Une infirmière traitant des patients atteints de coronavirus en Italie partage sa difficulté avec une photo déchirante

L’infirmière italienne Alessia Bonari montre au monde à quel point elle et ses collègues sont dévoués dans la lutte contre le coronavirus.

La jeune infirmière a posté sur la réalité du travail pendant la pandémie de Covid-19 – à quel point c’est épuisant physiquement, mentalement et émotionnellement – tout en affirmant qu’elle n’allait pas jeter l’éponge… Non, elle est dévouée à son travail et le fera malgré les difficultés !

La publication d’Alessia a été extrêmement populaire, obtenant plus de 817 000 likes sur Instagram. Les internautes ont exprimé leur soutien à cette infirmière située en première ligne du combat, ainsi qu’à tout le monde en Italie dans la lutte contre le virus.

L’infirmière italienne Alessia Bonari s’est tournée vers Instagram pour partager ce que signifie d’être au front de combattre le coronavirus.

infirmière italienne Alessia
Crédit image: alessiabonari_

Le post d’Alessia:

Je suis infirmière et en ce moment, je fais face à cette urgence sanitaire. J’ai peur aussi, mais pas de ne pas aller faire les courses, j’ai peur d’aller travailler. J’ai peur parce que le masque pourrait ne pas convenir à mon visage, ou peut-être que je me suis  accidentellement touché avec des gants sales, que les lentilles ne couvrent pas mes yeux et que quelque chose a pu passer à travers… Je suis physiquement fatiguée parce que les outils de protection me font mal, les outils chirurgicaux me font transpirer, et une fois habillée, je ne peux ni aller aux toilettes, ni boire pendant six heures.

Je suis psychologiquement fatiguée, ainsi que mes tous mes collègues depuis des semaines, mais cela ne nous empêchera pas de faire notre travail comme nous l’avons toujours fait. Je continuerai à prendre soin de mes patients, car je suis fière et j’adore mon travail.

Ce que je demande à tous ceux qui lisent ce post, c’est de ne pas annuler les efforts que nous faisons, d’être altruistes, de rester chez eux et de protéger ainsi les plus fragiles. Nous, les jeunes, ne sommes pas immunisés contre le coronavirus, nous pouvons aussi tomber malades, ou pire, vous contaminer.

Je ne peux pas me permettre la chance de rester chez moi en quarantaine, je dois aller travailler et faire ma part. Je vous demande de faire la vôtre aussi.

Une infirmière traitant des patients
Crédit image: alessiabonari_

Les hôpitaux en Italie, en particulier dans le nord, sont débordés. Les médecins et les infirmiers sont épuisés et le nombre de patients ne cesse d’augmenter. Il y a maintenant plus de 110 000 cas confirmés de personnes infectées par le coronavirus en Italie et la maladie a coûté la vie à plus de 13 000 personnes.

Si cet article vous a inspiré, n’hésitez pas à le partager !

 

Source: boredpanda.com
Traduit et adapté par: aidersonprochain.com

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Feedback en ligne
Voir tous les commentaires
Chacun porte sa croix

Ce n’est pas parce que JE PORTE BIEN ma charge, qu’elle n’est pas lourde !

couche d'ozone de la Terre semble se rétablir

Selon les experts, la couche d’ozone semble se rétablir