signes cancer du col de lutrus

Col de l’utérus : 10 Signes avant-coureurs du cancer …

Le cancer du col de l’utérus est l’un des cancers les plus fréquents chez les femmes aux quatre coins du monde. Il atteint les tissus du col de l’utérus, la partie inférieure de l’utérus qui se connecte au vagin.

La majorité des cas de cancer du col de l’utérus sont provoqués par un virus connu sous le nom de papillomavirus humain (VPH). Toute femme, quel que soit son âge, est prédisposée à ce cancer après avoir commencé une vie sexuelle.

Les facteurs de risque incluent sans s’y limiter les rapports sexuels non protégés, les partenaires sexuels multiples, le surpoids, les contraceptifs oraux, les facteurs génétiques, le tabagisme, la faible immunité, les grossesses multiples et la première grossesse à un jeune âge.

L’une des choses les plus effarantes concernant ce type de cancer est qu’il est complètement asymptomatique à  ces débuts. Après la propagation de la maladie à la vessie, au foie, aux intestins ou aux poumons, les symptômes sont plus accentués.

Étant une femme adulte, si vous constatez des changements inhabituels ou des symptômes affectant vos organes reproducteurs, consultez votre médecin sur le champ.

Prenez toujours en considération que le dépistage précoce augmente vos chances de traiter le cancer du col de l’utérus avec succès. Grâce au frottis cervico-vaginal et à la vaccination contre le VPH, il est possible de traiter et de prévenir le cancer du col de l’utérus.

 

Signes du cancer du col de l’utérus :

Être conscient des facteurs de risque et des signes précurseurs du cancer du col de l’utérus peut vous sauver d’un calvaire sans fin, ainsi, faites attention à ces signes :

col de l'utérus
col de l’utérus – Blausen Medical Communications, Inc.
  1. Saignement vaginal anormal

La majorité des femmes diagnostiquées avec un cancer du col de l’utérus subissent un saignement irrégulier.

Un saignement vaginal anormal qui se produit régulièrement pourrait être un signe du cancer du col de l’utérus. Cela pourrait également être dû à d’autres affections telles un déséquilibre hormonal, une maladie inflammatoire pelvienne ou une infection des organes pelviens.

LIRE AUSSI: 4 Symptômes précoces du cancer de l’ovaire que chaque femme est tenue de savoir

Au fur et à mesure que le cancer se répand dans les tissus avoisinants, il crée de nouveaux capillaires anormaux qui se brisent facilement et provoquent un saignement. Ce saignement peut se produire entre les menstrues, après les rapports sexuels, après la ménopause et même après un frottis.

 

  1. Sécrétion vaginale inhabituelle

Les sécrétions vaginales inodores et de couleur claire sont tout à fait normales. Cependant, si les sécrétions vaginales augmentent, sentent mauvais ou ont une couleur irrégulière, cela pourrait signifier une infection ou un cancer du col de l’utérus ou de l’endomètre.

En cas de cancer du col de l’utérus, les sécrétions vaginales pourrait être lourdes, pâles, aqueuses, de couleur marron ou mélangée avec du sang.

Si vous éprouvez ce symptôme, informez votre médecin immédiatement.

 

  1. Douleur lors des rapports sexuels

Les rapports sexuels douloureux constituent un autre signe important du cancer du col de l’utérus. Ce symptôme indique un stade avancé du cancer du col de l’utérus, ce qui signifie que le cancer s’est propagé à travers les tissus et les organes reproducteurs. En plus de la douleur, vous pouvez subir d’autres symptômes, tels que des sécrétions vaginales épaisses et malodorantes.

Il existe d’autres raisons possibles pour ce problème particulier, telle une infection ou une maladie sexuellement transmissible.

N’ignorez pas ce symptôme. Demandez à votre médecin d’examiner votre col.

 

  1. Douleur pelvienne

La douleur pelvienne est courante chez les femmes. Les crampes et les douleurs font une partie normale du cycle menstruel et n’indiquent généralement pas la présence du cancer ou tout autre état pathologique grave. Néanmoins, la douleur durable et fréquente pourrait être un signe du cancer du col de l’utérus.

Si vous êtes atteinte du cancer du col de l’utérus, vous ressentirez certes une douleur pelvienne à des moments inhabituels, et la douleur peut commencer brusquement à tout moment au cours du mois. D’ailleurs, une telle douleur ne se produit habituellement que si le cancer est déjà à un stade très avancé.

Si vous souffrez d’une douleur pelvienne, consultez votre médecin en vue de cerner la cause principale de cette douleur et exclure la possibilité de cancer.

 

  1. Malaise lors de la miction

Le cancer du col de l’utérus peut provoquer un malaise au moment d’uriner, c’est l’un des symptômes les plus évidents et les plus répandus de cette maladie.

