La photo d’un garçon aidant son père à donner un contact peau à peau à ses jumeaux prématurés a fait le buzz

Les bébés sont conscients de la puissance du toucher bien avant leur naissance. Grâce à ce contact, les nouveau-nés apprennent à connaître le monde, à montrer leurs besoins et à créer des liens avec les personnes qui les entourent.

Le toucher est crucial pour le développement des capacités physiques, des aptitudes cognitives, du langage et des compétences socio-émotionnelles d’un enfant.

L’utilisation de couveuses pour les bébés prématurés est une priorité de la médecine conventionnelle, mais dans les régions scandinaves, le contact peau à peau est couramment recommandé comme alternative. On pense que le contact humain aide ces bébés à se réadapter plus rapidement que lorsqu’ils sont laissés en isolement complet dans des couveuses.

La photo d’un petit garçon aidant son père à offrir un contact peau à peau à ses frères jumeaux prématurés a ainsi fait chaud aux cœurs. Elle illustre la formation d’un lien qui durera sûrement éternellement.

Elle a été prise en 2016 à l’hôpital Hvidovre de Copenhague, au Danemark, et a été postée à l’origine par une organisation danoise de soutien aux familles, sur Facebook.

Après la traduction de sa légende en anglais et sa mise en ligne par l’organisation de naissance NINO, située en Afrique du Sud, elle a refait son apparition et a gagné une grande popularité.

Le pouvoir du toucher

Sa légende indiquait ainsi :

« Le contact peau à peau n’est pas « nouveau », mais la Suède est certainement en tête de file pour rendre ces soins conviviaux pour la famille, même pour les tout petits bébés. J’adore cette photo d’un grand frère qui aide son père à s’occuper des jumeaux ! »
NINO signifie « Neuroscience for Improved Neonatal Outcomes »  (Neuroscience pour de meilleurs résultats néonatals).

Il est également dit :  » La façon dont votre bébé naît est très importante !
Mettre votre nouveau-né peau à peau sur votre poitrine à la naissance fait toute la différence entre un sentiment de sécurité ou d’insécurité. La poitrine de la mère est l’endroit le plus SÛR. C’est là que le bébé se réchauffe idéalement, et que son cœur et ses poumons fonctionnent le mieux. Le bébé peut sentir le sein et y téter. À travers le sein, le bébé établira un contact visuel avec sa mère.

Cela commence à créer des liens, même dans la première heure de la vie. À partir de là, être parent vient naturellement et devient un plaisir. C’est important pour les césariennes aussi, et encore plus pour les prématurés fragiles. C’est tellement différent de ce qui se passe habituellement !

Sans vous, votre bébé est stressé et anxieux, et cela rendra son corps instable. L’anxiété empêche le bébé d’éprouver de la confiance et de l’amour. Un tout petit nouveau-né peut-il se sentir anxieux et abandonné ? Tout à fait ! C’est sur cette différence que nous nous concentrons.« 

Les médecins suédois encouragent la pratique du contact peau à peau (CPP), qui permet à des bébés pesant jusqu’à 700 grammes d’être soignés par leurs parents.

Selon l’article, le célèbre professeur suédois Uwe Ewald, qui est un célèbre partisan du contact peau à peau, se trouvait à l’hôpital de Hvidovre à cette époque. Dans sa pratique révolutionnaire, les bébés prématurés, même s’ils sont tout petits, sont régulièrement sortis de leur couveuse pour être mis en contact peau à peau.

Pendant l’intervention, le bébé est nettoyé, séché et enveloppé dans une couche, tandis que le tuteur est torse nu. Après une heure, l’enfant est nourri et remis à nouveau en couveuse.

Le Docteur Ewald affirme que le CPP réchauffe le bébé plus qu’une couveuse, et qu’il le protège également des infections graves en transmettant des bactéries protectrices dans leur système.

Il est aussi dit dans le post Facebook :

 » Uwe Ewald précise que la poitrine des parents régule mieux la température qu’une couveuse. Le contact peau à peau aide le bébé à mieux respirer. L’enfant devient plus calme et prend du poids plus rapidement. Les recherches montrent que la flore bactérienne des parents – comparée aux bactéries des hôpitaux – réduit le risque d’infections graves chez ces enfants fragiles. « 

La publication a été appréciée par plus de 35 000 personnes, et des centaines l’ont commentée. La majorité était d’accord en disant que cette pratique assurerait un meilleur développement et une meilleure santé pour le bébé.

Mais les parents ne doivent pas adopter cette pratique médicalement approuvée sans l’accord d’un médecin, car certains bébés peuvent être trop fragiles pour être sortis de la machine.

Cette pratique est parfois appelée « soins kangourou » et a été initialement développée pour soigner les prématurés dans les régions où les couveuses ne sont pas disponibles ou peu fiables.

Par ailleurs, il s’agit d’une adorable pratique qui devrait être soutenue dans de nombreuses autres régions du monde.

Si cet article vous a inspiré, n’hésitez pas à le partager !

 

Sources: healthyfoodhouse.com 
familylifegoals.com
www.facebook.com
www.dailymail.co.uk
Traduit et adapté par: aidersonprochain.com

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Feedback en ligne
Voir tous les commentaires
Bora Bora

Voici les 20 meilleures destinations pour votre lune de miel dans le monde

Vos Plantes S’affaiblissent ? Voici l’Astuce Pour Leur Redonner des Forces