Le monde aux yeux des psychopathes: voici ce que vous devriez savoir

0

Le problème des psychopathes ne résident pas dans le fait de ne pas prendre les perspectives des autres sinon dans l’incapacité de le faire automatiquement.

C’est rare qu’une personne aspire à passer le plus de temps possible avec des psychopathes en vue d’étudier leurs comportements et leurs perspectives du monde, et c’est extrêmement rare qu’une personne appelle à plusieurs reprises une prison pour analyser le comportement de ses prisonniers. Après plus d’une année de négociations, Arielle Baskin-Sommers de l’Université de Yale a finalement persuadé une prison à sécurité maximale du Connecticut (États-Unis) de lui permettre de travailler avec ses détenus et passer au crible le comportement de ceux qui ont des tendances psychopathiques.

Par simple définition, les psychopathes, ont du mal à comprendre les émotions des autres, ce qui explique en partie la raison pour laquelle ils sont si égoïstes, pourquoi ils ne leurs importent pas le bien-être des autres et pourquoi ils ont plus tendance à perpétrer des crimes violents trois fois plus vite que les personnes ordinaires.

Curieusement, les psychopathes semblent n’avoir aucune difficulté à comprendre ce que les autres pensent, veulent ou croient- cette compétence paradoxale est appelée prise de perspective, mentalisation ou théorie de l’esprit.

« Les psychopathes font preuve d’un manque de considération vis-à-vis des pensées des autres », souligne Baskin-Sommers, mais leur performance sur les expériences démontre le contraire. Lorsqu’ils entendent une histoire et sont invités à dire explicitement ce qu’un personnage pense, ils peuvent le faire facilement.

Il semble de prime abord que cela a un sens : Il y a des personnes qui peuvent comprendre ce que pensent leurs victimes, mais ils s’en fichent. Ce qui justifie leurs actions. Mais Baskin-Sommers a découvert qu’il y a plus dans leur esprit qu’il n’y paraît.

La majorité d’entre nous mentalisent automatiquement. Dès notre tendre enfance, d’autres esprits s’infiltrent involontairement dans notre esprit. La même chose se produit apparemment chez les psychopathes. En étudiant les prisonniers du Connecticut, Baskin-Sommers et ses collègues, Lindsey Drayton et Laurie Santos, ont mis en valeur que ces personnes peuvent volontairement prendre la perspective d’une autre personne, mais en règle générale, elles ne le font pas automatiquement. «C’est la première fois que nous découvrons des preuves que les psychopathes ne jouissent pas de cette capacité automatique que la plupart des gens normaux ont», indique Baskin-Sommers.

Sommers a commencé à étudier le comportement des psychopathes depuis une dizaine d’années, «avant l’époque où le terme « psychopathe » était frénétiquement utilisé dans toutes les émissions de télévision», dit-elle.

 » Je suis fascinée par la perplexité de leurs esprits. Ils mettent rarement en évidence un déficit complet dans les choses. Parfois, ils semblent montrer de bonnes connaissances, parfois non. Parfois, ils pratiquent la théorie de l’esprit, et parfois non. C’est une véritable énigme « 

Baskin-Sommers a soumis 106 détenus de la prison du Connecticut à un test standard dont 22 se sont avérés être des psychopathes, et 28 se sont avérés normaux, alors que les autres détenus sont tombés dans une zone grise.

yeux des psychopathes
Krystian Olszanski

Après avoir évalué les 106 sujets volontaires, elle leur a ensuite confié une tâche informatisée consistant en l’exposition d’une image d’un avatar humain en uniforme de prisonnier, debout dans une pièce, en face à droite ou à gauche. Il y avait soit deux points rouges sur le mur devant l’avatar, soit un point devant eux et un point derrière eux. La tâche consistait principalement à déterminer combien de points l’un ou l’autre pouvait voir.

(suite en page suivante)

Le monde aux yeux des psychopathes: voici ce que vous devriez savoir
4 (80%) 3 votes

Laisser un commentaire