631372 / Pixabay
 

Les humains ne sont pas les seules espèces à utiliser des indices de contexte pour déterminer si une situation est sûre ou non. Il s’est avéré que les écureuils gardent aussi leurs oreilles ouvertes. Dans une nouvelle étude, des chercheurs ont découvert que les écureuils gris sont suffisamment intelligents pour surveiller d’autres animaux dans leur environnement avant de s’aventurer hors d’un lieu sûr.

Dans cette étude, ils espionnaient principalement les oiseaux et utilisaient leurs appels d’alarme comme indicateur de danger. Une fois qu’ils sentaient que les lieux étaient sûrs, en fonction de ce qu’ils entendaient, les écureuils se détendaient.

Afin de prouver leur point de vue, les scientifiques ont évalué 54 écureuils gris dans un parc de l’Ohio. En premier lieu, ils ont diffusé un enregistrement de l’appel d’un faucon à queue rouge. En tant qu’oiseau rapace, le faucon est un prédateur des écureuils ; sa présence constitue un signal d’alarme.

 

Une fois que les écureuils s’étaient dirigés vers un lieu sûr, les scientifiques attendaient 30 secondes avant de diffuser l’un des deux enregistrements. Le premier enregistrement comprenait des bavardages d’oiseaux. Ce « bavardage » correspondait aux appels passés d’un oiseau à un autre lorsqu’il n’est pas menacé. Au lieu de cela, le deuxième enregistrement était un bruit ambiant ne contenant aucun bavardage d’oiseau.

Squirrels

Les résultats étaient stupéfiants. Lors de l’enregistrement initial du faucon à queue rouge, les chercheurs ont constaté que les écureuils manifestaient ce qu’ils appelaient des « comportements de vigilance ». Ces comportements incluaient notamment le fait de rester debout, fuir, figer et lever les yeux, autant de signes évidents indiquant que les écureuils se sentaient menacés. Lorsque les écureuils ont écouté l’enregistrement du « bavardage d’oiseaux », leur comportement a changé de manière significative et ils ont passé beaucoup plus de temps à se protéger du danger.

 

Nonobstant, lorsque les écureuils écoutaient des sons ambiants sans bavardage d’oiseaux, ils devenaient moins vigilants. Et ils étaient donc plus prudents lorsqu’ils entendaient le bavardage.

En outre, le temps pour revenir à la normale était beaucoup plus long. En utilisant ces informations, les chercheurs peuvent supposer que les écureuils utilisent les signaux vocaux de leurs amis à plumes afin de mieux comprendre s’ils doivent s’inquiéter d’être chassés ou non.

 

« Nous savions que les écureuils écoutaient les cris d’alarme de certaines espèces d’oiseaux », déclarent les auteurs, « mais nous avons été ravis d’apprendre qu’ils écoutaient également des sons non liés à une alarme qui indiquaient que les oiseaux se sentaient relativement en sécurité. Peut-être que dans certaines circonstances, les signaux de sécurité pourraient être aussi importants que les signaux de danger. »

 

Sources: IFL Science! / redirect.viglink.com/: mymodernmet.com
Traduit et adapté par: Aidersonprochain.com

Laisser un commentaire