Voici la plus rare baleine à bosse blanche qui a été aperçue au large des côtes australiennes

On pense que « Migaloo » est la superstar des baleines à bosse blanches en Australie.

Migaloo, la « starlette » australienne, une baleine à bosse blanche, aurait été aperçue en Nouvelle-Galles du Sud.

Migaloo est l’une des espèces préférées des amateurs de baleines en Australie. Il a été repéré pour la première fois en 1991 autour de Hervey Bay. Puis il est devenu immédiatement connu pour sa coloration inhabituelle. En effet, c’est l’une des 40 000 baleines à bosse qui se distingue toujours à première vue.

On pense que Migaloo, dont le nom signifie « homme blanc » en plusieurs langues indigènes, est en train de faire sa migration annuelle, de l’Antarctique vers les eaux du Queensland. Il pourrait passer par Sydney à tout moment durant cette semaine, ce qui rend ses fans très excités.

Un compte Twitter dédié aux informations sur cet animal rare (@Migaloo1) a tweeté :

Une baleine blanche, probablement Migaloo, a été aperçue le long de la côte de la Nouvelle-Galles du Sud, en direction du nord. On estime qu’il passera bientôt à Sydney et à Cape Byron à partir de cette semaine.

Un autre compte Instagram, plein de photos de cette incroyable baleine, a publié:

Une baleine blanche a été aperçue à 1 km au large de la côte centrale de la Nouvelle-Galles du Sud ! Cette photo prise aujourd’hui confirme sa présence, mais la qualité n’est pas assez bonne pour dire s’il s’agit de #migaloo. Gardez l’œil ouvert à #byronbay.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Migaloo (@migaloo_photos) le

 

Chaque année, entre mai et novembre, les baleines à bosse quittent l’Antarctique vers les eaux du nord-est de l’Australie, où elles s’accouplent avant de retourner vers le sud avec leur progéniture.

Docteur Vanessa Pirotta, spécialiste des sciences de la mer à l’université Macquarie, a exhorté les observateurs de baleines à prendre les nouvelles avec un grain de sel, en expliquant :

Migaloo compte parmi les 40 000 baleines à bosse, donc c’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Ainsi, lorsque les gens l’aperçoivent, ils sont très excités et commencent à essayer de prédire ses mouvements.

Migaloo est une sorte de rock star des océans, car il nous prouve qu’il faut s’en soucier. Cependant, il ne faut pas oublier que sa célébrité nous oblige à prendre conscience de nos actions sur l’eau.

 

Bahloo, Willow et Migaloo Junior sont les quatre autres rorquals à bosse blancs découverts après Migaloo. Les experts maritimes ne savent toujours pas si le mammifère préféré des gens est albinos ou leucistique, étant donné qu’il a les yeux colorés.

Selon Docteur Pirotta, « il faut avoir beaucoup de chance » pour apercevoir Migaloo. Je ne l’ai vu qu’une seule fois durant toute ma carrière professionnelle. Mais à vrai dire, c’est fantastique de descendre dans l’océan en cette période de l’année pour chercher des baleines. Et on ne sait jamais ce qu’on peut apercevoir », a-t-elle déclaré.

Par contre, si vous le voyez dans l’eau, ne vous y approchez pas trop, car les lois du Queensland interdisent aux navires de s’approcher à moins de 500 mètres de Migaloo, et toute infraction entraînerait une amende pouvant aller jusqu’à 11 000 euros.

 

En vidéo :

 

Si cet article vous a inspiré, n’hésitez pas à le partager !

 

Source: unilad.co.uk Traduit et adapté par: aidersonprochain.com

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Feedback en ligne
Voir tous les commentaires
sauveteurs sauvent un bébé lion

Pour photographier ce lionceau avec des touristes, ils lui ont fracturé les pattes

patates

Une jeune femme terrifiée après avoir découvert que des « patates mutantes » ont pris possession de son appartement pendant le confinement