additif

Le carraghénane (également connu sous le nom E 407) est omniprésent dans la majorité des produits que nous consommons régulièrement. Il est presque impossible de trouver une épicerie qui ne vend pas au moins un produit qui contient du carraghénane en tant qu’additif alimentaire, et même les magasins des produits naturels vendent des produits qui le contiennent. Il se trouve dans les produits Bio suivants : le yaourt, le tofu, le lait de coco, les aliments pour bébé et même la viande de dinde congelée sans nitrite.

Cet additif a une réputation controversée en tant qu’émulsifiant qui endommage le système digestif.

A première vue, le carraghénane peut vous sembler inoffensif, en étant un dérivé des algues rouges contenues dans « les aliments sains », le plus important est que le carraghénane n’est pas du tout un aliment sain et on a démontré qu’il a des effets secondaires.

 

Qu’est ce que c’est le carraghénane ?

Dérivé des algues rouges depuis les années 1930, le carraghénane est traité selon un procédé alcalin en vue de produire ce que beaucoup d’entre nous considèrent comme un ingrédient alimentaire «naturel». Toutefois, si vous mettez la même algue dans une solution acide, vous obtenez ce qu’on appelle «le carraghénane dégradé».

Largement connu pour ses propriétés inflammatoires, le carraghénane dégradé est couramment utilisé dans les essais de médicaments afin d’induire l’inflammation et d’autres maladies chez les animaux de laboratoire. Cela a suscité quelques interrogations car la différence entre le carraghénane pathogène et le carraghénane alimentaire «naturel» est juste quelques points de pH.

carraghénane
Eucheuma denticulatum – StinaTano – E 407

Quels sont les différents usages du carraghénane ?

Lorsque vous vous demandez « qu’est ce que c’est le carraghénane ( E 407 ) ? », il est primordial de se rendre compte qu’il est largement utilisé à deux fins principales.

Médecine conventionnelle : le carraghénane est un ingrédient actif qui fait partie de certaines solutions utilisées pour traiter maintes affections telles la toux et les troubles intestinaux. Largement connu pour sa capacité à diminuer la douleur et l’enflure, il a été rapporté que même la forme acide est couramment utilisée en tant que laxatif et traite les ulcères gastroduodénaux.

Additif alimentaire : même si le carraghénane n’ajoute aucune valeur nutritionnelle ni saveur, sa structure chimique unique le rend exceptionnellement utile comme agent liant, épaississant et agent stabilisant dans une large gamme d’aliments et de produits de santé tels le dentifrice. (1)

 

Histoire et controverse du carraghénane

L’utilisation du carraghénane en tant qu’agent laxatif est particulièrement intéressante car elle a été associée à diverses affections gastro-intestinales depuis la fin des années 1960. ( 2 ) La FDA a même envisagé de limiter l’usage de la carraghénane alimentaire en 1972, mais aucune mesure n’a été prise à cet effet. ( 3 )

En effet, l’histoire du carraghénane est intéressante en raison des changements de priorités aux yeux des organismes de la santé publique qui ont souligné que cet ingrédient est dans un état de changement constant depuis des décennies. Même aujourd’hui, les autorités de la santé publique ne savent pas comment faire face à cette situation.

E 407
Chondrus crispus – E 407

Dangers potentiels et effets indésirables du carraghénane

Les chercheurs et les promoteurs de la santé qui insistent sur le fait que le carraghénane est dangereux font généralement référence à l’une des nombreuses études qui ont mis l’accent sur le lien entre l’additif alimentaire et les affections suivantes :

  • Ulcère de l’intestin grêle ( 4 ,  5 )
  • Colite ulcéreuse ( 6 )
  • Toxicité fœtale et anomalies congénitales ( 7 )
  • Cancer du côlon ( 8 ,  9 ,  10 )
  • Intolérance au glucose et résistance à l’insuline ( 11 )
  • Inflammation ( 12 )
  • Cancer du foie ( 13 )
  • Suppression immunitaire ( 14 )
  • Croissance de glandes anormales au côlon qui constituent des signes précurseurs des polypes ( 15 )

LIRE AUSSI: Voici les 10 ingrédients alimentaires les plus nocifs pour notre santé

 

Études portant sur le carraghénane ( E 407 )

De nombreuses sources confirment que maintes personnes souffrant de symptômes gastro-intestinaux (allant de légers ballonnements au syndrome du côlon irritable, à une maladie intestinale inflammatoire sévère) ont constaté que l’élimination du carraghénane de leur alimentation a entraîné une amélioration considérable de leur santé gastro-intestinale. ( 17 )

Selon le Cornucopia Institute, « des études animales ont montré à plusieurs reprises que le carraghénane de qualité alimentaire provoque une inflammation gastro-intestinale ainsi que des taux plus élevés de lésions intestinales, d’ulcères et même de tumeurs malignes ». ( 18 ).

Nonobstant, il existe une myriade d’études contradictoires. Selon un article publié en 2014 dans la revue Critical Reviews in Toxicology: ( 19 )

  • Du à son poids moléculaire, le carraghénane n’est pas significativement absorbé ou métabolisé par notre corps, ce qui signifie qu’il circule dans votre tractus gastro-intestinal au même titre que les autres fibres, et est excrété dans vos excréments.
  • Le carraghénane n’affecte pas l’absorption des éléments nutritifs de manière significative.
  • Le carraghénane n’est pas toxique s’il est consommé à des doses allant jusqu’à 5 % dans l’alimentation,.
  • Les seuls effets secondaires associés à la consommation de 5% de carraghénane dans l’alimentation incluent des selles molles et éventuellement la diarrhée, ce qui est courant pour les fibres indigestibles.
  • À des doses allant jusqu’à 5 % dans l’alimentation, le carraghénane alimentaire ne provoque pas d’ulcère gastro-duodénal
  • Le carraghénane peut provoquer une dysfonction immunitaire lorsqu’il est administré par voie intraveineuse, et non lorsqu’il est consommé comme additif alimentaire.
  • Le carraghénane alimentaire n’a pas été associé au cancer, aux tumeurs, à la toxicité génétique, aux anomalies de la croissance ou de la reproduction.
  • Le carraghénane contenu dans les aliments pour bébé s’est révélé inoffensif dans des études portant sur des humains et des babouins.

Il est conseillé d’éviter le carraghénane autant que possible.

Finalement, il est recommandé d’opter pour des aliments sains et d’éviter les produits qui contiennent le carraghénane.

Dr Axe

 

Sources et références: 

http://www.foodsafetynews.com/2016/11/board-nixes-use-of-carrageenan-in-organic-food-production/#.WDXI_GQrKYU

http://www.webmd.com/vitamins-supplements/ingredientmono-710-carrageenan.aspx?activeingredientid=710&activeingredientname=carrageenan

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0015626473803268

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1357233 / draxe.com

Traduit et adapté par: Aidersonprochain.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici