Une femme végétarienne a mangé un burger et est devenue bouchère

Une fervente végétarienne a complètement changé son mode de vie lors de sa troisième grossesse, lorsqu’elle a goûté un hamburger pour la première fois depuis des décennies.

Maintenant, elle gère sa propre ferme de porcs pasteurisés.

Tammi Jonas, 49 ans, est devenue végétarienne dans les années soixante-dix après avoir lu un livre sur les mauvais traitements infligés aux animaux dans les fermes.

La mère de trois enfants originaire de Victoria, en Australie, a goûté la viande pour la première fois en 10 ans lorsqu’elle est devenue « dangereusement anémique », et son mode de vie a changé pour toujours.

Elle a déclaré à 10 Daily :

« Un jour, j’étais au travail et je me suis dit : « un hamburger fera l’affaire ».

Je suis retournée à la viande rouge, donc au bœuf et à l’agneau, une fois par semaine pendant la grossesse, et je suis restée encore quelques années avant de manger du porc ou de la volaille.

Je n’avais jamais pensé qu’il était immoral de prendre la vie d’un animal pour se nourrir, j’ai toujours été à l’aise avec ma place dans la chaîne alimentaire… Mais je pensais qu’il était immoral de traiter les animaux cruellement, de ne pas leur permettre de sortir et de respirer l’air frais, de les confiner dans des hangars. »

Toutefois, Tammi a poussé sa consommation de viande à un niveau supérieur lorsqu’elle et son mari, Stuart, ont fait des recherches et ont découvert qu’ils pouvaient gagner leur vie en exploitant une petite ferme, leur objectif étant de traiter les animaux correctement et éthiquement.

 

Sur son site Web, Tammy décrit sa ferme comme suit :

« Mon parcours de mangeuse irréfléchie de produits industriels à une fervente végétarienne, puis à une omnivore éthique m’a encouragé à devenir une éleveuse de porcs, en vue de contribuer au mouvement croissant visant à faire sortir les porcs et la volaille des étables et des enclos.

Nous élevons les animaux, traitons notre viande et servons 80 foyers grâce à notre ferme prospère, soutenue par la communauté (ASC). »

Tammi a souligné que sa ferme a adopté des pratiques éthiques et holistiques, expliquant qu’aucune substance chimique nocive n’est utilisée et que les animaux sont libres de vivre comme s’ils n’étaient pas dans une ferme.

 

Tammi a aussi déclaré à Daily Mail Australia :

« Certaines personnes traceront une ligne éthique selon laquelle le fait de tuer les animaux est une mauvaise chose. Mais je ne pense pas que tuer un animal pour l’alimentation soit contraire à l’éthique, s’il vivait bien. »

 

Tammi et son mari dirigent leur ferme Jonai Farms and Meatsmiths depuis huit ans.

 

Source: unilad.co.uk
Traduit et adapté par: Aidersonprochain.com

Suivant

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Feedback en ligne
Voir tous les commentaires
Greta Thunberg

Leonardo DiCaprio a rencontré Greta Thunberg, la décrivant comme « un leader de notre époque »

maman a donné naissance

Une maman incroyable donne naissance à des sextuplés en seulement 9 minutes