Par Fabrice Renault

L’Europe autorise les OGM, aucun pays n’est en mesure de pouvoir préserver sa population de cette décision compte tenu du marché de libre échange économique. Les différentes politiques nationales sont donc bien ignorées par Bruxelles : emballez c’est pesé !

L’Europe a donc décidé d’autoriser l’importation et la commercialisation de 19 organismes génétiquement modifiés (OGM). Une décision qui s’affranchit des diverses volontés nationales exprimées sur le sujet. Car les États membres ne se sont pas encore mis d’accord sur une proposition de réforme leur permettant d’interdire ces fameux OGM sur leur territoire. Ils ont été pris de vitesse par Bruxelles !

Cette autorisation s’impose. Aucun recours légal pour la France ou d’autres pays, pour s’y opposer. Ces OGM sont pourtant directement destinés à l’alimentation animale et humaine : soja, maïs et colza. Onze d’entre eux viennent de chez Monsanto.

La mesure s’est accélérée « car les Etats ne parvenaient pas à trouver un compromis ». Mais comment aurait-il pu en être autrement ? L’Europe est bel et bien une machine à créer du désaccord. Il n’est déjà pas facile de trouver un accord à deux, alors quand on rapporte l’équation aux 28 pays dans la Communauté Européenne… pas d’accord possible à 28. C’est mathématique, plus le nombre de variables est élevé, plus les possibilités de parvenir à un accord sont faibles.

La Commission impose donc de force à tous les pays son autorisation qui prend application immédiatement pour une durée de dix ans. C’est une victoire pour les multinationales et une défaite cuisante de la démocratie, une de plus.

 

Que faire alors des états membres qui s’opposent aux OGM ?

L’Europe laisse de faux espoirs aux pays « anti-OGM » qui ont la possibilité de restreindre ou d’interdire ces biens sur leur territoire.  » Très bien  » me direz-vous ? Seulement voilà : l’Union Européenne étant une zone de libre circulation des biens, ces OGM pourront facilement se retrouver dans nos assiettes sans que l’on puisse vérifier quoi que se soit.

Les USA trouvent que la Commission Européenne ne va pas assez loin ! Ils estiment que ces produits sont sans risque, au regard de l’avis des scientifiques de l’Union européenne (!) Le lobbying forcené qui gravite autour des institutions n’est évidemment pas au centre des débats. Les multinationales du « transgènique » applaudissent la décision.

Pas moins de 40 demandes d’OGM supplémentaires attendent de recevoir l’autorisation à l’importation pour la commercialisation dans l’UE pour l’alimentation animale et humaine.

Au delà de l’organisme modifié lui-même (et sa toxicité ou non), c’est tout le débat de fond sur les techniques de productions industrielles polluantes s’y rattachant qui passe à la trappe.

Cet article a été écrit par -Fabrice Renault– , dont voici la source originale : http://www.mieux-vivre-autrement.com/leurope-autorise-les-ogm-la-france-na-pas-la-possibilite-de-sy-opposer.html

8 Commentaires

  1. apprenez et comprenez ce que sont le OGM avant de vous révolter! on nous sert depuis longtemps des choses bien pire, les OGM sont une bonne alternative aux mutations induites par sur-exposition aux rayons mutagènes qui ne sont pas dits officiellement OGM mais sont en réalité bien pire et qui génèrent des mutations aléatoires. ces mutations surviennent par « paquets » et lorsque celle voulue apparaît on la sélectionne pour l’utiliser et la commercialiser, sauf que comme dit précédemment ces mutations viennent par paquets, donc pas seules. il ne faut pas se voiler la face, il faut trouver une solution a l’augmentation de la population humaine, et les OGM eux consiste juste à croiser en laboratoire différentes espèces pour obtenir des organismes plus résistants aux maladies ou champignons par exemple, les vrais problèmes ne sont pas les OGM mais les méthodes déjà mises en place, les OGM ne sont pas toxiques, n’induisent pas ou peu de maladies et de cancers que les pesticides (car oui les OGM ont les mêmes rôles que les pesticides au final)
    les OGM sont une bonne alternative car il y a un choix à faire, diminuer la population humaine (en limitant le nombre d’enfants par couple? inconcevable, en exterminant une partie des populations? c’est le même problème) il nous faut donc augmenter les ressources, les OGM permettrons d’améliorer les rendement sans pour autant augmenter les coûts, sans augmenter la toxicité et sans devoir détruire encore plus d’écosystèmes que ceux que nous avons déja détruits car la populations, (moi compris) a tendance à se mobiliser pour la protection d’animaux tels que des blanchons (les petits phoques blanc tout poilus et tout mignons) ou les panthères en voie de disparition. Mais l’on ne se rends pas compte car nous le faisons de manière indirecte mais toutes nos cultures détruisent des écosystèmes et réduisent la biodiversité bien plus que les OGM, car ceux ci vont juste modifier les quelques espèces d’intérêt pour l’homme comme le maïs, le blé etc… ce qui réduira légèrement la diversité de ces espèces mais protégera de nombreux autres écosystèmes. il est beaucoup plus intelligent de protéger des écosystèmes « sains » en limitant nos zones d’extension de cultures qu’en protégeant la diversité de ceux ci car le monde se couvrirait d’un seul et même écosystème

    en résumé:
    – les OGM = croisement entre différentes espèces (par exemple inoculer une partie de gène d’une espèce A à une espèce B pour améliorer sa résistance ou sa taille, sa beauté…)
    – les OGM sont bon pour la santé (en tout cas meilleurs que les pesticides et autres…)
    – les OGM augmentes la production en diminuant les espaces nécessaires pour les produire (1 hectare de champs sans OGM nourrit 10 personnes par exemple alors que la même surface sans OGM en nourrit 20 ou 30)
    – les OGM réduisent les couts de production et donc les couts en magasin
    – les OGM détruisent la biodiversité des champs ou zones de production
    – les OGM permettes de limiter la destruction des habitats d’animaux en voie de disparitions

    les OGM bien utilisés et surveillés sont une bonne alternative pour l’environnement, la nature et l’être humain ! vous ne pouvez pas arrêter d’acheter dans des grands magasins, vous ne pouvez pas arrêter de manger, mais vous pouvez valoriser les OGM et vous renseigner dessus au lieu de suivre l’avis commun basé sur des points de vue religieux ou une ignorance scientifique. Des méthodes bien plus dangereuses et nocives pour l’environnement sont déjà utilisées par l’homme.

  2. N’importe quoi…
    un étudiant formaté ou un faux statut pour une propagande mensongère de Monsanto, oui ce serait plus juste. Non les OGM ne sont pas une solution pour nourrir la planète c’est un mensonge de plus pour gagner de l’argent sur la santé des citoyens. Il a été démontré maintes fois leur dangerosité et leur toxicité sur les différents organismes. On ne trafique pas la vie sans conséquences. L’homme n’est pas Dieu, simplement une créature arrogante qui se prend pour un être tout puissant.
    Tu nous prends pour des prunes pour croire tes bobards, sans aucune sources bien sûr? A d’autres !

  3. Cher Jo je vous prie de vous renseignez avant de partager des opinions non éclairés, les scandales autours des OGM soit-disant dangereux pour la santé sont faux. Mais vous avez bien fait de rester dubitatif face au commentaire plus haut, avec tout les médias qui rabâchent que les OGM c’est le mal alors que de vrai scientifiques essais de se faire entendre, on ne sais plus trop quoi penser.

    Les solution pour se renseigner c’est la vulgarisation scientifique, la lecture d’article pour les non initiés est parfois difficile. Alors pour se mettre en jambe VOILA:

    https://latheierecosmique.wordpress.com/2015/05/01/ogm-danger-les-preuves-scientifiques-2/

    En comprenant ce que sont les OGM vous sauriez également que cette technologie permet de faire autant une arme biologique qu’un moyen d’éradiquer la faim et la maladie dans le monde, c’est un outil surpuissant mais ce n’est pas mal ni bien, cela dépend de ce que l’on veux en faire.

