« La réelle transformation du monde ne provient pas de nos actes mais de la conscience de nos actes » (Marianne Williamson, Un retour vers l’amour, éd. J’ai lu). 

Cette phrase a eu l’effet d’une massue sur moi. Vous savez probablement de quoi je parle, il s’agit de ce genre de mots que vous lisez au milieu d’un paragraphe et qui malgré la suite de votre lecture, reste en grand, gras et fluo dans votre esprit. Peu importe que vous continuiez de lire ou non, ce petit bout de phrase reste jusqu’au moment où vous en faites quelque chose. Ces mots m’ont donné envie de partager avec vous la réflexion qui suit.

L’Histoire démontre, en effet, que rien n’est impossible si suffisamment de gens se mettent à œuvrer ensemble pour un même but. Pensez à l’instauration du droit de vote pour les femmes ou la révolution française, par exemple. Ces défis semblaient insurmontables pour l’époque. Et pourtant…. Toutefois, l’Histoire démontre aussi que l’action seule ne suffit pas. Si vous agissez sans changer d’état d’esprit, ces changements ne seront que temporaires.

Cela explique d’ailleurs bien des maux de ce monde. Dites-moi à quoi cela sert de tenter de faire régner la paix si nous gardons de la haine dans nos cœurs? À quoi bon instaurer un monde égalitaire si l’on continue à penser que nous valons mieux qu’un autre? À quoi bon désirer abolir la société de sur-consommation si nous souffrons constamment de la peur de ne pas avoir assez?

Toutes ces questions mettent en évidence la dualité entre nos actions et nos pensées ! Agir sans se questionner ne dure qu’un temps. Agir en conscience, c’est-à-dire agir en accord avec ses croyances, dure encore.

Un vrai changement est un changement qui, en plus de durer, engendre une autre manière de penser. Un vrai changement est une guérison de nos propres blessures. Un vrai changement est une guérison de nos propres croyances. Un vrai changement est une ouverture du cœur.

Alors qu’est-ce qui vous empêche de changer ?

Qu’est-ce qui vous empêche de guérir votre cœur ?

C’est humain, nous avons tendance à tout mettre en œuvre pour se protéger de la douleur. Qui ne s’est jamais dit :

« ça fait trop mal, plus jamais je ne veux me retrouver dans cette situation » ?! 

Néanmoins, mettre son cœur dans un coffre blindé rend son ouverture plus difficile. En faisant cela, c’est certain, vous vous protégez mais sans le vouloir, vous vous empêchez aussi d’aimer à votre plein potentiel. Si vous avez le temps, réfléchissez aux nombres d’expériences douloureuses qui vous ont fait changer ? Mon petit doigt me dit qu’il y en a beaucoup.  Je n’ai pas fait d’étude sociologique sur la question donc je ne peux vous parler que de mon expérience. Comme beaucoup, j’ai adapté mes comportements pour éviter de me retrouver à nouveau dans des situations qui me font souffrir.

On peut même aller jusqu’à dire que ce sont ces souffrances qui m’ont permis d’être la femme que je suis aujourd’hui. Ce sont elles qui m’ont le plus fait grandir et qui m’ont le plus remise en question. Alors oui, mon cœur a souffert mais le fermer à clef toutes ces années n’a pas été salvateur… Que du contraire, cela a même augmenté la douleur ! Je me suis anésthésiée et cette interdiction de vivre m’a bien plus fait souffrir que protégée.

Quelle délivrance, le jour où j’ai compris que les situations difficiles sont celles qui me font le plus avancer dans la vie. C’est ce jour-là que j’ai définitivement casser le coffre-fort autour de mon cœur.  Depuis, je vis -comme vous- des bons et des moins bons moments mais je n’ai plus peur ; je sais que mon cœur est plus fort que toutes les souffrances. Je sais que chaque expérience, quelle qu’elle soit, m’amènera du positif.

Je vis comme avant mais de manière plus authentique. Je vis à 100%, le bon comme le moins bon.  Je ne vous dis pas de faire de même. Je vous invite juste à examiner ce qui régit votre vie, la peur ou l’amour de la vie? Et de voir si cela vous satisfait ou non !

Vous seul avez le pouvoir de changer votre vie. Peu importe votre situation, elle n’est ni bonne ni mauvaise ; en réalité une situation vous est utile ou ne l’est pas. Si elle ne l’est pas, changez-là. Votre façon de penser crée votre monde, ne l’oubliez pas.

Et si vous avez besoin d’aide, je suis là.

With love

Hélène https://helenespironello.wordpress.com/

Bio :

« J’aime comparer la vie à un chemin que l’on construit au quotidien. Les difficultés que l’on rencontre sur cette voie sont de merveilleuses occasions de quitter les sentiers battus pour construire son propre chemin de vie. Très jeune, je me suis intéressée aux questions de sens (quête de sens, but d’incarnation, etc.). Aujourd’hui, j’aide les personnes à trouver leur propre chemin et à ouvrir la porte de leurs en-vies. Le coaching, la PNL, l’hypnose Ericksonienne et la spiritualité me guident dans mes séances. Découvrez-en plus sur ma pratique sur mon blog: https://helenespironello.wordpress.com/ »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici