dépression
albertoadan / Pixabay

Les antidépresseurs

Est-ce qu’on utilise de nos jours les antidépresseurs de manière excessive ?

Les antidépresseurs populaires tels que Prozac peuvent efficacement soulager la dépression chez de nombreuses personnes présentant des symptômes dépressifs – et sont largement prescrits par les psychiatres (15). Néanmoins, les antidépresseurs n’ont pas le même effet sur tout le monde (1), et il n’y a aucune garantie que leurs effets soient durables (2). Après tout, aucune méthode de traitement en soi- antidépresseurs, psychothérapie ou autre – ne peut traiter simultanément toutes les causes potentielles complexes de la dépression, telles que la génétique, les traumatismes, la malnutrition, le déséquilibre hormonal et même les changements de saison (3).

Heureusement, les chercheurs travaillent d’arrache-pied en vue de découvrir plus de possibilités de traitement de la dépression, qui peuvent compléter et / ou remplacer les antidépresseurs au profit des patients pour lesquels cette catégorie de médicaments est complètement inefficace. Toutefois, une étude récente a confirmé l’efficacité des médicaments anti-inflammatoires dans le traitement de la dépression.

 

L’étude 

médicaments
jarmoluk / Pixabay

Les médicaments anti-inflammatoires soulagent la dépression :

Une étude menée en 2017 par le Département de psychiatrie de Cambridge a mis en valeur que les médicaments anti-inflammatoires peuvent atténuer les symptômes de la dépression (4).

Les chercheurs se sont inspirés d’études antérieures, ayant dévoilées que les patients atteints de dépression ont tendance à avoir une inflammation (5). En effet, les patients atteints de dépression peuvent avoir des niveaux plus élevés de cytokines – des protéines qui provoquent l’inflammation (6, 7).

Par conséquent, les chercheurs de Cambridge visaient à déterminer si les personnes atteintes de maladies inflammatoires auto-immunes, telles que la polyarthrite rhumatoïde, présentaient moins de symptômes dépressifs lorsqu’elles étaient sous des médicaments anti-inflammatoires et anti-cytokines lors du traitement de leurs maladies auto-immunes (4). Après avoir analysé les effets des médicaments anti-cytokines sur 5063 patients dans plus de 20 études, l’équipe de recherche a conclu que l’utilisation des médicaments anti-inflammatoires était associée à la diminution des symptômes de la dépression.

« Environ un tiers des patients résistants aux antidépresseurs mettent en évidence des symptômes d’inflammation », a confirmé le Docteur Khandaker, l’un des chercheurs de cette étude (8). « Ainsi, les traitements à base d’anti-inflammatoires pourraient être convenables pour un grand nombre de personnes atteintes de dépression. […] Il est possible que nous envisagions dans l’avenir d’utiliser des médicaments anti-inflammatoires en psychiatrie pour traiter certains patients atteints de dépression.  »

 

Quel est le problème posé par les antidépresseurs ?

De nos jours, la majorité des antidépresseurs traitent la dépression en altérant les niveaux des neurotransmetteurs, tels que la sérotonine, la norépinéphrine et la dopamine, dans le cerveau. Certains des antidépresseurs les plus populaires sur le marché sont faits à base d’inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS), tels que Prozac et Zoloft, qui augmentent les niveaux de la sérotonine dans le cerveau (9). De cette manière, les traitements à base d’antidépresseurs appliquent les principes de la « théorie de la sérotonine » – un système de théories datant des années 1950 qui estime que les faibles niveaux de sérotonine sont responsables de la dépression (10).

Nonobstant, la théorie de la sérotonine a perdu sa crédibilité scientifique au fil des années, car les chercheurs ont trouvé peu de preuves pour la corroborer, et il existe peu de preuves que les niveaux faibles de sérotonine provoquent forcément des symptômes dépressifs (10, 11). En effet, de nombreux chercheurs ont baissé les niveaux de sérotonine chez des participants en bonne santé (sans antécédents de dépression) et ont constaté que ces personnes n’avaient développé aucun symptôme dépressif par la suite (11).

antidépresseurs
Counselling / Pixabay

 

Curieusement, est ce que les antidépresseurs sont efficaces ?

La réponse est oui – mais ils fonctionnent seulement pour certaines personnes, à l’instar de celles dont la dépression est associée à un déséquilibre chimique remarquable au cerveau (12). Une étude conduite en 2008 a révélé que seulement 38 des 74 études menées sur 12 antidépresseurs différents avaient trouvé ces médicaments significativement efficaces (13). Dans une autre étude menée en 2008, les antidépresseurs se sont révélés plus efficaces que le placebo dans seulement 20 essais sur 46 (14).

Pourtant, les antidépresseurs continuent d’être prescrits au public comme une solution unique pour traiter la dépression. Selon le National Institute of Mental Health, les antidépresseurs restent le deuxième médicament le plus couramment prescrit aux États-Unis, avec plus de 254 millions d’ordonnances – et 10 milliards de dollars dépensés chaque année – (15).