  4. Mais vous vous moquez du monde c’est pas possible! « un moyen d’éradiquer la faim et la maladie dans le monde » alors qu’ils font tout l’inverse !
    Les vrai scientifiques »? Oui, ceux des laboratoires Monsanto, on les connais bien ceux-là et ils ne sont sont en rien crédible évidement. C’est ce que je disais, il y a des « trolls » ici qui tentent de redorer les vertus OGM à coups de propagande mensongère. On le sait tous et ce n’est plus une secret: c’est un véritable poison qui provoque maladies graves et cancers à foison. Une preuve est la pression des groupe comme Monsanto pour discréditer les études révélatrices et étouffer ce scandale sanitaire de grande ampleur. Arrêter vos salades ça prend pas.
    Eradiquer la faim? Oooh, mais quel générosité ! Un mensonge que même les PED ne croient plus puisqu’ils reviennent à une culture raisonnée ou biologique. Nourrir tout le monde oui mais pas avec ces semences infertiles et toxiques en détruisant les champs de cultures et tout l’équilibre de la faune et la flore avec.
    Une preuve de plus, aucune nourriture issue des OGM n’est distribué gracieusement à ceux qui ont faim et censé recevoir de l’aide ; mais on leur fait du chantage en imposant l’utilisation de semences infertiles pour les contraindre à racheter chez les groupes tel que Monsanto et leurs amis.
    Il y’a des solutions viables mais ces multinationales font tout pour empêcher leur développement. Evidement car ils n’achèteront plus leur semences trafiquées et donc un profit en baisse.
    Je ne peux souhaiter que la faillite totale de ces groupes infâmes qui s’enrichissent sur la santé des gens en toute conscience. Monsanto est si pernicieux que non seulement ils créent des maladies grave avec leur cultures infectes, mais en plus ils font aussi des faux médicaments avec leur labo pharmaceutiques pour faire semblant de les soigner et faire encore du profit en plus, le summum de la cupidité; c’est assez incroyable de tomber aussi bas. Comment peut-on encore promouvoir ces cultures morbides en sachant la vérité ? L’argent n’a pas d’odeur, c’est le dieu de ce monde, Mamon qui dirige aujourd’hui.
    On sait très bien quoi penser et vous le savez aussi, personne ne veut de votre poison infâme.

    et ça alors ?
    Monsanto jugé pour crimes contre l’humanité http://www.alterinfo.net/Monsanto-juge-pour-crimes-contre-l-humanite_a119360.html

    Monsanto et les autorités de régulation savent depuis 40 ans que le glyphosate est cancérigène
    http://www.alterinfo.net/Monsanto-et-les-autorites-de-regulation-savent-depuis-40-ans-que-le-glyphosate-est-cancerigene_a118530.html

    L’histoire complète de Monsanto: La société la plus maléfique au monde ! http://www.alterinfo.net/L-histoire-complete-de-Monsanto-La-societe-la-plus-malefique-au-monde-_a116632.html

    etc.

  5. « un étudiant », donc à qui il reste beaucoup à apprendre, notamment en matière de porosité intestinale, à cause des lésion des cellules à pressions. Les mucines intestinales humaines ne sont déjà pas faite pour digérer efficacement le blé moderne, tellement il a été transformé. Les maladies de Crohn fleurissent à qui mieux mieux, et puisque la vocation c’est d’être « pesticide », vous achevez là l’inutilité complète par rapport aux notions moderne de permaculture. Allez, retournez à vos cahier, interro demain !

  6. Je vais répondre différemment à ceux qui ont posté un commentaire favorable aux OGM

    On va mettre de côté la polémique sur Monsanto et son passif putride (j’attends le jour où ses anciens dirigeants seront jugés pour crimes contre l’humanité) et l’envie de boycotter les produits de cette société en particulier, puisque beaucoup d’autres multinationales se sont lancées sur le marché des OGM (BASF, Bayer, Dupont, Dow Chemical Company, Syngenta, Pioneer…)