Ce malaise inclut une sensation de brûlure ou de piqûre. Ces symptômes surviennent généralement lorsque le cancer s’est déjà propagé aux tissus avoisinants et requiert des soins immédiats afin d’éviter d’autres dommages.

Toutefois, le malaise urinaire peut être du à d’autres facteurs tels l’infection urinaire, un problème de vessie, une infection vaginale à levures ou une maladie sexuellement transmissible (MST).

 

  1. Menstrues plus abondantes et plus longues

Les menstrues qui sont plus abondantes et plus longues que la normale constituent un autre signe courant du cancer du col de l’utérus. L’irritation du col de l’utérus, probablement due à la propagation du cancer du col de l’utérus, peut causer ce problème.

Le saignement est dit abondant en cas du changement des serviettes hygiéniques ou des tampons plus qu’une fois toutes les 2 heures. (Produits hygiéniques d’ailleurs non recommandés).

En plus du cancer, les saignements peuvent indiquer un déséquilibre hormonal, des fibromes, des polypes, des maladies inflammatoires pelviennes, de l’endométriose ou de la thyroïde, des maladies du foie ou des reins. Il peut même se produire à cause de certains médicaments.

Vous êtes tenues d’informer votre médecin à propos de toute altération de vos menstrues. Tenez en compte qu’il vaut mieux prévenir que guérir.

 

  1. Incontinence

Le besoin d’aller aux toilettes est largement fréquent chez les femmes enceintes et les personnes qui ont augmenté leur apport en liquides. Si vous souffrez de ce problème sans raison connue, vous devriez probablement faire un examen.

L’incontinence fait partie intégrante du cancer du col de l’utérus. Cela indique généralement que le cancer s’est propagé au-delà d’une simple zone localisée et commence à toucher la vessie ou d’autres parties des voies urinaires. Les personnes diagnostiquées avec ce cancer éprouvent souvent une incontinence associée à la présence de sang dans l’urine.

Si vous souffrez d’une incontinence ou vous constatez du sang dans votre urine, consultez un médecin.

 

  1. Perte de poids inexpliquée

A l’instar de plusieurs types de cancer, la perte de poids inexpliquée peut constituer un signe précurseur du cancer du col de l’utérus, du au fait que le système immunitaire s’efforce à le combattre.

Votre corps produit de petites protéines connues sous le nom de cytokines, qui décomposent les graisses à un taux beaucoup plus élevé que la normale, entraînant ainsi une perte de poids indépendamment du régime alimentaire.

Si vous perdez soudainement du poids et vous éprouvez l’un des symptômes énumérés dans cet article, faites un examen médical immédiatement.

perdre du poids

  1. Fatigue constante

Une journée pénible peut fatiguer n’importe qui, mais avec un peu de repos, vous restaurez certainement votre manque d’énergie. Si vous vous sentez faible la plupart du temps en dépit du repos, cela pourrait être une source d’inquiétude.

En cas du cancer, des globules rouges sains sont substitués par des globules blancs en vue de faire face à la maladie, Ce qui provoque une anémie, entraînant une fatigue, un manque d’énergie et une perte d’appétit, ajoutant ainsi la diminution de l’apport d’oxygène au corps.

Une réponse anémique indique que le cancer progresse rapidement et que vous devez le traiter le plus rapidement possible.

 

  1. Douleur au niveau des jambes

Les femmes atteintes du cancer du col de l’utérus souffrent le plus souvent d’un gonflement et d’une douleur au niveau des jambes. Lorsque les cellules cancéreuses se propagent, elles bloquent le flux sanguin, ce qui provoque un gonflement aux jambes. Les jambes enflées sont souvent douloureuses et gênantes, ce qui rend la réalisation de vos activités quotidiennes plus difficile.

Lorsque cette douleur est due au cancer du col de l’utérus, elle devient constante et augmente en intensité avec le temps, ainsi que des douleurs dorsales.

Avoir des douleurs aux jambes ne signifie pas forcément que vous avez un cancer. Si vous souffrez de douleurs aux jambes accompagnées de l’un des symptômes ci-dessus mentionnés pendant quelques semaines, il est recommandé de vous faire examiner par un médecin.

douleur aux jambes

 

Mesures préventives

Les femmes âgées de 20 à 30 ans devraient faire un dépistage tous les 3 ans. Les femmes âgées de 30 à 65 ans devraient faire un dépistage tous les 3 à 5 ans.

Arrêtez de fumer et évitez la fumée secondaire.

Prenez toutes les mesures convenables en vue de prévenir les Maladies sexuellement transmissibles. Toutes ces mesures réduiront votre risque du cancer du col de l’utérus.

 

Sources:

https://www.cancer.org/cancer/cervical-cancer/about.html

http://www.top10homeremedies.com/news-facts/10-warning-signs-of-cervical-cancer-you-should-not-ignore.html/3

image : Cancer Research UK / Wikimedia

Traduit et adapté par: Aidersonprochain.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici