Les mycoses vaginales sont des infections très communes, qui affectent jusqu’à 3 sur 4 femmes à un certain moment de leur vie.

Connues également sous le nom d’infection à levures ou vaginite candidosique, les mycoses vaginales se produisent en raison de la croissance excessive de la levure (candida) au niveau du vagin.

Dans des conditions normales, le vagin est naturellement doté d’un niveau équilibré en bactéries et levures, y compris le candida. Les bactéries produisent de l’acide, ce qui empêche la prolifération des levures. Nonobstant, lorsqu’il y a un déséquilibre entre les levures naturelles et les bactéries bénéfiques, une infection à levures se produit.

Les démangeaisons au niveau du vagin et de la vulve constituent le symptôme le plus commun des mycoses vaginales qui peuvent être sévères dans certains cas. Les autres symptômes comprennent une sensation de brûlure lors de la miction, des sécrétions vaginales blanches et épaisses qui ressemblent au fromage cottage, une douleur intense pendant les rapports sexuels, une rougeur et des douleurs autour du vagin.

mycose vaginale
 BruceBlaus – Mycose vaginale

La majorité des mycoses vaginales sont traitées facilement, mais si vous n’envisagez pas de prendre des médicaments sur ordonnance, vous devriez essayer les remèdes naturels suivants :

 

  1. Yaourt

Yaourt
NeuPaddy / Pixabay – Yaourt – mycose vaginale

Le yaourt contient des bactéries bénéfiques et des probiotiques. Ainsi, il aide à maintenir l’équilibre des bonnes bactéries en vue de freiner la croissance des levures.

Une étude publiée en 2012 dans « Archives of Gynecology and Obstetrics » a mis en exergue que le mélange de miel pur et de yaourt avait un taux de guérison clinique plus élevé chez les patientes ayant une vaginite candidosique pendant la grossesse.

  • Trempez un tampon dans le yaourt et insérez-le dans votre vagin pendant 2 heures. Ensuite, nettoyez la zone avec de l’eau tiède et séchez-la soigneusement. Appliquez ce remède deux fois par jour.
  • Alternativement, intégrez le yaourt riche en cultures vivantes dans votre régime alimentaire. Vous pouvez également prendre des suppléments de probiotiques après la consultation de votre médecin.

 

Remarque : pour traiter une infection à levures, veuillez utiliser uniquement du yaourt nature non sucré. Tout yaourt sucré ne fera qu’aggraver votre condition.

 

  1. Huile de coco

serezniy  / 123rf  – Huile de coco – mycose vaginale

L’huile de coco est un remède naturel grandement efficace en cas de mycoses vaginales. Cette huile a des propriétés antifongiques qui peuvent tuer les champignons responsables des infections à levures.

Une étude publiée en 2007 au Journal of Medicinal Food a analysé l’efficacité de l’huile de coco contre une myriade d’organismes fongiques et a constaté que les graisses à chaîne moyenne, contenues dans l’huile de coco, ont mené à l’élimination de 52 types d’espèces de candida.

  • Appliquez de l’huile de coco extra vierge directement sur la zone touchée, 2 ou 3 fois par jour jusqu’à l’amélioration de votre condition.
  • En outre, vous pouvez inclure l’huile de coco dans votre régime alimentaire. Commencez par 1 cuillère à café d’huile de coco extra-vierge par jour, ensuite augmentez la dose progressivement jusqu’à 3 cuillères à soupe par jour.

 

  1. Vinaigre de cidre de pomme

vinaigre
wicherek / Pixabay – Vinaigre de cidre – mycose maginale

Les enzymes naturelles contenues dans le vinaigre de cidre de pomme aident à réguler le pH du vagin, ce qui aide à son tour à prévenir la croissance des levures.

De plus, grâce à sa teneur en acide malique et ses propriétés antivirales, antibactériennes et antifongiques, le vinaigre de cidre de pomme booste l’immunité et stimule la croissance des bactéries bénéfiques au niveau des intestins et du vagin, ce qui aide à guérir ainsi qu’à prévenir les mycoses vaginales.

  • Ajoutez 3 cuillères à soupe de vinaigre de cidre de pomme non filtré à 2 tasses d’eau tiède. Utilisez cette solution pour nettoyer la zone vaginale 2 fois par jour jusqu’à ce que vous constatiez une amélioration de votre condition.
  • Mélangez des quantités égales de vinaigre de cidre de pomme et d’eau. Faites tremper un tampon dans la solution et insérez-le dans votre vagin pendant 10 à 15 minutes. Retirez le tampon et rincez à l’eau tiède, en séchant soigneusement cette zone. Appliquez ce remède une fois par jour jusqu’à ce que l’infection guérisse.
  • Alternativement, remplissez votre baignoire avec de l’eau chaude. Ajoutez 2 tasses de vinaigre de cidre de pomme non filtré et trempez-vous-y pendant 15 minutes.
  • Mélangez 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre de pomme non filtré avec1 tasse d’eau tiède et buvez cette solution deux fois par jour pendant quelques jours.

 

  1. Aloe Vera

aloe vera
Aloe vera – mycose vaginale

L’Aloe Vera contient des vitamines, des enzymes et des acides aminés qui aident à inhiber la croissance du candida. En raison de ses propriétés anti-inflammatoires, anti-irritantes et antifongiques, l’Aloe Vera aide à traiter les mycoses vaginales.

  • Préparez le jus d’Aloe Vera en mélangeant 2 cuillères à soupe de gel d’Aloe Vera et 1 tasse de jus d’orange ou d’eau. Buvez ce jus une fois par jour pendant quelques jours.
  • Alternativement, vous pouvez extraire le gel d’une feuille d’Aloe Vera et l’appliquer sur la zone touchée quelques fois par jour jusqu’à ce que l’infection disparaisse.

Remarque : Veillez à bien laver les feuilles d’Aloe Vera avant leur utilisation. En outre, buvez le jus d’Aloe Vera avec modération car la consommation excessive peut provoquer un malaise gastro-intestinal.

 

  1. Huile d’origan

oregan
La plante Origan – mycose vaginale

L’huile d’origan contient deux agents antimicrobiens naturels, le carvacrol et le thymol, qui aident à déshydrater et à tuer les cellules de candida. Non seulement cette huile est antifongique, mais elle jouit de puissantes propriétés antivirales, antibactériennes et anti-inflammatoires.

  • Diluez un peu d’huile d’origan avec une quantité égale d’huile d’olive et appliquez ce mélange sur votre vagin par voie topique, 2 ou 3 fois par jour pendant une semaine.
  • Alternativement, vous pouvez prendre 1 ou 2 capsules de compléments d’huile d’origan deux fois par jour pendant une semaine.

Remarque : Étant donné que cette huile est un anticoagulant naturel, il est déconseillé de la prendre si vous prenez des anticoagulants ou si vous avez des problèmes de coagulation. Il en va de même pour les femmes enceintes.

 

  1. Huile d’arbre à thé

huile essentiel d'arbre à thé
belchonock / 123RF Huile d’arbre à thé – mycose vaginale

L’huile d’arbre à thé est un agent antiseptique puissant qui aide à traiter efficacement les infections vaginales à levures.

Néanmoins, cette huile doit être diluée avant son utilisation.

Une étude publiée en 2003 au Journal of Antimicrobial Chemotherapy a mis l’accent sur les vertus curatives de l’huile d’arbre à thé contre les champignons, notamment le candida albicans.

  • Mélangez 5 à 10 gouttes d’huile d’arbre à thé avec 4 tasses d’eau. Utilisez cette solution pour nettoyer la zone vaginale, 2 fois par jour jusqu’à ce que l’infection disparaisse.
  • Alternativement, ajoutez de l’huile d’arbre à thé à votre bain et trempez-vous-y.

Remarque : N’ingérez jamais l’huile d’arbre à thé. En outre, il est déconseillé aux femmes enceintes d’utiliser de l’huile d’arbre à thé sous quelque forme que ce soit.

 

  1. Bicarbonate de soude

bicarbonate de soude
Bicarbonate de soude – mycose vaginale

Le bicarbonate de soude élimine efficacement les levures et les champignons. Par conséquent, il est très efficace en cas d’infections vaginales à levures.

  • Ajoutez 1 tasse de bicarbonate de soude à une baignoire remplie d’eau chaude. Trempez-vous-y pendant 10 à 15 minutes une fois par jour pendant 1 semaine.
  • Alternativement, vous pouvez dissoudre une demi-cuillère à café de bicarbonate de soude dans un verre d’eau et boire cette solution à jeun une fois par jour pendant 2 semaines. Faites une pause pendant 2 semaines, ensuite répétez ce processus.

 

Sources et références: top10homeremedies.com

http://femsim.oxfordjournals.org/content/35/2/131.long
http://jac.oxfordjournals.org/content/58/2/266.full http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12719677http://annals.org/article.aspx?articleid=705341
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/term=Abdelmonem+yogurt
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17651080
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21914003
http://care.diabetesjournals.org/content/30/2/312.long
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21774671 http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/7282789 http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11855736
http://cmr.asm.org/content/19/1/50.full http://jac.oxfordjournals.org/content/51/5/1223.short http://aac.asm.org/content/49/1/473
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12870202
http://www.scielo.br/scielo.php?pid=S1806-83242009000400006&script=sci_arttext

Image illustration : top10homeremedies.com

Traduit et adapté par: Aidersonprochain.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici