happy hour
© unsplash / nicotitto
 

Rendez-vous tous les soirs dans l’une des épiceries du 900 S-Market en Finlande à 21 heures et bénéficiez de réductions significatives sur la viande et le poisson dont la date de péremption est imminente.

Le fournisseur appelle cet événement « Happy Hour », et c’est certainement un moment joyeux pour les acheteurs parfaitement au fait des prix. Outre les réductions importantes accordées aux clients, ce concept de Happy Hour a un objectif plus vaste pour le magasin : réduire les déchets et limiter leur impact sur le changement climatique.

Happy Hour s market

 

Au cours des deux dernières années, S-Market a cherché des moyens efficaces dans le but de réduire le gaspillage alimentaire. Très vite, le Happy Hour a été bénéfique pour l’entreprise, les consommateurs et la planète. Les acheteurs peuvent acheter des aliments dont les prix ont été baissés de 30% à 60%, tandis que l’épicier évite de payer pour l’élimination des denrées alimentaires non désirées.

Cet échange permet de garder les aliments hors des décharges (en supposant que le consommateur utilise ce qu’il a acheté) qui sinon, pourraient pourrir et émettre du méthane, un gaz environ 25 fois plus nocif que le dioxyde de carbone.

Bien que vous n’y pensiez peut-être pas, réduire le gaspillage alimentaire constitue l’une des mesures que nous pouvons tous mettre en œuvre en vue d’adopter un mode de vie plus écologique. Un rapport récent des Nations Unies a révélé qu’un tiers des aliments produits et emballés pour la consommation humaine ne sont jamais consommés, ce qui équivaut à environ 1,3 milliard de tonnes par an, d’une valeur de près de 680 milliards de dollars.

Par conséquent, la prochaine fois que vous irez faire vos courses, commencez par évaluer ce qu’il vous reste dans votre réfrigérateur et votre garde-manger. Que pouvez-vous faire avec des aliments qui vont bientôt expirer ? Que pouvez-vous acheter pour compléter ce que vous avez déjà ? En prenant le temps de réfléchir à vos choix, vous pouvez contribuer à réduire le gaspillage et les déchets alimentaires.

 

Source: Treehugger , le New York Times : mymodernmet.com
Traduit et adapté par: Aidersonprochain.com 

Laisser un commentaire