Pixel-mixer / Pixabay
 

L’union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a annoncé que les gorilles de montagne et deux espèces de baleines sont moins menacés qu’auparavant grâce à la lutte contre le braconnage.

Selon une étude de l’Union mondiale pour la nature publiée le 14 novembre 2018, la situation des baleines et des gorilles des montagnes, autrefois en grave danger, s’est améliorée grâce à la lutte contre la chasse et le braconnage.

La population du rorqual commun atteint les 100  000 spécimens

 

Le Rorqual commun, plus grand animal au monde après la baleine bleue, n’est plus classé comme une espèce « en danger ». L’espèce mesurant 20 mètres de long, a presque doublé depuis les années 1970 grâce notamment aux interdictions de chasse à la baleine, ce qui permet la population mondiale d’atteindre environ 100 000 spécimens. Le statut des baleines grises, s’est également amélioré, passant de la catégorie « en danger critique » à « en danger ».

rorqual
Le Rorqual commun a presque doublé depuis les années 1970.

 

« L’amélioration fait suite aux interdictions internationales de la chasse commerciale à la baleine dans le Pacifique Nord et dans l’hémisphère sud, en vigueur depuis 1976, et à des réductions importantes des captures dans l’Atlantique Nord depuis 1990 » précise l’UICN

Le plus grand nombre de gorilles jamais enregistré

La population des gorilles des montagnes a aussi augmenté, il y en a aujourd’hui 1 000, chiffre le plus élevé jamais enregistré pour cette sous-espèce. Toutefois, l’Union Internationale pour la conservation de la nature précise que les gorilles de montagnes sont toujours menacés et que les programmes de conservation devront continuer à assurer leur survie.

La limitation du nombre de touristes et la prévention de tout contact étroit avec l’homme ont été essentiels pour assurer leur avenir, dans une région où la population humaine ne cesse de progresser.

gorille
Il y a aujourd’hui 1 000 gorilles des montagnes

 

Des menaces toujours présentes

« Cette nouvelle mise à jour de la Liste Rouge illustre la portée des actions de conservation, à travers les améliorations de statuts constatés pour le rorqual commun et le gorille des montagnes » révèle dans un communiqué la directrice générale de l’UICN, Inger Andersen. Malheureusement 26 840 espèces sur 96 951 sont toujours menacées d’extinction, ce qui menace la biodiversité et pèsent sur la sécurité alimentaire.

La mise à jour de la Liste Rouge a vu entrer le bois de vène, un bois africain couleur rose-brun foncé. L’abattage à outrance de cet arbre pour la fabrication de meubles et de revêtements de sol le classe dans la catégorie « en danger ». Récemment, nous avons appris que 60 % des animaux sauvages ont disparu de la surface de la Terre depuis 1970.

 

Source : IUCN / demotivateur.fr

Laisser un commentaire