C’est l’altruisme qui fait le bonheur, pas le matérialisme !

0

C’est l’altruisme qui fait le bonheur, pas le matérialisme !

Nous remuons tous ciel et terre afin de réussir sur le plan matériel au point de penser qu’il y a un lien étroit entre la richesse et le bonheur. Les médias et nos gouvernements nous encouragent à croire en cela, étant donné qu’ils ont besoin que nous continuions à gagner et à dépenser en vue de stimuler la croissance économique.

Depuis notre tendre enfance à l’école, on nous apprend que le bien-être à long terme découle de la réussite et de la prospérité économique – «entreprendre» ou «réussir», tout en accumulant de plus en plus de richesses et de succès.

Par conséquent, beaucoup de gens sont stupéfaits de l’inexistence d’une corrélation directe entre la richesse et le bien-être. Une fois que nos besoins matériels de base sont satisfaits (c’est-à-dire une fois que nous sommes assurés de la nourriture régulière, d’un abri convenable et d’un certain degré de sécurité financière de base), la richesse n’a qu’un effet négligeable sur le bien-être.

Des études ont mis en évidence qu’en général les gagnants de la loterie ne deviennent pas plus heureux qu’ils ne l’étaient auparavant et que même les gens extrêmement riches – tels les milliardaires – ne sont pas plus heureux que les autres.

Il existe sur l’échelle internationale, une certaine corrélation entre la richesse et le bien-être, du en partie à l’existence de nombreux pays au monde où les besoins matériels fondamentaux des personnes ne sont pas satisfaits. Toutefois, cette corrélation n’est pas directe, étant donné que les pays les plus riches ont tendance à être plus politiquement stables, plus pacifiques et plus démocratiques, avec un degré inférieur d’oppression et un degré supérieur de liberté, qui constituent des facteurs primordiaux du bien-être.

Alors, pourquoi nous nous mettons en quatre pour acquérir de la richesse et des biens matériels ? Cette situation est comparable à un homme qui continue à frapper à une porte, même si on lui a dit que la personne qu’il cherche n’est pas à la maison. « Mais elle doit y être !» Il crie et fait irruption pour accéder à la maison. Il part à nouveau, mais revient à la maison quelques minutes plus tard pour frapper encore. Aspirer à obtenir le bien-être par le biais du succès matériel est tout aussi irrationnel que cela.

 

Le Bien-être à travers le don

Si tel est le cas, il semble qu’il y ait un lien entre le non-matérialisme et le bien-être. La possession de la richesse et des biens matériels ne conduit pas au bonheur, tandis que le fait d’en faire un don le fait véritablement. La générosité est étroitement associée au bien-être. Il convient de noter que des études portant sur des personnes qui pratiquent le bénévolat ont révélé qu’elles jouissent d’une meilleure santé psychologique et mentale et une longévité accrue. On a constaté que les avantages du bénévolat étaient bel et bien supérieurs à ceux de l’exercice physique, ou à la fréquentation des offices religieux.

(suite en page suivante)

C’est l’altruisme qui fait le bonheur, pas le matérialisme !
Notez cet article

Laisser un commentaire