Les psychologues expliquent comment pardonner les autres et laisser le passé trépasser

      1. Reconnaître l’humanité de l’autre personne :

Vous étiez tous les deux nés dans ce monde et vous allez tous les deux passer de vie à trépas un de ces jours, vous saignez lorsque vous avez une entaille, chacun de vous a son propre ADN et lorsque vous trépassez, il n’y aura pas une autre personne comme vous. Étant donné l’humanité que vous partagez avec cette personne, est-il possible qu’elle soit originale, unique et irremplaçable au même titre que vous ? Se demande Enright.

 

      1. Être tolérant :

Consciemment ou inconsciemment, le comportement de l’autre personne vous a rendu plus sévère. Toutefois, si vous envisagez d’appliquer les principes du pardon du Docteur Enright, vous êtes tenus d’éliminer la colère malsaine qui se trouve à l’intérieur de vous, ce qui constitue « un soupçon de compassion » selon Enright.

 

      1. Assimiler la douleur :

Il est bel et bien normal d’avoir des sentiments puissants à cette étape. Enright souligne qu’il y a souvent une dose de douleur, mais c’est cette douleur qui nous permettra éventuellement d’aller de l’avant.

« La douleur consolide l’estime de soi car vous vous demandez : » Si je peux voir l’humanité chez celui qui n’a pas vu l’humanité en moi, et si je peux être tolérant vis-à-vis de celui qui ne l’a pas été envers moi, alors qui suis-je en tant que personne ? Je suis plus fort que je ne le pensais.  »

 

      1. Méditer et découvrir :

De manière générale, les gens sont plus conscients des blessures des autres, explique Enright. Ainsi, « ils deviennent plus patients avec les personnes qui pourraient avoir une mauvaise journée ; ils comprennent que certaines personnes sont blessées tout le temps, et ils sont généralement plus conscients de la souffrance des autres et veulent contribuer au soulagement de leur douleur.

Il y a sans doute une période de réflexion lorsque la douleur passe et c’est là où vous réaliserez que : (a) vous êtes plus fort et (b) vous êtes plus heureux.

 

      1. Répéter le processus :

Vous avez commencé par pardonner une personne qui figure sur la liste élaborée auparavant ? Après un certain temps, vous devriez envisager de revenir à la même liste.

Vous finirez par pardonner une myriade de personnes qui vous ont malmené plutôt que vous ne l’imaginez, et vous serez plus heureux, plus fort, tout en menant une vie plus épanouie.

 

Sources et références: powerofpositivity.com
http://www.personality-project.org/
https://internationalforgiveness.com/
https://www.rd.com/ADVICE/RELATIONSHIPS/
Traduit et adapté par: Aidersonprochain.com

Laisser un commentaire

  S’abonner  
Notifier de