éléphant2
 

Un jeune éléphant est décédé après avoir été contraint de faire de nombreuses promenades touristiques consécutives au Sri Lanka.

 

L’éléphant, appelé Kanakota, était employé dans un safari dans la ville de Habarana, où les températures atteignent les 30° à cette période de l’année et où l’humidité est impitoyable.

 

 

Suite à de nombreuses promenades sans relâche, et après avoir été contraint de faire un défilé fatigant pendant la nuit, suivi de trois sorties touristiques différentes le lendemain, le corps fragile et surmené de Kanakota ne pouvait plus supporter cette charge et il s’est tout d’un coup écroulé.

Depuis cet incident, des images sont apparues montrant un autre éléphant en train de transporter des touristes :

Enfin, lors de sa quatrième promenade, Kanakota ne parvint plus à bouger et sa trompe se trouva toute molle, obligeant les passagers à descendre. C’est à ce stade que le jeune éléphant tomba au sol, sans vie, et ne se réveilla jamais.

 

Selon des responsables, Kanakota participait au safari depuis l’âge de trois ans et demi, et avait ainsi vécu de nombreuses promenades touristiques dans les années qui avaient précédé son décès. Il avait 18 ans à sa mort, alors que les éléphants d’Asie vivent en moyenne jusqu’à 60 ans.

 

Une campagne de militants pour les droits des animaux, Moving Animals, aspire à mettre fin à cette pratique à travers le Sri Lanka en mettant l’accent sur les conditions atroces dans lesquelles les animaux vivent.

 

L’enquête menée par le groupe, filmée à l’endroit où Kanakota décédé, a révélé que les éléphants sont enchaînés sous la menace constante d’un hameçon tranchant, une arme ressemblant à une lance utilisée par leurs maîtres pour les maintenir sous contrôle.

éléphant

À l’instar de nombreux autres éléphants en Asie, ils sont contraints de marcher sur des routes encombrées dans une chaleur insupportable, tout en portant un siège lourd et douloureux sur lequel des groupes de touristes s’assoient.

 

Paul Healey, un porte-parole de Moving Animals, a déclaré :

La mort tragique et cruelle de ce jeune éléphant était indubitablement évitable. Si les touristes ne refusent pas de faire ces promenades épuisantes, de plus en plus de ces gentilles créatures géantes continueront à souffrir et à mourir d’épuisement.

Les activistes sri-lankais et les amoureux des animaux ont organisé des campagnes en vue de promulguer un projet de loi sur le bien-être des animaux, qui modifiera définitivement les lois et offrira aux animaux la protection dont ils ont désespérément besoin.

Nous exhortons les touristes à ne jamais faire de promenades à dos d’éléphants et appelons le gouvernement sri-lankais à adopter un nouveau projet de loi sur la protection des animaux, qui offrira enfin une protection à la faune et la flore magnifiques du pays.

éléphant3

Une enquête a été ouverte et, bien qu’il n’y ait aucune cause officielle de cette mort subite, les militants ont déclaré que l’éléphant était mort d’épuisement.

 

Repose en paix, Kanakota.

 

Source: unilad.co.uk
Traduit et adapté par: Aidersonprochain.com

Laisser un commentaire

  S’abonner  
Notifier de