Quand il s’agit de notre société moderne, tout le monde nous fait la morale et fourre son nez dans notre vie. Depuis notre venue au monde, nos parents nous imposent leurs idées et leurs croyances sur ce qui est juste et sur ce qui est faux, puis nous sommes généralement inscrits au système scolaire public. C’est bien ici que la majorité de nos facultés créatives  innées sont tuées dans l’œuf.

Dans de nombreux cas, le système scolaire n’honore pas les dons dans le domaine de l’art, de la musique, de la poésie, etc. Les méthodes analytiques les plus logiques de la connaissance sont honorées, telles les mathématiques, la science et la mémorisation.

Certes, ce sont aussi des dons qui méritent d’être honorés, mais nous ne somme pas tous de la même trempe. Et puis, qu’en est-il de ces dons qui sont marginalisés et qui ne sont jamais mis en avant dans notre monde pour que chacun puisse en profiter ? Notre société tente de nous convaincre que ces dons ne sont pas convenables à notre système et nous ne pouvons pas gagner notre vie en les utilisant. Quelles balivernes !

Les animateurs Madrilènes, Daniel Martinez Lara et Rafa Cano Mendez ont parfaitement démontré cette question controversée par le biais d’un court métrage de 7 minutes visant à nous enseigner une leçon sur ce qui arrive à notre vie lorsque nous permettons que nos facultés créatives et nos talents soient stimulés.

Ce court métrage porte également sur la parentalité et l’importance de laisser les enfants faire leur choix dans la vie à leur guise et selon leurs penchants. Incontestablement, tous les parents veulent le meilleur pour leurs enfants, mais nous devons comprendre que ce que nous considérons comme meilleur est parfois diamétralement opposé à ce que nos enfants considèrent comme meilleur. Nous sommes tenus de reconnaître que nous sommes seulement sous le joug des pressions de la société. À un moment donné, laisser aller et faire confiance peut mener loin.

Ce court métrage recueilli avec enthousiasme par la critique a été entièrement réalisé à l’aide de « Blender« , un logiciel de rendu 3D open source. Ce court métrage a été consacré « à nos familles, pour nous aider à ne pas perdre nos passions. » Sans plus tarder, voici le court métrage Alike

Ce n’est pas aussi difficile de transmettre le message. Ce simple court métrage est à la fois réconfortant et éducatif et nous sommes certains que beaucoup d’entre nous peuvent trouver à la fois l’enfant et l’adulte dans ce dernier. Se sentir à l’étroit comme un enfant avec tant de bornes sur ce qui est convenable, puis se sentir épuisé en tant qu’adulte.

Nous devons tous tenter de ne pas être pris dans le tourbillon de la vie et nous focaliser sur les choses qui nous rendent heureux et nous font vraiment sentir en vie. Vivre dans la plus grande joie et  suivre son bonheur et sa passion est exactement ce que le monde a besoin maintenant, alors découvrez ce qui peut mettre du piment dans votre vie, et développez vos passions pour voir votre monde se transformer en un clin d’œil.

Source: collective-evolution.com

Traduit et adapté: Aidersonprochain.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici