Ces signes avant-coureurs d’AVC que vous ne devez pas ignorer !

 
Et n’oubliez surtout pas qu’un AVC à lieu rapidement et que ses symptômes sont soudains. Donc, si vous avez un ou plusieurs signes avant-coureurs d’un AVC pendant plus de quelques minutes, n’attendez surtout pas de voir si ces symptômes s’atténuent ou s’aggravent mais demandez de l’aide médicale sur le champ.
Remarque: il est préférable d’appeler une ambulance plutôt que de conduire vous-même ou laisser quelqu’un d’autre vous conduire à l’hôpital. Car dans l’ambulance, le personnel médical peut commencer le traitement de sauvetage en chemin même.
Et vous devriez aller à l’hôpital, même si les symptômes se produisent pendant quelques instants, puis disparaissent. Ces brefs changements sont connus comme des attaques ischémiques transitoires (AIT) et le risque d’AVC sont plus élevé dans un avenir proche.
attaques ischémiques transitoires
avc symptômes – ConstructionDealMkting

Différences subtiles entre les symptômes d’AVC et de migraine :

Les médecins disent que parfois, un AVC ou des symptômes de AIT peuvent être confondus avec les symptômes de la migraine avec aura.

Dans de tels cas, rappelez-vous cela :

  • Les symptômes d’un AVC ou d’AIT sont soudains, tandis que les symptômes de migraine avec aura se développent lentement, puis se propagent et s’intensifient.
  • Les symptômes de la migraine ont tendance à être positifs dans le sens où les stimuli sont plus intenses, de façon à ce que vous voyez des lumières clignotantes et des formes en zigzag. Tandis que ceux d’AVC ou d’AIT plus précisément commencent généralement avec des symptômes négatifs, les stimulis sont faiblement adaptés, tels que la perte de la vision, de l’ouïe ou de la puissance des membres.

Les facteurs de risque :

Les facteurs de risque
avc symptômes – Nick Youngson
Comme vous le savez maintenant, l’AVC peut arriver à tout le monde et à tout moment, et certains facteurs peuvent augmenter les risques à savoir:
  • Age : 55 ans ou plus.
  • Hypertension artérielle.
  • Fumer.
  • Diabète.
  • D’autres conditions comme les maladies cardiaques, la fibrillation auriculaire et les troubles sanguins.
  • Migraines avec aura, ou troubles visuels.
  • Problèmes de famille et stress quotidien.
Ainsi, afin de prévenir ou de retarder un AVC, il est extrêmement important de contrôler les facteurs de risque. Sans oublier que vous devriez avoir une alimentation saine, variée et basée principalement sur les fruits, les légumes et les grains entiers, faire du sport régulièrement et maintenir un poids équilibré.
Nous espérons vraiment que vous trouvez cet article utile et n’oubliez pas de le partager avec vos amis et votre famille.