La façon dont meurent les baleines aujourd’hui est la preuve de l’étendue du mépris des hommes envers la vie marine.

En Janvier, 29 cachalots ont été retrouvés échoués sur les côtes autour de la mer du Nord, une région qui est trop peu profonde pour la faune marine. Mais le pire, c’est ce qu’ont révélés les autopsies quelques temps après, les scientifiques ont été révoltés par ce qu’ils ont trouvé dans les estomacs de ces titans.

Selon un communiqué de presse du parc national de la mer des Wadden du Schleswig-Holstein, un grand nombre de baleines avaient le ventre plein de débris de plastique, y compris un filet de pêche de 13 mètres de long, un morceau de 70 cm de plastique provenant d’une voiture et d’autres déchets plastiques.

Certains suggèrent que les animaux pensaient que c’était de la nourriture, comme le calmar, qui est leur principal aliment de base. D’autres, cependant, croient que le drame est en grande partie le résultat de la négligence choquante de l’humanité pour la vie marine, ce qui a entraîné une surabondance de plastique dans les océans.

Robert Habeck ministre de l’Environnement de l’État de Schleswig-Holstein dit:

« Ces résultats nous montrent les résultats de notre société axée sur le plastique . Les animaux consomment par inadvertance des déchets en plastique , ce qui les amènent à souffrir , voire pire, les fait mourir de faim avec le ventre plein »

EgaNicola Hodgkins de la « Conservation des Dauphins et Baleines » (Whale and Dolphin Conservation) a aussi déclaré:

« Bien que les gros morceaux de plastique causent des problèmes évidents comme leur bloquer l’intestin , nous ne devrions pas jeter les petits débris qui pourraient causer un problème plus chronique pour toutes les espèces de cétacés – pas seulement ceux qui s’en alimentent par aspiration »

Ce n’est pas la première fois qu’un cachalot est  retrouvé mort avec des tripes pleines de contenus non comestibles. En 2011, une jeune baleine a été retrouvée morte  flottant au large de l’île grecque de Mykonos. Son estomac était si distendu que  les biologistes pensaient que l’animal a avalé un calmar géant. Toutefois, lorsque ses quatre estomacs ont été disséqués, près de 100 sacs en plastique et d’autres débris ont été trouvés.

Il est à noter que le plastique n’est pas ce qui a tué les jeunes cachalots mâles. Selon le National Geographic, ils sont morts d’insuffisance cardiaque. Ce fut à la suite d’avoir mis le cap par erreur vers la mer du Nord, probablement à la recherche de calmar, et puis ils n’ont pas pu soutenir leurs propres poids corporels dans l’eau peu profonde et c’est alors que  leurs organes internes se sont effondrés.

Peu importe, le fait que beaucoup d’eux avaient l’estomac pollué suffit pour porter un acte d’accusation contre l’homme.

Comme cela a été rapporté dans le passé, 80% de la matière plastique qui est jetée sur la terre finit dans les océans, où il est consommé par les animaux sauvages ou tourbillonne partout pendant de longues années.

Le fait que l’humanité – une espèce avec un cerveau plus petit qu’une baleine – soit responsable d’une telle tragédie est ironique et triste.

Source : trueactivist / Traduit et adapter par : aidersonprochain.com

image illustration : © Lee Swift, Cetacean Strandings Investigation Programme – UK strandings

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici