Les fumées crachées par les cheminées des usines à charbon sont à l’origine d’un problème sanitaire majeur en Chine. La société Xiao Zhu va utiliser intelligemment cette fumée pour passer un message, projetant sur elle des visages d’enfants désespérés…

On estime qu’en Chine 500 000 personnes décèdent chaque année à cause de la pollution et de ses dommages. On peine à imaginer une telle quantité. Évidemment, les personnes les plus fragilisées sont les premières à souffrir de ce mal. La plupart des personnes décédées lors des grandes vagues de pollution étaient principalement des enfants ayant développé des problèmes respiratoires. Pour Xiao Zhu, un spécialiste chinois de la purification de l’air, les chiffres ne sont pas suffisamment éloquents pour mobiliser la population. Il a donc développé une campagne forte pour sensibiliser aux dangers des fumées d’usines mais aussi pour faire la promotion de leurs solutions.

Prenant pour décor les fumées des usines qu’elle dénonce, l’entreprise a choisi de projeter de nuit, des visages d’enfants sur ces émanations. La campagne de communication nommée Breathe Again (respirez à nouveau) montre des enfants en pleurs, terrifiés suspendus dans les airs et qui ne peuvent s’échapper de cet air vicié. Bien entendu, la marque cherche à populariser en Chine ses systèmes de purification d’air (mais tristement nécessaires), flirtant donc avec le greenwashing, mais essaie néanmoins de faire réagir l’opinion dans un pays qui fait face à de très graves conséquences de la pollution industrielle et où de nombreux militants écologistes sont censurés.

actu_26883_Diaporama1 actu_26883_Diaporama2 actu_26883_Diaporama3 actu_26883_Diaporama4 actu_26883_Diaporama6

Sources : facebook.com / ladn.eu / mrmondialisation

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici