Je suis forte

Par Mitzi J Hernandez

 

Le mot « épuisée » ne suffit pas pour décrire l’état que je vis en ce moment. Je suis épuisée, oui, cet épuisement dépasse bel et bien la fatigue physiologique. C’est psychologique et émotionnel à la fois. Je suis fatiguée d’être forte. J’en ai ras le bol d’essayer d’avoir ce sourire béat sur mon visage chaque jour et d’être la femme forte aux yeux de tout le monde.

Soudain, je suis assise ici, avec la poitrine serrée, me sentant perdue et ne sachant pas où chercher une destination. J’ai passé beaucoup de temps à nier mes propres sentiments et maintenant, j’ai l’impression d’être celle qui s’effondre.

Je n’ai jamais aspiré à être ce genre de femme, mais la vie m’a fait faire face à mes pires cauchemars. J’ai dû apprendre à devenir forte parce que personne n’était là à mes côtés à travers mes combats et mes tribulations, et pourtant je suis là maintenant, je me suis retrouvée épuisée et perdue, me demandant si un jour quelqu’un serait là pour moi de la même façon que j’ai été là pour lui.

J’ai toujours joué le rôle de la femme infaillible qui semble pouvoir tout faire.

Quand les autres me regardent, ils me voient comme telle. Ils me voient compétente et capable de tout, mais mon âme est épuisée – alors qu’ils me voient tranquille et stable – à l’intérieur je m’effondre.

J’ai l’impression que j’ai passé toute ma vie à essayer de prouver à moi-même que je suis forte et que le fait d’être forte serait suffisant. J’ai passé tellement de temps à avoir de grandes attentes et à mettre de côté mes propres émotions que je suis maintenant fatiguée.

femme forte
Andi_Graf / Pixabay

Et maintenant, c’est moi qui suis devenue pâle et usée.

Lorsque vous êtes toujours forte, vous supprimez généralement vos désirs, vos pensées et parfois même ce que vous ressentez. Lorsque vous êtes toujours plus forte, vous êtes très prudente lorsque vous racontez vos problèmes à qui que ce soit. Vous voyez cela comme un fardeau pour les personnes que vous êtes censé soutenir.

C’est évident que les gens qui sont si occupés à s’occuper des autres ne vont pas toujours demander de l’aide. Mais en tant qu’une personne forte, vous faites face à vos propres défis et il est fort possible que vous atteigniez un point de rupture.

La vérité est que ce sont les personnes fortes qui finiront par avoir le plus besoin de quelqu’un d’autre pour les aider. Je vois maintenant que nous avons tous besoin de quelqu’un qui est un peu plus fort que nous. Oui, j’ai bien dit « besoin », le mot que j’ai évité pendant si longtemps parce qu’il semblait avoir une connotation négative.

 

Maintenant, je me suis retrouvée épuisée de fuir mon besoin d’être vulnérable.

Je veux qu’on prenne soin de moi, pas financièrement,  je veux un bras puissant autour de mes épaules, quelqu’un qui puisse me rassurer, peu importe la tempête que j’ai subi ce jour-là. Je suis indépendante économiquement, mais je ne veux plus rester forte psychologiquement. Oui, je désire être caressée par quelqu’un.

Il n’y a aucun mal de vouloir que quelqu’un vous tienne dans ses bras, et prenne soin de vous. Ce n’est pas une chose dont vous devriez avoir honte. Ce n’est pas de la faiblesse. C’est plutôt une force, nous avons tous besoin de quelqu’un pour nous rappeler que c’est bien de ne pas être fort tout le temps. C’est le pouvoir de l’amour.

 

Et bien sûr, vous pouvez continuer à être forte pour les autres. Mais assurez-vous que cela provienne d’une force que vous allez pouvoir maintenir.

Si cet article vous a inspiré, n’hésitez pas à le partager !

 

Source: thoughtcatalog.com
Traduit et adapté par: Aidersonprochain.com

Je suis forte, mais mon âme est épuisée
3.5 (70%) 6 vote[s]

Laisser un commentaire