Le vitiligo est une maladie qui touche près de 3 millions de Brésiliens et se traduit par une décoloration de la peau dans certaines zones du corps.

Bien qu’il existe de nombreux traitements pour lutter contre cette maladie, l’aspect le plus difficile à surmonter est le préjugé des autres à l’égard de ceux qui en souffrent.

 

 
poupées brésiliennes avec Vitiligo
via joaostanganelli / Instagram

João Stanganelli, aujourd’hui âgé de 64 ans, a décidé d’avoir recours à l’art du crochet pour augmenter la joie et améliorer l’estime de soi des enfants atteints de la même maladie que lui.

 

Stanganelli a commencé à avoir des symptômes de vitiligo à l’âge de 38 ans. Il travaillait dans le secteur de la gastronomie, mais en raison d’un problème cardiaque, sa vie a radicalement changé l’année dernière.

 

Néanmoins, il n’a pas laissé cet obstacle imposer des limites à sa vie. Il a décidé de développer un passe-temps pour garder son esprit en bonne santé, rester actif et heureux. Grâce à l’aide de son épouse Marilena, il a décidé d’apprendre à faire du crochet.

 

améliorer l'estime de soi
via joaostanganelli / Instagram

Ce n’était pas une tâche facile pour lui et il a même envisagé d’abandonner, mais finalement il n’a pas baissé les bras.

 

Il a déclaré que son idée originale consistait à faire des poupées pour sa petite-fille. il voulait lui offrir quelque chose de spécial et de symbolique pour qu’elle se souvienne toujours de lui. Pour ce faire, il a créé une poupée atteinte de vitiligo. C’est ainsi qu’est née Vitilinda, une jolie poupée à la peau inégale et décolorée.

estime de soi
via joaostanganelli / Instagram

 

 

jolies poupées
via joaostanganelli / Instagram

Après le succès de Vitilinda, Stanganelli a décidé de se lancer dans le domaine du crochet en créant d’autres articles. Il a fabriqué des poupées en fauteuil roulant et tout le monde en est tombé amoureux, ce qui a rendu son travail encore plus gratifiant.

poupées
via joaostanganelli / Instagram

 

L’objectif le plus important pour Stanganelli est de booster l’estime de soi des enfants qui vivent avec cette affection et de leur remonter le moral. Savoir que des gens possèdent et valorisent ses œuvres d’art l’inspire et le motive à développer ses compétences au quotidien.

poupées vitiligo
via joaostanganelli / Instagram

 

 

vitiligo
via joaostanganelli / Instagram

Dans chaque interview, il partage toujours le message suivant :

« Les taches que j’ai sont belles. Ce qui me fait mal, ce sont les défauts et la méchanceté des gens. »

poupées vitiligo1
via joaostanganelli / Instagram

 

poupées vitiligo2
via joaostanganelli / Instagram

 

poupées vitiligo3
via joaostanganelli / Instagram

 

Source: 9gag.com
Traduit et adapté par: Aidersonprochain.com

Laisser un commentaire