Agoraphobie : symptômes, diagnostic et traitement

 

Les personnes agoraphobes peuvent éprouver :

  • Une peur de passer du temps seules dans des endroits où l’évasion est difficile, ou de perdre le contrôle en public
  • Un sentiment d’isolement des autres
  • Une perte d’espoir
  • Que leur corps ou leur environnement n’est pas réel

L’agoraphobie peut également conduire les gens à dépendre des autres (pour s’acquitter de leurs obligations financières, par exemple), à avoir un caractère lunatique ou à rester chez eux pendant de longues périodes.

L’agoraphobie peut provoquer des crises de panique ou des symptômes similaires à la panique, notamment ce qui suit :

  • Nausées ou autres problèmes gastro-intestinaux, tels que la diarrhée
  • Rythme cardiaque rapide
  • Douleur thoracique ou malaise
  • Vertige ou étourdissement
  • Problèmes de respiration
  • Transpiration et tremblement
  • Bouffées de chaleur
  • Sensation d’étouffement
  • Engourdissement ou fourmillement

 

Comment diagnostiquer l’ agoraphobie ?

agoraphobie
cvpericias / Pixabay

Le médecin diagnostiquera votre maladie en fonction des symptômes que vous éprouvez, et peut également effectuer un examen physique ou vous demander de faire des analyses de sang pour exclure d’autres causes possibles de vos symptômes.

L’agoraphobie se traduit par une peur maladive de ne pas pouvoir faire face à une crise de panique ou à un événement potentiellement embarrassant tels que l’évanouissement, dans au moins deux des cinq situations suivantes (5) :

  • Prendre les transports publics
  • Être dans les espaces ouverts, y compris les parkings, les ponts et les centres commerciaux
  • Être dans les théâtres et autres espaces fermés
  • Faire la queue ou être dans une foule
  • Être en dehors de la maison sans compagnie

Ces situations sont souvent évitées par les personnes agoraphobes qui ne peuvent y faire face qu’en présence d’une autre personne ou avec une peur intense.

 

Comment traiter l’agoraphobie ?

Selon les National Institutes of Health, le traitement précoce de l’agoraphobie est en mesure de prévenir le développement de ce trouble (2).

L’agoraphobie et d’autres troubles anxieux sont généralement traités par des médicaments et une psychothérapie, telle que la thérapie cognitivo-comportementale (TCC).

Cette thérapie populaire qui est largement utilisée pour traiter une myriade de troubles psychologiques – aide les gens à identifier, comprendre et changer les pensées et les comportements qui provoquent leur condition. Cette thérapie peut être plus efficace à long terme et mieux tolérée que les médicaments. Les experts soulignent que la TCC peut prendre dans certains cas de 10 à 15 séances de thérapie – mais elle peut prendre plus de temps.

La thérapie par exposition est souvent utilisée pour traiter certaines phobies en exposant la personne atteinte d’agoraphobie progressivement à une situation ou à un objet redouté, en vue de la rendre moins craintive avec le temps.

Vous pouvez également avoir des séances de thérapie d’exposition par téléphone ou en ligne par l’intermédiaire d’un thérapeute agréé. Des recherches sur l’efficacité de la thérapie administrée par Internet n’ont pas encore été menées, mais certaines études suggèrent que cette forme de thérapie peut être aussi efficace que d’aller au cabinet de votre thérapeute. (6)

 

Laisser un commentaire