Pourquoi ai-je mal au testicule gauche ? En voici les 7 causes possibles

      1. Torsion testiculaire

Cette condition requiert une urgence médicale. Certains hommes ont une malformation dans laquelle le tissu conjonctif soutenant leurs testicules est faible. Cela permet le libre mouvement des testicules avec le scrotum.

Torsion testiculaire
Joshua Abbas – Douleur testicule gauche

 

ADVERTISING

Si un testicule tourne librement, il tord le cordon spermatique (qui fournit du sang au scrotum) avec lui. Cela inhibe soudainement l’approvisionnement en sang qui se traduit par une douleur aiguë et lancinante. Une intervention chirurgicale dans les six heures suivant l’apparition de la douleur peut aider à prévenir des dommages potentiellement irréversibles.

 

      1. Accumulation de liquides au scrotum

scrotum
Roberto Biasini – Douleur testicule gauche

Varicocèle : Similaire aux varices, les veines du scrotum s’élargissent parfois en raison de valves défectueuses ou d’une compression par une structure adjacente. Alors que la fertilité des spermatozoïdes encaisse un coup, elle ne produit généralement aucun symptôme. En raison de la diminution du flux sanguin vers le scrotum, un certain malaise peut être ressenti.

 

Spermatocèle : Un kyste rempli de liquide peut se développer à l’épididyme appelé spermatocèle. Ce kyste n’est pas cancéreux et ne provoque généralement aucune douleur. Or, s’il s’élargit démesurément, il peut interférer avec les mouvements réguliers.

 

Hydrocèle : Une inflammation ou une lésion du scrotum peut provoquer la formation d’un sac rempli de liquide autour du testicule appelé « hydrocèle ». Bien qu’il n’entraîne généralement aucune douleur, une enflure du scrotum et un certain malaise peuvent être ressentis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

introvertis

5 Raisons scientifiques pour lesquelles les hommes introvertis sont si séduisants

hémophilie

Hémophilie : 10 choses que vous devriez savoir sur ce trouble de la coagulation