L’éducation publique est plus stressante que jamais pour nos enfants, à mesure que les exigences des tests standardisés sont accrues et que des programmes tels l’art, la musique et l’éducation physique sont progressivement supprimés.

Les répercussions de ce type d’environnement sont claires comme de l’eau de roche, et les établissements de santé ainsi que les grandes sociétés pharmaceutiques font des ravages en droguant des enfants actifs avec des médicaments contre le Trouble du déficit de l’Attention avec Hyperactivité TDAH – mais le district de l’école du Texas défie ce statu-quo alarmant.

Les étudiants ne doivent pas être nécessairement soumis aux médicaments pour bien agir. La méditation dans les écoles est très efficace pour mettre un frein à la violence scolaire et booster la concentration pour l’apprentissage. Les aliments nutritionnels bio de qualité supérieure, au lieu des aliments transformés et des fast-foods ( qui sont servis dans les cantines scolaires) contribuent à la création d’un environnement plus convenable aux besoins des enfants.

Plus communément, la solution naturelle au comportement inattentif chez les écoliers, peut être l’idée fondamentale d’octroyer aux enfants plus de temps afin de jouer librement et d’engager leurs corps dans l’activité physique. C’est une notion si simple dans des moments aussi inhabituels que cela semble vraiment révolutionnaire et plusieurs écoles au Texas sont louées pour avoir tenté un tel programme, qui résout les problèmes de comportement en ne faisant rien d’autre que de permettre aux enfants de jouer davantage pendant la journée à l’école.

LIRE AUSSI: L’hypersensibilité, c’est se défendre dans un monde superficiel

Des idées simples comme celle-ci ont bien fonctionné dans des endroits tels la Finlande, où les résultats des tests des élèves se sont améliorés grâce à l’augmentation du temps de jeu, un cas qui a inspiré un programme dans les écoles de Texas qui ont quadruplé le temps de récréation, aboutissant à des résultats spectaculaires quant à l’augmentation globale de l’attention, et la diminution de la distraction et des troubles comportementaux.

Voici comment l’augmentation du temps de jeu a aidé les petits texans à devenir de meilleurs élèves 

Selon le journal TODAY :

« … l’école primaire Eagle Mountain Elementary à Fort Worth, au Texas, a accordé aux élèves de la maternelle et de première année deux pauses de 15 minutes chaque matin et deux pauses de 15 minutes chaque après-midi pour aller jouer dehors. Au début, les enseignants s’inquiétaient de perdre l’heure de la classe et de ne pas être capables de couvrir tout le matériel dont ils avaient besoin, mais maintenant que l’expérimentation a duré environ cinq mois, les enseignants confirment que les enfants apprennent davantage parce qu’ils se concentrent mieux en classe et font attention sans agitation. « 

Que nous apprend cette expérience ?

La clé de la réussite du programme consiste dans le «jeu libre» quatre fois par jour en vue de rompre la monotonie physique et mentale de la salle de classe, permettant de développer les corps et les esprits des élèves en utilisant leur énergie de manière constructive, afin de rendre l’apprentissage plus efficace.

Alors que les administrateurs des écoles qui ont adopté ce programme pensaient initialement que ce dernier affecterait négativement les résultats des tests, les résultats ont prouvé le contraire, ce qui correspond à la perspective selon laquelle l’Académie Américaine de pédiatrie considère le temps de jeu.

 

Aux yeux de l’Académie Américaine de pédiatrie, la récréation constitue :

«… une partie intégrante du développement de l’enfant». Les études mettent en lumière que ce programme offre d’importants avantages cognitifs, sociaux, émotionnels et physiques. L’académie met de nombreuses écoles qui réduisent les pauses pour faire plus de cours, soulignant que cette stratégie peut être contre-productive « 

Administrer des médicaments aux enfants hyperactifs afin qu’ils s’adaptent mieux à un système éducatif banal constitue une erreur monumentale, voire criminelle. Il est désespérément nécessaire de mettre en œuvre de nouveaux programmes à l’échelle internationale.

 

Dr. Debbie Rhea, créatrice et directrice du programme Liink, a souligné :

« Commencez à consacrer 15 minutes à ce que j’appelle un » redémarrage « à ces enfants et cela leur donnera une plate-forme afin de fonctionner à leur meilleur niveau ».

Source: livetheorganicdream.com / Traduit et adapté par: Aidersonprochain.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici