Les pédophiles cherchent à se faire passer pour des « personnes attirées par les mineurs » afin d’éviter la stigmatisation

Avertissement : Cet article contient des détails sur le comportement abusif des pédophiles en ligne.

Une récente enquête a révélé que de nombreux pédophiles en Grande-Bretagne utilisent des plates-formes en ligne comme Instagram, Twitter et YouTube. Ils se qualifient de « Minor-Attracted Persons : Personnes attirées par des mineurs ». Des centaines de personnes diffusent cette inquiétante propagande pour que la pédophilie soit reclassée comme une préférence sexuelle inoffensive et que le mot « pédophile » ne soit plus stigmatisé. The Mail a lancé l’enquête dimanche et a découvert que des centaines de ces comptes dégoûtants sont créés chaque jour, qualifiant ces abuseurs potentiels et prolifiques de « MAP ».  Ces utilisateurs anonymes sont allés jusqu’à créer leur propre drapeau arc-en-ciel « MAP Pride : MAP Fierté « . Certains ont même insisté pour que leur préférence sexuelle soit célébrée, tout comme la communauté LGBTQIA+.

 

 

Selon le Daily Mail, des centaines de comptes sont créés chaque jour pour tenter de diffuser le concept et de transformer la pédophilie en une partie intégrante de l’évolution de la société vers la liberté sexuelle. Et pour couronner le tout, ils utilisent également des slogans de style LGBT comme « #MAPPride » et « #Mappositivity ». L’enquête a permis de découvrir de nombreux messages en ligne, y compris certains déclarant « Les Gay MAPs sont super » et même des personnages de dessins animés exhortant les utilisateurs : « Repostez si vous pensez que les MAP devraient pouvoir sortir avec des mineurs. » D’après le site, un compte nommé @SandMapMinorva, utilisé par un pédophile a posté:  » L’attrait pour les mineurs est naturel « . Depuis, il a été suspendu.

D’autres profils d’utilisateurs anonymes utilisent des personnages de dessins animés en indiquant l’âge des enfants qui les attirent le plus. Il est choquant de constater que certains d’entre eux préfèrent les enfants âgés de « deux à sept ans« . En réponse à cette affreuse tentative, Otep Shamaya, un militant des droits des enfants, a déclaré : « C’est un groupe de sous-hommes diaboliques et ils ne trouveront aucun refuge dans la communauté LGBTQ. Nous rejetons totalement leurs revendications illusoires et malveillantes« . En fait, cette horrible propagande réapparaît après sa première tentative dans les années 1970 et 1980.

 

 

Auparavant, le PIE (Groupe Britannique Pédophile) a tenté de faire pression pour des politiques en faveur de la pédophilie, notamment en réduisant à quatre ans la durée du consentement. Ils ont essayé cela en s’appuyant sur le mouvement de libération des homosexuels en cours à l’époque. Cependant, en 1984, la campagne a été démantelée. Toutefois, il semble que leur propagande ne se soit pas arrêtée là pour réintroduire leur choquante préférence sexuelle dans la société. En effet, le week-end dernier, la chaîne a appris que Tom O’Carroll, l’ancien président de la campagne et le plus célèbre des pédophiles britanniques, continue d’utiliser les forums en ligne pour plaider en faveur de la légalisation de la pédophilie.

 

 

Au cours d’une interview, l’homme de 75 ans a comparé une relation sexuelle entre un enfant et un adulte à la relation d’une mère avec son bébé et l’a qualifiée de naturelle. En 2006, O’Carroll a été condamné à deux ans de prison pour des délits de pornographie enfantine, puis il a rejoint le parti du travail en 2015. Un an plus tard, il a été évincé. YouTube a également été critiqué pour ne pas avoir retiré la vidéo d’O’Carroll. Il a également commencé à faire campagne sur son blog WordPress pour légaliser les relations sexuelles avec les enfants.

Bien que plusieurs géants des réseaux sociaux aient retiré des utilisateurs pour avoir publié des choses extrémistes ou racistes, les messages « MAP » sont toujours autorisés. Malgré les protestations, ces publications existent toujours, car elles sont jugées acceptables tant qu’ils ne « glorifient » pas la pédophilie et restent une discussion sur l’attirance envers les mineurs. Ce qui est encore plus épouvantable, c’est que la campagne attire maintenant l’attention et le soutien des universitaires qui demandent que la voix des pédophiles soit entendue. Dr Craig Harper, conférencier en psychologie à l’université de Nottingham Trent, a signé une lettre appelant Twitter à restituer les comptes des pédophiles qu’il avait bloqués.

Dans un argument controversé,  Dr Harper a déclaré que « la pédophilie et l’abus d’enfants ne sont pas les mêmes choses » et que « la pédophilie est un modèle d’attraction sexuelle qui partage des caractéristiques communes avec d’autres orientations sexuelles« . Cela a inquiété Jacqui Dillon, une survivante d’abus sexuels infantiles, qui dirige le réseau de soutien en ligne Beck Road Alliance. « C’est absurde et dangereux. Twitter et d’autres entreprises permettent désormais aux pédophiles de contacter des enfants en ligne« , ont-ils écrit. Suite à cela, Twitter a assuré qu’il avait « une tolérance zéro pour toute chose qui présente ou encourage l’exploitation sexuelle des enfants« . YouTube a également supprimé certains messages et WordPress a suspendu les trois blogs d’O’Carroll.

 

Source: life.gomcgill.com

Suivant

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
Le plus ancien
Les plus récents
Feedback en ligne
Voir tous les commentaires
Huido
2 mois il y a

Diabolique, ils ne pensent même pas aux conséquences psychologiques traumatiques que l’enfant portera toute sa vie car n’a pas le recul et l’expérience lui permettant de juger de la situation lorsqu’elle s’impose à lui !! Ce sont des être odieux, pervers, narcissiques et de surtout de sales jouisseurs égoïstes voleurs d’innocence !!!!!

intérieur des bâtiments

32 surprises oubliées par les anciens propriétaires de leurs maisons

cuir végétalien à base de cactus

Deux gars inventent un cuir végétalien à base de cactus pour stopper la cruauté envers les animaux