Une soeur réconforte un frère malade
 

En août 2018, le petit Beckett Burge a reçu un diagnostic de leucémie lymphoblastique aiguë, un type de cancer du sang qui cible les jeunes globules blancs de la moelle osseuse. Il n’avait que deux ans lorsque sa maman a reçu cette nouvelle dévastatrice.

 

Dès lors, Beckett a dû endurer de longues périodes d’hospitalisation, subissant une chimiothérapie, des transfusions sanguines et des transfusions de plaquettes. Tout au long de cette expérience douloureuse, l’amour et le soutien témoignés par sa sœur aînée Aubrey lui ont donné force et détermination pour aller de l’avant dans sa vie.

 
fille réconfortant son pauvre petit frère
Kennedy News et Media

Bien qu’elle n’ait que 14 mois de plus, la jeune Aubrey a fait preuve de maturité et de bienveillance. Selon la mère, Kaitlin Burge, 28 ans, Aubrey a développé un « lien incroyable » avec son frère, qu’il décrit comme étant son « meilleur ami ».

 

Kaitlin, de Princeton au Texas, a expliqué qu’Aubrey préférait rester à l’intérieur et surveiller son petit frère plutôt que d’aller jouer avec ses amis.

 

En janvier, Kaitlin a pris une photo très émouvante d’Aubrey prenant soin de Beckett pendant qu’il se penchait au-dessus des toilettes pour vomir. On peut voir la gentille fille lui frotter le dos pour le réconforter.

 

Après la prise de la photo, Aubrey serait allée se laver les mains avant de porter son frère sur le canapé. Elle a ensuite demandé à ses parents si elle pouvait aider à nettoyer la salle de bain.

fille réconfortant son pauvre petit frère1
Kennedy News et Media

Kaitlin a décidé de partager sa photo avec le monde entier pour mettre en évidence l’importance des liens familiaux forts en ces temps difficiles.

 

Rappelant le moment où la photo a été prise, la mère de trois enfants a déclaré :

« Elle ne savait pas ce qui se passait réellement, mais elle savait par expérience que quand elle serait malade, nous lui frotterions le dos et l’aiderions à surmonter sa douleur.

 

Elle a juste appris de nos expériences et a pris la relève. Elle lui tenait la main et lui disait que tout irait bien, lui nettoyait le visage et les mains. »

fille réconfortant son pauvre petit frère2
Kennedy News et Media

 

Parlant du lien affectif entre le frère et la sœur, Kaitlin a ajouté :

« Quand je les vois ensemble, ça me rend heureuse, mais en même temps, ça me rend triste.

Ils ont un lien incroyable. Ils sont plus proches, elle prend toujours soin de lui. Néanmoins, un enfant de quatre ou cinq ans devrait jouer dehors avec ses amis. Aubrey adore la gymnastique et nous avons dû mettre un terme à cela à cause de nos charges qui ont augmenté à cause de la maladie de Beckett.

Aubrey devrait faire de la gymnastique, courir dans le quartier avec les enfants, jouer dans la cour de récréation, nager dans la piscine – mais au lieu de cela, elle préfère s’occuper de son frère.

Ils sont très proches – ils ont toujours joué ensemble. Il jouait aux poupées avec elle et elle jouait aux super-héros avec lui. Nous l’encourageons à sortir et à faire des choses, mais elle préfère veiller sur lui. »

 

Après avoir passé plus d’un mois à l’hôpital, Beckett est rentré chez lui au cinquième anniversaire d’Aubrey.

fille réconfortant son pauvre petit frère3
Kennedy News et Media

Beckett a tellement changé que cela a amené Aubrey à s’inquiéter pour son petit frère jadis plein d’énergie, alors que la « fille intelligente » posait diverses questions difficiles à ses parents.

 

Kaitlin a souligné :

« Elle a regardé une douzaine de médecins lui mettre un masque sur le visage, le piquer avec des aiguilles, lui administrer une panoplie de médicaments, pendant qu’il était allongé là, impuissant et fragile.

Elle ne savait pas ce qui se passait, elle savait seulement que quelque chose n’allait pas avec son frère, son meilleur ami.

Nous lui avons expliqué qu’il était vraiment malade et que cela ne pouvait être empêché, mais n’allait pas lui arriver. Nous lui avons tout expliqué et avons eu recours à notre assistante sociale.

Nous avons été très ouverts avec elle, alors nous avons répondu à toutes les questions qu’elle a posées. Nous l’avons même expliqué à Beckett qui, dorénavant, dira aux gens : « J’ai un cancer ». Il sait ce qu’il a.

Nous nous assurons qu’elle apporte son soutien à son frère et qu’elle sache que la maladie ne le rend pas différent des autres. »

 

Beckett, qui a quatre ans maintenant, devrait subir encore deux années supplémentaires de chimiothérapie, et Aubrey demeurera la sœur la plus attentionnée et le meilleur ami qu’un garçon puisse avoir.

 

Source: unilad.co.uk
Traduit et adapté par: Aidersonprochain.com

Laisser un commentaire