Les masques chirurgicaux et les gants en latex deviennent un nouveau problème environnemental

La pandémie du Covid-19 a permis à la planète de respirer temporairement en matière de pollution atmosphérique et d’émissions de gaz à effet de serre. Cependant, elle a aussi engendré un nouveau fléau pour l’environnement : des gants en latex sur les plages et des égouts remplis de masques chirurgicaux.

Alors que le monde continue à se battre contre le Covid-19, beaucoup d’organisations s’inquiètent du fait que les océans, les rivières et les égouts sont de plus en plus encombrés de masques médicaux jetables, de gants en latex, de bouteilles de désinfectant pour les mains, ainsi que d’autres équipements de protection individuelle (EPI) non recyclables.

Par ailleurs, le groupe français « Opération Mer Propre » présente régulièrement ses opérations de nettoyage des océans sur les réseaux sociaux et a signalé avoir remarqué un nombre croissant d’EPI en Méditerranée.

« Nous sommes très inquiets à propos des nouveaux déchets liés au Covid. Maintenant, nous ramassons ce genre de pollution à chaque nettoyage, en particulier les gants en latex », a déclaré l’Opération Mer Propre sur Facebook le 20 mai.

« Ce sont les premiers masques jetables à arriver en Méditerranée », a écrit le groupe après une opération de nettoyage le 23 mai. « Ce n’est que le début et si rien ne change, cela deviendra un véritable désastre écologique et peut-être même sanitaire ».

Il n’y a pas que l’Europe où les milieux naturels sont touchés. Quelques autorités municipales aux États-Unis ont également signalé que les égouts et les stations de pompage des eaux pluviales étaient bouchés par des gants en latex et des masques, que beaucoup de gens jettent dans les toilettes.

Même si aucune donnée n’est encore disponible sur l’ampleur du problème, l’Associated Press a contacté 15 autorités municipales aux États-Unis, qui ont toutes affirmé avoir eu beaucoup plus de bouchons d’égouts et de problèmes de drainage depuis le début de la pandémie. À leur avis, cela pourrait en effet être dû au fait qu’ils sont jetés dans les toilettes.

Face à ce problème de pollution, l’Agence américaine de protection de l’environnement a publié une note indiquant aux citoyens de se débarrasser correctement de leurs EPI. En ce sens, il est également conseillé de ne pas mettre les lingettes désinfectantes, gants, masques, EPI ou tout autre déchet médical usagé dans les poubelles de recyclage, car ils pourraient être infectés par des agents pathogènes qui constituent un risque pour la santé.

Diverses organisations de recyclage ont ainsi exhorté les gens à se débarrasser de leurs masques et gants en toute sécurité en les jetant avec les ordures ménagères. En outre, le fait de jeter des EPI sans précaution est malpoli, irresponsable et dangereux. Il faut donc s’assurer de mettre les EPI usagés en toute sécurité dans une poubelle appropriée si vous êtes à l’extérieur.

Pour conclure, David Biderman, directeur exécutif et PDG de l’Association des déchets solides de l’Amérique du Nord (SWANA), a déclaré : « Personne ne devrait jeter des gants en plastique ou des masques usagés par terre dans un parking ou dans les buissons. Le fait de jeter des EPI infectés sur le sol augmente le risque d’exposition au COVID-19 et a des impacts négatifs sur l’environnement ».

 

Source: iflscience.com / Traduit et adapté par: aidersonprochain.com

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Feedback en ligne
Voir tous les commentaires

Ces 44 photos vous redonneront la confiance que vous avez perdue

Ce chat Thaïlandais à double visage paraît très câlin