. Levez-vous chaque matin avec l’impression d’avancer dans votre vie. Les plus grandes réussites sont faites de petits succès, ne l’oubliez jamais.

Source : amelioretasante / image illustration : A Health Blog

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici