Niveaux élevés de ferritine : Voici tout ce que vous devriez savoir

Ferritine Élevée

Qu’est-ce que c’est la ferritine ?

La ferritine est une protéine qui stocke le fer dans le corps. Elle est pratiquement omniprésente au niveau de toutes les cellules, et seulement une petite fraction circule dans le sang, sachant que la plus grande quantité de ferritine se trouve dans les cellules hépatiques et les cellules du système immunitaire.

La transferrine est une protéine qui transporte la ferritine dans le sang. Ainsi, lorsque le corps a besoin de plus d’hémoglobines et de globules rouges, il transmet un signal aux cellules afin qu’elles sécrètent de la ferritine qui est acheminée par la transferrine en vue de procurer du fer pour la production d’hémoglobines et de globules rouges.

De manière générale, les faibles niveaux de ferritine indiquent une carence en fer alors que les niveaux élevés de cette dernière peuvent indiquer une surabondance de fer dans le corps.

 

Valeurs normales de ferritine :

Les niveaux de ferritine ont tendance à augmenter avec l’âge et sont plus élevés chez les hommes.

Plage de référence :

  • Hommes : 23-336 ng/mL
  • Femmes : 11-306 ng/mL

 

Qu’est-ce que signifient des niveaux élevés de ferritine dans le corps ?

ferritine élevée
Vossman – Structure de la ferritine constituée de 24 sous-unités. L’une des chaînes est soulignée en violet – ferritine élevée

Dans le cadre clinique, les niveaux élevés de ferritine impliquent soit un excès de fer soit une réaction inflammatoire dans laquelle les taux de fer augmentent sans excès.

Les taux extrêmement élevés de ferritine peuvent révéler une accumulation de fer dans le corps, une condition connue sous le nom d’hémochromatose qui constitue un trouble génétique autosomique récessif du métabolisme du fer, caractérisé par des taux très élevés de ferritine. ( 1 )

L’obésité, l’inflammation et la consommation quotidienne d’alcool peuvent également augmenter les niveaux de ferritine. Ce phénomène peut être très courant parmi les femmes souffrant d’anorexie mentale dû probablement à une augmentation du stockage de fer à la suite de la contraction du volume sanguin circulant et à la diminution de la perte de fer en raison de l’absence de saignements menstruels. ( 2 )

Les symptômes de l’excès de fer peuvent inclure la fatigue, une faiblesse inexpliquée et des douleurs articulaires.

Si les niveaux de ferritine sont élevés, d’autres tests peuvent être effectués afin d’avoir plus d’informations concernant les réserves de fer de l’organisme, tels que le fer sérique et la capacité totale de fixation du fer par la transferrine.

 

Conditions associées aux niveaux élevés de ferritine :

Les niveaux élevés de ferritine sérique sont assez fréquents en médecine générale. ( 3 ) La première étape du diagnostic consiste à exclure les affections liées à l’excès de fer tels que l’hémochromatose héréditaire, car 90% des cas de ferritine élevée ne sont pas dus à l’excès de fer.

Si l’hémochromatose héréditaire est exclue, il convient d’évaluer la consommation d’alcool, le syndrome métabolique, l’obésité, les maladies hépatiques, le cancer, l’infection ou l’inflammation qui constituent des facteurs de causalité.

Les niveaux de ferritine sont élevés dans les cas suivants ( 4 ) :

  • Maladie aiguë et chronique du foie
  • Infection
  • Inflammation
  • Alcoolisme
  • Cancer
  • Hyperthyroïdie
  • Maladie de Gaucher
  • Excès de fer (hémochromatose)
  • Insuffisance rénale en phase terminale
  • Anémie autre que la carence en fer

Les niveaux élevés de ferritine ont été associés au syndrome métabolique, à l’hyperinsulinémie et à la stéatose hépatique non alcoolique. ( 5 ) Chez les femmes, les taux de ferritine augmentent significativement après la ménopause et peuvent entraîner un risque accru d’ostéoporose. ( 6 )

A votre santé.

 

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Feedback en ligne
Voir tous les commentaires