    – Parmi les OGM les plus en vogue, déjà en vente ou en attente d’AMM on compte le Mon810 et Pioneer TC1507. Quel intérêt pour ceux-là? Ils portent un gène insecticide « naturel » (issu du monde animal et non pas végétal) pour lutter contre un « ravageur » (la pyrale) et une résistance au glyphosate et à d’autres pesticides.
    En somme ils ne profitent qu’à une agriculture dont on aimerait bien sortir : monoculture conventionnelle, qui détruit son environnement, appauvrit les sols – d’où un besoin accru d’engrais, souvent chimiques – et rend parfois malade les agriculteurs sinon les consommateurs. C’est d’ailleurs très latent et indirect puisqu’on retrouve des traces de pesticides / fongicides dans les nappes phréatiques, le lait, la viande…
    C’est donc effectivement une « technologie de pointe » au service d’une agriculture « dépassée » car on l’espère, sera remplacée progressivement par d’autres techniques plus respectueuses des sols et durables, tant pis si elles sont un peu moins productives, plus techniques et que le produit final est plus cher! Notez que je ne parle même pas de label « Bio ».

    – La « lutte contre les parasites et les mauvaises herbes » (qu’il serait une erreur d’éradiquer en masse car ils ont tous un rôle plus ou moins essentiel dans le biocosme!) que ces OGMs proposent est sans fin : il y a toujours des organismes qui résistent aux OGMs introduits au final. Non seulement les agriculteurs se retrouvent alors démunis et perdent de l’argent (contraints d’arracher à la main par ex) mais surtout l’équilibre est modifié. A supposer même que l’OGM est absolument inoffensif pour l’homme et l’environnement, son utilisation a de très fortes chances de modifier la biodiversité et d’entraîner un cercle vicieux dans les traitements. Faut-il s’inoculer le vaccin contre la grippe chaque année? Prendre des antibiotiques dès qu’on tombe malade? Introduire des espèces animales d’un autre continent pour éviter la surpopulation d’une espèce (comme le crapaud buffle en Australie)? Non, c’est une fuite en avant.

    – Ensuite vient évidemment la question juridique avec la propriété intellectuelle. Si des graines d’OGM se sèment dans le champ voisin, se croisent avec d’autres variétés et qu’on y trouve des traces du génome modifié, c’est le début des ennuis pour l’exploitant! On l’a déjà vu souvent à l’étranger et ce sont souvent les firmes qui ont gagné. Vu le coût de la R&D on se doute très bien que les firmes parient là-dessus, mais personne et surtout pas les agriculteurs n’ont envie d’assister à la multiplication de contrôles et procès. C’est du capitalisme juridique, une dérive écœurante comme on en voit quotidiennement dans le monde de la technologie.

    – Vient le problème de la santé publique. Les études de Seralini sur le Mon810 sont très inquiétantes. Même si les scientifiques qui travaillent sur ces OGM ont une éthique irréprochable et la meilleure volonté du monde, on sait très bien qu’on joue aux apprentis sorciers en introduisant une nouvelle espèce dans un biotope existant. Les interactions sont très complexes. Chaque espèce a subi des mutations très lentes sur des millions d’années pour cohabiter avec les autres, comment mesurer les conséquences sur plusieurs échelles de grandeur avec l’arrivée d’un génome aussi différent (toutes proportions gardées)? Est-ce qu’on peut dire que la santé actuelle de l’environnement (ex des néonicotinoïdes en tête) est suffisamment bonne pour vouloir expérimenter davantage? Est-ce que c’est parce qu’on a les moyens techniques de faire quelque chose qu’il FAUT le faire?

    – Enfin ces multinationales ont quasiment toutes un volet agrochimie et un autre pharmacie; même si ça n’a rien d’étrange en soi puisque l’expertise et les ressources sont partagées et sans rentrer dans un théorie du complot, il y a trop d’intérêts économiques en jeu pour croire qu’elles sont neutres. Le cancer est un marché, on ne compte plus les ouvrages à ce sujet.

  7. oui l argent mène le monde ….. on vous nourrit , on vous rend malade , on rend malade les cultivateurs …. c est les milliards en jeu qui compte …. l humain n a rien à dire …..

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici