sœur jumelle

Une femme née avec une tache de naissance rare a appris qu’elle était sa propre sœur jumelle.

La chanteuse Taylor Muhl, originaire de la Californie, a une tache de naissance rare au milieu de son corps. Un côté de son torse et de son dos ont une couleur légèrement plus rouge. De plus, elle a plusieurs autres traits qui indiquent quelque chose d’inhabituel.

« J’ai constaté que tout le côté gauche de mon corps est légèrement plus grand que le côté droit », a déclaré Taylor sur son blog. « J’ai une double dent dans le côté gauche de ma bouche et de nombreuses sensibilités et allergies aux aliments, médicaments, compléments, bijoux et piqûres d’insectes. »

 

 

Après la consultation d’un médecin accoutumé à des conditions médicales rares, Taylor a découvert qu’elle avait deux séries d’ADN.

« De plus, le médecin m’a informé que je suis dotée de deux systèmes immunitaires et de deux flux sanguins. »

 

8Taylor est atteinte d’un chimérisme tétragamétique. Cette condition se produit lorsque deux ovules séparés sont fécondés par deux spermatozoïdes différents, puis l’un des embryons absorbe l’autre au début de la croissance. Les personnes atteintes de ce type de chimérisme peuvent avoir deux types de sang, à l’instar de Taylor, ou des yeux de différentes couleurs.

Le chimérisme est rarissime, avec seulement environ 100 cas documentés chez les humains. Les personnes atteintes de la maladie peuvent vivre sans complications, autres que la pigmentation altérée. À cet effet, il convient de souligner que plusieurs personnes ont seulement pris conscience de leur état après des tests sanguins. En 2006, une maman a fait des tests sanguins en vue de prouver la filiation de ses enfants mais les résultats ont révélé que son ADN ne correspondait pas à l’ADN de ses propres enfants, en raison de la présence de l’ADN de son jumeau.

Chez les patients atteints de chimérismes, la majorité des cellules proviennent généralement d’une série d’ADN, souligne Live Science. Dans certains cas, la personne peut avoir des organes génitaux ambigus si les embryons jumeaux dont elle est issue contiennent des chromosomes différents (c’est-à-dire si l’un des jumeaux est mâle et l’autre est femelle).

Dans le cas de Muhl, les deux embryons desquels elle est née étaient heureusement des femelles. Néanmoins, elle souffre de nombreux problèmes de santé en raison du mélange d’ADN qu’elle a.

« Mon corps réagit à l’ADN et aux cellules de ma jumelle en tant que matière étrangère, ce qui rend mon système immunitaire plus faible que celui d’une personne moyenne, ainsi, je souffre malheureusement d’une myriade de troubles auto-immuns. »

 

Taylor a découvert qu’elle était sa propre jumelle en 2009, et a déclaré cette condition en public à la fin de l’année passée afin de sensibiliser les gens concernant la maladie et son lien avec les maladies auto-immunes.

« J’ai senti qu’il était primordial de montrer la tache que j’ai sur mon corps, car dans le monde du divertissement, il y a une énorme pression pour paraître physiquement parfaite », a indiqué Taylor.

 

« J’espère pouvoir, en montrant mes propres imperfections, inspirer d’autres personnes souffrant d’anomalies physiques ou qui sont différentes, pour qu’elles ne considèrent pas cette différence comme un obstacle qui les empêche de poursuivre leurs rêves, de s’aimer inconditionnellement et de savoir qu’elles sont belles comme elles sont. »

 

Une femme remarque une tache de naissance inhabituelle sur son corps et découvre qu’elle est sa propre sœur jumelle !
Notez cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

12 − 4 =