sans-abri et chiens amis
 

Cette semaine, l’infirmière Cris Mamprim et ses collègues de l’Hôpital régional Alto Vale du Brésil ont été témoins d’une scène touchante qui restera gravée dans leur mémoire.

C’était un aperçu de l’amour dans sa forme la plus pure.

Vers 3 heures du matin, un sans-abri appelé César est admis à l’hôpital pour recevoir un traitement et des médicaments en raison d’un problème de santé duquel il souffre.

 

Normalement, l’homme est pris en charge dans un autre établissement de la ville, alors Mamprim et les autres membres du personnel ont posé des questions sur son état et son histoire. Et ils ont vite compris que leur nouveau patient n’était pas seul.

Malgré le manque de biens matériels, la vie de César fut riche en amitiés. En regardant juste devant la porte de l’hôpital, le personnel a vu un groupe de fidèles compagnons qui attendaient avec impatience son retour sain et sauf.

sans-abri et chiens

Mamprim a appris que l’homme a consacré tout son temps pour s’occuper des chiens, qui, sans lui, seraient sans amis au monde.

 

En effet, César a déclaré qu’il renonçait souvent à la nourriture pour que les chiens restent bien nourris.

sans-abri et chiens1

« Ils sont tous bien dorlotés et joufflus », a déclaré Mamprim. « Les voir comme ça, attendre à la porte, montre seulement à quel point ils sont chéris et aimés. »

Les chiens étaient impatients, mais aussi patients — s’installant à la porte de l’hôpital pour attendre leur ami. Mais ils n’auraient pas à attendre longtemps.

 

Alors que le personnel a procuré à César les médicaments dont il avait besoin, celui-ci avait décidé d’inviter ses amis chiens à l’intérieur afin qu’ils restent ensemble. Entre temps, on a offert de la nourriture à César (et par extension à son équipe de chiens).

sans-abri et chiens2

« Croyez-moi, il en a mangé et en a économisé un peu pour nourrir les chiens plus tard », a déclaré Mamprim.

Après environ une heure à l’hôpital, César a été libéré sain et sauf. Mamprim l’observa depuis la porte alors qu’il disparaissait dans l’obscurité du petit matin avec sa bande de chiens heureux remuant la queue.

 

« César a les meilleurs compagnons à ses côtés », a déclaré plus tard Mamprim. « Je ne sais pas à quoi ressemble sa vie, ni pourquoi il est dans la rue, mais j’admire le respect et l’amour qu’il a pour ses petits animaux […] Si seulement tout le monde était comme ça. »

 

Source: thedodo.com / Publié pour la premiere fois le 12/11/2018 par le site thedodo
Traduit et adapté par: Aidersonprochain.com

Laisser un commentaire