Usages et bienfaits de la mélisse comme plante médicinale

0

La mélisse est une plante vivace dont les feuilles ressemblent beaucoup aux feuilles d’autres menthes.

L’arôme agréable de citron de la plante est plus évident lorsque les feuilles sont frottées ou écrasées. La mélisse pousse à une hauteur d’environ 60 cm.

Si elles ne sont pas coupées pendant l’été, les tiges produiront de petites fleurs blanches qui attirent les abeilles. La plante se propage vigoureusement par ses racines et ses graines.

En effet, plus de 100 produits chimiques ont été isolés de la mélisse dont les plus biologiquement actifs font partie de ses huiles aromatiques : le citral, la citronnelle, le linalool et le géraniol, en plus de nombreux composés tels que les flavonoïdes, les acides phénoliques, les terpènes, les acides rosmariniques et les acides caféiques.

Usages thérapeutiques et bienfaits de la mélisse

À l’instar d’autres remèdes à base de plantes, les vertus curatives de la mélisse ont été évaluées par de nombreuses études scientifiques et cliniques.

La mélisse a été cultivée depuis longtemps comme une plante médicinale et est censée avoir plusieurs effets curatifs. Elle était connue par les anciens savants Hippocrate et Dioscoride et est mentionnée dans la Bible.

mélisse
MAKY_OREL / Pixabay

La mélisse est traditionnellement utilisée comme remède dans les cas suivants :

  • En aromathérapie, grâce à son effet apaisant,
  • Comme insectifuge topique,
  • Comme aide digestive douce, et comme antidouleur en général.

D’autres utilisations populaires comprennent le traitement de l’asthme, de la bronchite et de l’incontinence urinaire.

 

D’autres bienfaits récemment étudiés de la mélisse incluent :

– Un effet sédatif

– Le traitement de certaines infections bactériennes et virales

– Le traitement de la dysfonction cognitive dans la maladie d’Alzheimer

Il est naturel que l’effet apaisant bien connu de la mélisse ait conduit à l’étude médicale de cette propriété.

 

Dans au moins une étude clinique, les médecins ont confirmé l’utilisation sûre et efficace de la mélisse en aromathérapie pour le traitement de l’agitation chez les patients âgés souffrant de démence.

 

La mélisse semble également un remède prometteur pour ralentir la progression de la maladie d’Alzheimer. En effet, son mode d’action semble être une activité antioxydante au niveau du cerveau.

Au moins un essai clinique a mis en exergue une amélioration significative de la fonction cognitive chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer.

Les auteurs de cette étude n’ont pas tardé à souligner que leur étude pourrait être le premier essai clinique de ce type (en 2003) et d’autres études cliniques sont nécessaires pour corroborer l’efficacité de la mélisse comme remède naturel pour la maladie d’Alzheimer.

Une analyse documentaire effectuée en 2006 n’a pas mis en évidence d’autres études cliniques évaluant les effets de la mélisse sur les patients atteints de la maladie d’Alzheimer.

La mélisse semble mieux adaptée pour traiter le virus de l’herpès simplex.

Cet effet est connu depuis plusieurs décennies – la première étude clinique a été menée en 1957 et des études plus récentes continuent de corroborer l’efficacité des composés de la mélisse dans le traitement de l’herpès simplex.

Étant donné que le syndrome de la fatigue chronique peut être dû au virus de l’herpès, la mélisse peut être efficace dans le traitement la fatigue chronique, souligne le docteur Linda White.

La mélisse ne constitue pas un agent antiviral universel. Son mode d’action dans la lutte contre l’infection virale semble différer selon le type du virus et les composés isolés dans la recherche.

mélisse médicinale
silviarita / Pixabay

Geuenich et ses collègues ont découvert que la mélisse, ainsi que certaines autres plantes de la famille de la menthe, peuvent inhiber la prolifération du virus VIH-1. Or, cette même plante n’a pas été efficace dans le traitement de l’infection à rotavirus (un virus qui provoque une diarrhée sévère chez les enfants).

 

Il convient de souligner qu’un produit chimique ou un groupe de produits chimiques dérivés de la plante peut être actif contre un virus spécifique alors qu’un produit chimique différent peut être efficace contre un virus différent.

Par exemple, un tanin trouvé dans la mélisse est efficace contre les oreillons, tandis qu’un extrait de la même plante sans tanin s’est avéré efficace contre l’herpès.

Vu l’histoire intéressante de la mélisse, l’utilisation traditionnelle bien établie de cette plante curative requiert toujours des études cliniques plus approfondies en vue de confirmer ses propriétés médicinales.

Toute personne intéressée à utiliser la mélisse pour traiter des maladies graves telles que la maladie d’Alzheimer, la démence et l’infection virale, devrait d’abord consulter un médecin.

 

Dosage et administration

(Lire page 2)

Usages et bienfaits de la mélisse comme plante médicinale
2 (40%) 2 votes

Laisser un commentaire