thérapie par poupées

Doll thérapie / La thérapie par poupées

La démence se produit sous de nombreuses formes et la maladie d’Alzheimer est l’un des types de démence les plus courants de nos jours. Actuellement, il n’y a pas de remède définitif contre la démence ou la maladie d’Alzheimer, mais les experts ne cessent pas de chercher de nouvelles façons d’améliorer la vie des patients atteints de démence.

L’une des méthodes les plus récentes que certains foyers de soins ou thérapeutes utilisent est la doll thérapie ou la «thérapie par poupées». La thérapie par poupées consiste à offrir des poupées aux patients atteints de démence, afin de les aider à se calmer et à améliorer leur communication et interaction avec les autres.

Les thérapeutes qui utilisent ce type de thérapie ont tenté d’adopter la théorie de l’attachement de Bowlby, selon laquelle un fort attachement émotionnel et physique à une personne joue un rôle important pour son développement.

 

Avec l’utilisation des poupées, les thérapeutes espèrent qu’un patient atteint de démence formera un lien bénéfique pour faire face à sa condition. Bien qu’il n’y ait pas beaucoup d’études pouvant prouver que la doll thérapie est effectivement efficace, certaines recherches ont été menées pour confirmer son efficacité. Dans une étude publiée dans le National Center for Biotechnology Information, les chercheurs ont constaté des changements importants lors de l’utilisation de la thérapie par poupées.

Ils ont déclaré ce qui suit :

« Il semble que l’expérience émotionnelle de la doll therapy favorise l’amélioration de la capacité de communication avec le monde environnant qui persiste avec le temps et qui est cliniquement significative ».

De plus, de nombreux hospices pratiquent la thérapie par poupées, ce qui confirme son efficacité. En outre, il existe de nombreuses vidéos sur la toile montrant la façon dont différentes personnes atteintes de démence réagissent positivement lorsqu’elles sont attachées à leurs poupées.

 

Veronica Mckee est l’une des patientes atteintes de démence. Sa petite-fille, Kirsty Ashton, était prête à tout pour que sa grand-mère se sente mieux, c’est ainsi qu’elle a essayé la thérapie par poupées pour l’aider. La vidéo émouvante montrant à quel point l’amour de Veronica pour la poupée qu’elle pensait être Kirsty vous fera pleurer. [Voir la vidéo ci-dessous.]

 

La thérapeute holistique Ruth Ablett a souligné qu’elle utilise cette méthode pour ses patients depuis plusieurs années et qu’elle a été témoin du succès du traitement de la maladie d’Alzheimer et de la démence.

De plus, elle a déclaré que la dépendance des patients aux médicaments psychotropes avait été réduite grâce à la thérapie. Selon Carehome.co.uk, la thérapie par poupée déclenche des sentiments de joie chez les patients car la poupée leurs rappelle les bons souvenirs de prendre soin d’un bébé.

Certaines familles des patients s’opposent à l’utilisation de la doll therapy chez leurs proches atteints de démence, affirmant que cette méthode est «dévalorisante» envers les patients qui sont traités comme des enfants. Pour cette raison, la thérapie par poupée et la câlinothérapie ne sont pas utilisées au niveau de tous les foyers de soins.

Bien que l’on puisse comprendre pourquoi de nombreuses personnes mettent en question l’utilisation de poupées pour aider les personnes atteintes de démence en raison du manque de preuves scientifiques solides qui soutiennent son efficacité, il est également évident que certaines personnes y croient et essaient toutes sortes de thérapie pour aider leurs proches atteints de la maladie d’Alzheimer ou de démence à se sentir heureux même pour une courte période de temps, même s’ils oublieraient tout demain, à l’instar de Kirsty, qui a tenté sa chance avec sa grand-mère Veronica.

Doll therapy

Il n’est pas inutile de déployer des efforts pour une personne que vous chérissez, mais vous devez tenir à l’esprit que la thérapie par poupée n’est pas efficace pour tout le monde.

Il y a certains points que vous devriez prendre en considération si vous voulez essayer cette thérapie avec l’un de vos proches : avant tout, vous ne devriez jamais forcer le patient à toucher la poupée – au contraire laissez-le s’approcher de la poupée tout seul et observez sa réaction.

 

Deuxièmement, il est déconseillé d’utiliser une poupée qui pleure pour ne pas provoquer ou déstabiliser le patient. Troisièmement, ne vous référez pas à la poupée comme une poupée – notamment lorsque le patient a déjà établi un lien avec elle; cela pourrait nuire à ses sentiments.

Depuis que Kirsty a partagé les effets positifs de la thérapie sur sa grand-mère, de nombreuses personnes ont été inspirées et heureuses d’avoir appris la thérapie par poupée. Des dons ont également été faits au foyer de soins qui s’occupe de Veronica.

 

Si cet article vous a inspiré, n’hésitez pas à le partager !

 

Sources et références:
https://www.alzheimers.net/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/
https://positiveoutlooksblog.com/
Traduit et adapté par: Aidersonprochain.com

La doll therapy peut aider les patients atteints de la maladie d’Alzheimer de façons remarquables
3 (60%) 2 votes

Laisser un commentaire