chasseurs américains

Aujourd’hui, l’image horrible soulève de fortes réactions partout dans le monde.

C’est un gros problème, mais malheureusement l’attention est trop faible sur ce qui se passe dans le monde. Les animaux africains sont toujours abattus par des braconniers et des chasseurs de trophées. Ces individus impitoyables gagnent de l’argent sur les «trophées» de ces animaux au marché noir, où les acheteurs cherchent des cornes, des crocs et des peaux d’espèces menacées.

De nombreuses organisations ont été créées pour protéger ces animaux, mais malgré cela, le nombre d’animaux tués par les chasseurs de trophées est bien trop important.

Ces animaux innocents sont tués comme s’il s’agissait d’une médaille olympique et les tireurs se félicitent comme s’ils venaient de remporter l’or.

C’est aussi ce qui a suscité un grand dégoût partout dans le monde en ce moment, lorsqu’un chasseur de trophées américain prit fièrement et photo après avoir tué une girafe noire rare.

femme qui pose devant l'animal mort
Twitter

La page Africa Digest a partagé l’image sur Twitter, où vous pouvez voir la femme qui pose devant l’animal mort.

Ils écrivent à côté de l’image : « Un sauvage américain blanc, en partie un néandertalien, vient en Afrique et abat une très rare girafe noire avec un bon souvenir de l’Afrique du Sud. »

La scène a dû avoir lieu lors d’un voyage de chasse en Afrique du Sud et l’image a suscité de vives réactions dans le monde entier. Des voix se sont élevées pour arrêter cette chasse au trophée.

Beaucoup de gens utilisent cela comme une activité financière rentable et elle est connue comme étant très lucrative.

Un marché avec 200 000 animaux en voie de disparition

Selon The Guardian, il y a des rapports montrant qu’il y aurait eut environ 1,7 million de trophées d’animaux marchandés dans le monde entre 2004 et 2014, et au moins 200 000 d’entre eux auraient été fait à partir d’animaux menacés de l’UICN.

Africa Digest a continué son appel avec ceci :

« S’il vous plaît partagez ceci. Si nos soi-disant gouvernements ne peuvent pas prendre soin de notre faune, alors il est temps pour nous de nous lever et de prendre la responsabilité de notre continent, de nos pays, de nos ressources et de notre faune… Partagez partagez partagez ! Et soyons unis contre le vol de l’Afrique, la seule maison que nous ayons. »

femme Afrique de sud
Twitter

L’image et le poste ont plus de 48 300 partages au moment de cet article, et ce nombre continue à monter.

Maintenant, il est temps de se mêler à cette cause et de montrer ce qui est bien et mal. Ensemble, nos voix peuvent être fortes et suffisamment entendues. Mais nous devons aussi être percutants et oser être forts.

Par conséquent, nous partageons ce message afin de nous assurer que la chasse aux trophées s’arrête dans un proche avenir !

 

Source

Des chasseurs américains de trophées viennent de tirer sur une girafe noire rare
4 (80%) 1 vote[s]

Laisser un commentaire