professeur tient le bébé de son élève
 

La professeure d’université Ramata Sissoko Cissé donne un cours d’anatomie avec l’enfant de l’une de ses élèves attaché à son dos.

(CNN), lorsqu’une étudiante en Géorgie n’a pas pu trouver de baby-sitter, sa professeure s’est portée volontaire pour tenir le bébé pendant qu’elle donnait un cours d’anatomie de trois heures.

Une photo de cette classe montre au monde à quoi ressemblent la gentillesse et la compassion.

 

Ramata Sissoko Cissé, professeure adjointe de biologie au Georgia Gwinnett College à Lawrenceville dans la banlieue d’Atlanta, a déclaré à CNN que l’une de ses étudiantes l’avait appelée tard le soir avant le cours pour l’informer que sa baby-sitter était malade. Par conséquent, elle devait amener son bébé au cours d’anatomie et de physiologie de Cissé le lendemain.

La professeure, mère de trois enfants, lui a donné le feu vert. « Le fait qu’elle me fasse confiance m’a fait sentir que je devais l’aider« , a déclaré Cissé. « C’était comme une responsabilité morale. »

Mais en classe, le bébé n’arrêtait pas de bouger et il était difficile pour l’étudiante de tenir son fils et d’écrire en même temps.

« Ainsi, je lui ai dit :  »Donne-moi le bébé ! » », a ajouté Cissé.

Néanmoins, elle ne pouvait pas à la fois le tenir et écrire sur le tableau blanc pendant le cours d’anatomie.

Le bébé est devenu un outil pédagogique

Alors Cissé a improvisé. Elle trouva une blouse blanche et attacha le bébé à son dos.

Le bébé s’endormit rapidement et resta silencieux pendant le reste du cours. Cissé a ainsi pu intégrer le bébé au cours en développant des concepts liés au système nerveux, à la fonction cérébrale et au métabolisme.

Un étudiant a demandé pourquoi le bébé s’était endormi aussi tranquillement.

Cissé a expliqué qu’il était à l’aise et bien au chaud, avec la température de son corps, et que la chaleur correspondante lui permettait de se détendre plus facilement.

Plus tard, quand le bébé a eu faim et que le biberon était froid, elle a expliqué que réchauffer le lait favoriserait le métabolisme du bébé.

Une porte-parole du Georgia Gwinnett College a déclaré à CNN que la mère de l’enfant avait demandé à ne pas être identifiée.

« Les jeunes doivent être préparés à la vie. »

Cissé a déclaré que l’étudiante lui avait envoyé un courrier électronique après le cours pour la remercier et qu’elle lui avait répondu : « De rien, je serai toujours là pour vous ». Et l’étudiante a répondu : « Je le sais ».

Ces mots comptaient beaucoup pour elle.

De nombreux étudiants de Cissé deviennent infirmiers ou médecins ou travaillent dans d’autres professions de santé. Elle a souligné que le fait de leur enseigner la science n’était qu’une partie de sa mission, laquelle consistait aussi à les préparer à la vie après l’école.

« L’amour et la compassion font partie intégrante de la philosophie de ma classe », a déclaré Cissé.

Elle espère pouvoir inculquer ces qualités en les incarnant à des moments propices à l’apprentissage, comme le fait de tenir le bébé pendant le cours, car être un bon fournisseur de soins de santé ne se limite pas à la simple étude de manuels scolaires.

 

Source: edition.cnn.com
Traduit et adapté par: Aidersonprochain.com

Laisser un commentaire