La bonne nouvelle émanant de l’étude de Cambridge est que les résultats des recherches peuvent nous encourager à mettre un frein à l’utilisation inappropriée des antidépresseurs traditionnels en introduisant des méthodes de traitement plus variées pour les patients atteints de dépression. En effet, les patients souffrant de dépression associée à des problèmes non liés aux neurotransmetteurs, tels que l’inflammation, pourraient bientôt avoir plus de possibilités de traitement contre la dépression – et ne devraient plus souffrir des innombrables effets secondaires des antidépresseurs traditionnels tels que l’indigestion, les maux de tête, l’anxiété, la confusion, l’insomnie et les tendances suicidaires (16).

 

Comment faire face à la dépression ?

La première étape du traitement d’une quelconque maladie mentale consiste à consulter un professionnel de la santé. Si vous commencez à éprouver des symptômes de dépression, veillez à consulter un spécialiste immédiatement en vue de déterminer les causes principales de votre état et la façon appropriée de le traiter.

Cela étant dit, il existe aussi quelques changements radicaux de votre mode de vie que vous pourriez faire à la maison afin de réduire naturellement l’inflammation et soulager les symptômes de la dépression. Voici quelques conseils à suivre :

    • Marchez ou faites du jogging pendant 30 minutes par jour. Même des niveaux d’activité physique modérés contribueront à diminuer le risque de dépression, de maladies chroniques les plus courantes et du stress (17).

 

    • Diminuez l’apport en sucre ajouté. Les aliments sucrés et les boissons édulcorées ont été associés au risque de dépression (18). Consommez moins d’aliments transformés, car ils ont une haute teneur en sucre ajouté (19). Alternativement, essayez d’utiliser des édulcorants naturels, comme le miel naturel ou la stévia, au lieu des édulcorants artificiels, comme le sucre blanc.

 

    • Consommez des aliments frais, naturels et anti-inflammatoires. Consommez une quantité suffisante de matières grasses saines provenant d’aliments comme l’avocat, l’huile d’olive et le saumon, ainsi que des fruits et légumes frais riches en zinc et en vitamines B tels que les grenades, les bananes et les épinards (20).

 

    • Buvez plus de café et moins d’alcool. Vous pouvez boire jusqu’à 4 tasses de café par jour pour réduire le risque de dépression (21). Toutefois, vous devriez consommer moins d’alcool, car la consommation excessive d’alcool a été associée à un risque plus élevé de dépression (22).

 

    • Essayez d’avoir 7 heures de sommeil chaque nuit. Le manque de sommeil pourrait entraîner des problèmes liés aux neurotransmetteurs, ce qui provoque à son tour la dépression (23).

 

    • Pratiquez la méditation et la réflexion à esprit ouvert. Il a été prouvé que la méditation et la réflexion réduisent le stress psychologique négatif (24).

 

    • Entourez-vous d’amis et de votre famille. Un réseau social étroitement lié et positif peut booster le bien-être mental (25).

 

  • Ayez un but dans la vie. Avoir un sens du devoir à travers la spiritualité ou la détermination d’objectifs significatifs peut aider à soulager les symptômes de la dépression et augmenter la satisfaction de la vie (26).

 

Sources et références :

  1. http://psycnet.apa.org/record/1999-11094-001
  2. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=Treatment+of+depression+related+to+recurrence%3A+10-year+follow-up+in+general+practice.
  3. https://www.health.harvard.edu/mind-and-mood/what-causes-depression
  4. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=Antidepressant+activity+of+anti-cytokine+treatment%3A+a+systematic+review+and+meta-analysis+of+clinical+trials+of+chronic+inflammatory+conditions.
  5.  http://doi.org/10.1038/nrn2297
  6. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16316783
  7. http://doi.org/10.1001/jamapsychiatry.2014.1332
  8. http://www.cam.ac.uk/research/news/anti-inflammatory-drugs-could-help-treat-symptoms-of-depression-study-suggests
  9. https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/depression/in-depth/antidepressants/art-20046273
  10. http://kellybroganmd.com/depression-serotonin/
  11. http://doi.org/10.1002/wps.20229
  12. http://doi.org/10.1186/1478-7954-2-9
  13. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=Selective+Publication+of+Antidepressant+Trials+and+Its+Influence+on+Apparent+Efficacy
  14. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18303940
  15. https://www.nimh.nih.gov/about/directors/thomas-insel/blog/2011/antidepressants-a-complicated-picture.shtml#_edn1
  16. https://www.nhs.uk/conditions/antidepressants/side-effects
  17. https://www.takingcharge.csh.umn.edu/manage-health-conditions/anxiety-depression/what-lifestyle-changes-are-recommended-anxiety-and-depre
  18. https://www.nature.com/articles/s41598-017-05649-7
  19. http://www.berkeleywellness.com/healthy-eating/nutrition/article/sugar-making-us-sick
  20. http://doi.org/10.4103/0019-5545.42391
  21. http://doi.org/10.1001/archinternmed.2011.393
  22. http://doi.org/10.3109/01612840.2011.653036
  23. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2579986/
  24. http://doi.org/10.1001/jamainternmed.2013.13018
  25. http://doi.org/10.1371/journal.pone.0153715
  26. http://doi.org/10.1007/s10943-014-9833-3
  27. https://www.youtube.com/watch?v=z-IR48Mb3W0

healthy-holistic-living.com / Traduit et adapté par : Aidersonprochain.com

Les chercheurs affirment qu’ils ont trouvé la véritable cause de la dépression et comment y remédier sans antidépresseurs
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.