Si vous ressentez une douleur et une raideur articulaires dès que vous vous réveillez, vous devriez certainement mettre fin à ce problème au lieu d’avoir recours à des médicaments pour appaiser les symptômes, afin d’éviter une panoplie de complications dans le temps.

Les douleurs articulaires pourraient être normales, suite à une blessure par exemple, car ce genre de douleur est du au gonflement, à la mobilité restreinte et à l’augmentation du débit sanguin. Ainsi, elle peut avoir lieu après un entrainement par exemple.

Toutefois, la douleur chronique inexpliquée au niveau des articulations résulte d’une inflammation dans le corps. C’est quelque chose que vous faites vous-mêmes à votre corps, qui peut être évité et traité convenablement.

Il existe maints aliments inflammatoires que nous consommons quotidiennement. Les 5 aliments suivants provoquent la douleur et l’inflammation, ainsi il est grand temps de les omettre de votre alimentation :

VOIR AUSSI: Les 15 meilleurs aliments alcalins sur terre !

staras / 123RF

 

  1. Glucides raffinés et gluten

Les glucides et les farines raffinés sont traités dans le corps au même titre que le sucre, c’est la raison pour laquelle on nous dit souvent qu’ils sont mauvais pour la santé. Nonobstant, la vérité est que seuls les glucides simples devraient être évités alors que les glucides complexes sont généralement bénéfiques.

Les glucides simples et parfois le gluten provoquent l’inflammation. A cet effet, il est recommandé de consommer des glucides complexes provenant de graines, de noix, de légumes, de haricots et de céréales entières, tout en évitant le sucre, la pomme de terre, le riz et la farine.

 

  1. Sucre

Le sucre est additif et pernicieux, car il mène au cancer, au diabète et à lobésité, en plus de douleurs sans fin.

L’Institut national de la santé(NIH) souligne que lorsque le corps tente de traiter les sucres transformés, ces sucres entraînent des niveaux excessivement élevés des produits finaux de glycation avancée (AGE), provoquant par conséquent un stress oxydatif et une inflammation.

 

LIRE AUSSI: Utilisez la technique de ce médecin pour soulager la douleur au pied et au talon !

 

A cet égard, il est primordial de limiter l’apport en sucre ainsi que les aliments qui le contiennent, tels les jus de fruits, les bonbons, les sodas, les aliments transformés et les sauces. Soyez attentifs aux aliments «à faible teneur en matière grasse», et optez pour les fruits entiers.

 

  1. Huiles végétales et acides gras trans

Les acides gras trans provoquent des maladies cardiovasculaires et les huiles végétales sont également malsaines, car elles sont excessivement traitées, tout en étant riches en acides gras polyinsaturés oméga-6 et mènent à l’inflammation.

La consommation de ces huiles constitue un équilibre malsain entres les acides gras oméga-6 et les acides gras oméga-3, qui devraient être consommés dans la ration 1: 1, ce qui est loin des rations 10: 1 dans la plupart des régimes occidentaux.

Par conséquent, vous êtes tenus d’éviter les huiles de soja, de coton, de maïs, de canola, de tournesol et de carthame et de consommer des avocats, des graines de citrouille, des graines de lin et des noix.

Vous pouvez également essayer le sauter à la poêle, à l’aide d’un ustensile antiadhésif en céramique et un bouillon de légumes. De nombreux experts confirment que l’huile de coco Bio est bonne pour la cuisine et l’huile d’olive peut être ajoutée aux salades et aux aliments froids, car ces huiles sont complètement naturelles, non filtrées et bonnes pour la santé.

 

  1. Légumes morelles

En dépit des bienfaits des légumes, il est primordial d’éviter un certain nombre d’entre eux, notamment les morelles, dont les légumes les plus courants comprennent les poivrons, les tomates, les aubergines et la pomme de terre. Cette catégorie de légumes provoque la douleur en cas de l’augmentation du niveau de la sensibilité à la solanine et au calcitriol, deux composés essentiels de ces derniers.

Par conséquent, vous devriez déterminer si ces légumes sont à l’origine de vos problèmes en les éliminant de votre alimentation pendant 3 semaines. Si vous ne constatez aucun changement, c’est qu’il ne s’agit pas de la source du problème. Si vous constatez cependant une amélioration et que la douleur revient lorsque vous recommencez à les consommer, ils sont la cause de votre douleur.

 

  1. Tous les produits laitiers

De plus en plus de personnes éliminent les produits laitiers de leur alimentation du à l’intolérance au lactose ou à l’incapacité de digérer les sucres du lait.

Selon le docteur Amy Myers, auteur du « The Autoimmune Solution », les plus grands problèmes de santé résultent des effets des protéines du lait animal tels que la déstabilisation du pH et l’inflammation du corps.

Par conséquent, il convient d’utiliser des produits végétaux non laitiers comme alternatives au lait de chèvre, de brebis et de vache. D’ailleurs, le lait d’amande, le lait de coco et le lait de chanvre sont des alternatives délicieuses et saines. Le lait de noisette est également très nutritif. Évitez cependant le lait de soja.

Néanmoins, veillez à toujours choisir des produits exempts de carraghénane, étant donné que cet additif met votre santé en jeu.

Dès que vous omettez ces aliments de votre alimentation, vous constaterez des changements considérables. L’inflammation et la douleur seront réduites tout en éliminant le besoin d’analgésiques, et réduisant le risque de devoir vous rendre chez votre médecin. Ainsi votre santé globale sera stimulée!

A votre santé.

Sources et références:

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3704564/

http://www.abc.net.au/local/stories/2013/03/06/3708514.htm

http://www.niddk.nih.gov/health-information/health-topics/digestive-diseases/lactose-intolerance/Pages/facts.aspx

healthy-food-house.com / 1mhealthtips.com  

Traduit et adapté par : Aidersonprochain.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici