photo de comment ranger ces ongles

Onychophagie : Se ronger les ongles peut révéler ce trait de caractère !

Lorsque nous pensons aux personnes qui se rongent les ongles, nous imaginons probablement qu’elles sont des personnes anxieuses, ou médicalement diagnostiquées avec un trouble anxieux. Certes, ce n’est qu’une hypothèse fondée sur l’impression que beaucoup d’entre nous perçoivent en regardant une personne qui se ronge les ongles. Quant à un observateur étranger, cette habitude semble être un tic nerveux fait par une personne bouleversée.

Toutefois, la science a mis en lumière que cette mauvaise habitude dépasse bel et bien une simple réprobation. Un trait de caractère particulier inattendu a été associé récemment aux ongles, dont vous serez probablement étonnés !

Le fait de se ronger les ongles ne met pas votre santé en jeu. Si les morsures ne sont pas traitées et désinfectées, elles peuvent s’infecter sans doute, mais au bout du compte l’onychophagie est une mauvaise habitude aux yeux de la société stressante seulement.

Des études ont révélé que 20 à 30% de la population, notamment des femmes, se rongent leurs ongles de manière chronique. Cela peut entraîner des problèmes négatifs d’estime de soi et de nervosité, car ces personnes ont souvent honte de serrer la main à quelqu’un d’autre ou à montrer leurs ongles de quelque manière que ce soit.

Il est inutile de souligner que cette habitude est addictive et très difficile à arrêter.

En effet, l’onychophagie a un effet apaisant sur le système nerveux, ce qui est en vérité un exutoire physique pour l’anxiété mentale. Par conséquent, notre impression principale des Onychophages est erronée ; étant donné que ces personnes sont atteintes d’anxiété ou elles ont un mode de vie stressant, et cette habitude mal vue semble les calmer. Mais ce n’est que l’une de nombreuses raisons qui les poussent à se ronger les ongles.

LIRE AUSSI: L’hypersensibilité, c’est se défendre dans un monde superficiel

La liste des raisons pour lesquelles les personnes se rongent les ongles est longue, et ces raisons varient naturellement d’un cas à l’autre. Il peut s’agir d’une habitude héritée d’un parent, d’un frère ou d’une sœur, en tant qu’un moyen de rester vigilant lorsque cette personne est ennuyée, ou une idiosyncrasie génétiquement héréditaire ou même une sorte d’automutilation. Et la pulsion révélée récemment consiste au besoin d’être parfait.

L’étude

main ranger
onychophagie Jordan wiki

Vous avez bien lu, selon une étude publiée au Journal of Behavior Therapy and Experimental Psychiatry, l’onychophagie peut indiquer que la personne est perfectionniste, alors qu’on peut penser que le fait de se ronger les ongles constitue une réaction frustrée à une imperfection, autrement dit un ongle cassé ou fissuré, dans ce cas.

Néanmoins, la frustration profonde peut être due à n’importe quel facteur ; une querelle avec un partenaire, une opportunité ratée au travail, l’incapacité à perdre ou prendre du poids. C’est essentiellement dû à des facteurs similaires, un besoin impérieux d’atteindre des objectifs et le fait d’échouer.

Les perfectionnistes sont des personnes qui aiment aller de l’avant et elles ont évidemment un aiguillon pour faire avancer les choses à leur guise. Ainsi, quand les choses ne vont pas comme prévu (une autre composante cruciale des perfectionnistes, dépassant toutes les autres) ou en cas d’ennui à cause d’un projet futile, elles ont tendance à être frustrées et à chercher un soulagement. Et c’est ainsi qu’elles ont recours aux habitudes anxieuses pour soulager leur système nerveux, dans ce cas, c’est l’onychophagie.

Le docteur Kieron O’Connor , auteur de l’étude, récapitule ce comportement parfaitement :

Nous estimons que les personnes ayant ces comportements répétitifs peuvent être perfectionnistes, en d’autres termes elles sont incapables de se détendre et d’accomplir leurs tâches à un rythme normal. Elles ont donc tendance à la frustration, à l’impatience et à l’insatisfaction lorsqu’elles n’atteignent pas leurs objectifs

A cet effet, les Onychophages doivent tenir en compte qu’ils pourraient être perfectionnistes, il s’agit d’une habitude difficile à perdre, mais il existe des moyens efficaces pour freiner les envies de se ronger les ongles, ce qui est bénéfique pour votre bien-être mental et physique. Et jusqu’au jour ou vous puissiez tenir les rênes de ce tic, tentez d’exprimer votre frustration d’une manière différente.

Onychophagie chez les femmes

Essayez le kickboxing, écrivez tous ce qui vous inquiète, ou même distrayez vos mains et votre esprit avec le coloriage ou les mots croisés. Il existe un type de vernis amer applicable sur les ongles. Ledit vernis est transparent, et laisse un goût extrêmement désagréable dans la bouche pendant un long moment, tout en étant efficace à briser ce reflex.

La désaccoutumance est un processus qui requiert de la patience. Dans le cas où vous avez l’impression que vous perdez le contrôle, n’ayez jamais honte de consulter un thérapeute ou un dermatologue certifié. Si vous avez déjà fait face à l’onychophagie ou que vous avez des conseils judicieux, ayez la bonté de les partager.

Sources et références: 

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27387832

http://www.calmclinic.com/anxiety/symptoms/nail-biting

https://www.aad.org/public/skin-hair-nails/nail-care/nail-biting

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0005791614000925

tiphero.com / Traduit et adapté par: Aidersonprochain.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici