Pyélonéphrite : causes, symptômes, diagnostic et traitement

0

Qu’est-ce que la pyélonéphrite ?

La pyélonéphrite est une infection rénale due généralement à des bactéries transmises aux reins à cause d’une infection vésicale.

Les femmes sont plus prédisposées aux infections vésicales (ou infections des voies urinaires) que les hommes en raison de la courte distance entre la vessie et la peau où les bactéries vivent habituellement. Toutefois, l’infection reste généralement au niveau de la vessie.

La femme est plus susceptible de développer une pyélonéphrite lors de la grossesse. La pyélonéphrite et d’autres formes d’infections urinaires augmentent le risque d’accouchement prématuré.

Néanmoins, l’homme est plus susceptible de développer une pyélonéphrite si sa prostate est hypertrophiée. En outre, le risque de développer une pyélonéphrite est accru dans le cas des conditions suivantes :

  • Infection urinaire non traitée
  • Diabète
  • Problèmes nerveux qui affectent la vessie
  • Calculs rénaux
  • Tumeur au niveau de la vessie
  • Reflux anormal de l’urine de la vessie vers les reins, connu également sous le nom reflux vésico-urétéral
  • Une obstruction associée à un développement anormal des voies urinaires

Les procédures ou opérations qui impliquent l’insertion d’un instrument dans la vessie augmentent également le risque d’infections urinaires et de pyélonéphrite.

Dans certains cas, les enfants peuvent développer une pyélonéphrite à cause d’une anomalie dans la vessie qui mène au reflux vésico-urétéral, et cela peut entraîner la destruction du rein.

Dans des cas rares, la pyélonéphrite est si grave qu’elle peut mettre la vie en danger, notamment chez les personnes âgées ou les personnes ayant un système immunitaire affaibli.

 

Symptômes de la pyélonéphrite :

 

Les deux principaux symptômes de la pyélonéphrite consistent en la douleur au niveau d’un seul flanc, au bas du dos et la fièvre, compte tenu que la douleur peut s’étendre au bas du ventre. Il peut également y avoir des frissons, des nausées et des vomissements. L’urine peut être trouble, caractérisée par la présence de sang ou ayant une odeur forte ou nauséabonde. De plus, ces symptômes sont accompagnés dans certains cas d’un besoin inhabituel d’aller aux toilettes et d’une douleur lors de la miction.

 

Diagnostic :

Si votre médecin soupçonne que vous avez une infection rénale, il vous posera des questions sur d’autres problèmes de santé tels que les infections que vous avez eues dans le passé et les symptômes que vous éprouvez récemment. Ensuite, il se mettra à vérifier vos signes vitaux (température, rythme cardiaque, tension artérielle) et à appuyer sur votre abdomen et vos flancs pour voir s’il y a une sensibilité près du rein. Chez les femmes, les symptômes de la pyélonéphrite peuvent être similaires aux symptômes de certaines maladies sexuellement transmissibles, ainsi votre médecin peut vous recommander de faire un examen pelvien.

En vue de diagnostiquer la pyélonéphrite, votre médecin vous demandera de faire des analyses d’urine pour chercher la présence de globules blancs dans l’urine et de culture d’urine afin de déterminer le type de bactérie responsable de l’infection, en plus de certaines analyses de sang.

Les personnes atteintes de pyélonéphrite peuvent avoir des bactéries dans leur sang ainsi que dans leur urine. Les antibiotiques sont administrés avant les résultats de la culture d’urine et la dose sera modifiée une fois l’espèce bactérienne identifiée dans les 24 à 48 heures.

pyélonéphrite symptômes
alila -123rf

 

Prévention :

(suite en page suivante)

Pyélonéphrite : causes, symptômes, diagnostic et traitement
4 (80%) 2 votes

Laisser un commentaire