princesse Qajair photo
 

C’est l’histoire d’une beauté sans précédent et de la perfection de la princesse iranienne Zahra Khanom Tadj es-Saltaneh. Vous avez sans doute déjà vu certaines de ses photos.

Elle a été très populaire et ses photos apparaissent fréquemment à travers les réseaux sociaux. Sa vie et son apparence sont très particulières. La légende, peut-être exagérée, dit qu’elle avait 145 prétendants de la haute noblesse et que même 13 d’entre eux s’étaient suicidés après être rejetés par elle, et qu’elle était considérée comme un symbole de perfection et de beauté. Ces critères varient d’un pays à l’autre et d’une culture à l’autre.

princesse Qajair

La vérité est que vous ne pouvez pas savoir avec certitude si elle avait autant d’amants et prétendants, si certains se sont suicidés ou s’il s’agissait seulement d’un symbole de la beauté à son époque, mais il y a plusieurs détails de sa vie assez surprenants que personne ne pouvait imaginer en regardant ses photos. Zahra Khanom Tadj es-Saltaneh appartient à la dynastie Qajair (ou Kayar, selon diverses traductions), une famille royale iranienne d’origine turque, qui a été au pouvoir de 1785 à 1925, année de son renversement par la dynastie Pahlavi.

 

Entre 1848 et 1896, le roi d’Iran était Naser al-Din Sah Kayar et la princesse Zahra Khanom Tadj es-Saltaneh était l’une de ses filles. On dit qu’elle était une femme révolutionnaire et développée par rapport à son temps. Elle n’était pas une femme soumise selon l’idéologie iranienne.

 

Elle s’est mariée et elle a eu quatre enfants comme toutes les femmes de son temps. Quelques années plus tard, elle a divorcé, ce qui est impensable à l’époque et dans une société comme la société iranienne. C’était comme si elle bafouait les règles et le protocole établis dans cette culture. Plus tard, elle est devenue la muse inspirante du poète Aref Qazvini.

princesse Qajair famille

Zahra Khanom Tadj es-Saltaneh a lutté pour les droits des femmes et a été une pionnière dans la création de la société de la liberté des femmes. Comme si cela ne suffisait pas, elle était peintre, écrivain et l’une des premières femmes à porter des vêtements occidentaux en Iran.

Elle était une femme révolutionnaire sans aucune objection. Considérée comme une fervente féministe, des chercheurs de son pays et du monde entier l’étudient en vue de comprendre sa personnalité et son impact.

princesse

Elle ne cesse pas d’étonner le monde entier avec ses photos, ses amants, son talent et son combat pour les femmes.

Partagez son histoire avec vos amis afin qu’ils soient aussi surpris que vous.

 

Source: enteratedealgo.net
Traduit et adapté par: Aidersonprochain.com

Laisser un commentaire