Une tortue géante a donné naissance à 800 bébés, sauvant ainsi son espèce

Diego fait partie d’un groupe de tortues qui ont été choisies dans les années 1960 pour participer à un programme de reproduction sur l’île de Santa Cruz, au large de la côte sud-ouest de la Californie (États-Unis).

À l’époque, il n’y avait que deux mâles et douze femelles de la même espèce que Diego, le Chelonoidis hoodensis (Tortue Géante), vivant sur l’île d’Española, aux Galapagos.

Rencontrez le héros!

héros
© Parque Nacional Galápagos / Facebook

Le Lothario vivait en captivité au zoo de San Diego lorsqu’il a été sélectionné pour participer au programme d’élevage.

Aujourd’hui, plus de 50 ans après son lancement, et après avoir réussi à produire plus de 2 000 bébés tortues géantes, le ministère de l’environnement équatorien  a décidé de mettre un terme à l’initiative de reconstitution des tortues géantes.

La bonne nouvelle a été confirmée par un écologiste des parcs nationaux des Galapagos.

tortue géante
Diego est devenu une icône du programme de conservation. Source : Parc national des Galapagos.

Washington Tapia, directeur de l’Initiative pour la reconstitution des tortues géantes (IRTG), a en effet affirmé qu’il y avait maintenant « des conditions suffisantes » pour que la population de tortues revienne à la normale.

Il a déclaré :  » Sur la base des résultats du dernier recensement effectué fin 2019 et de toutes les données disponibles depuis 1960, aussi bien pour l’île que pour sa population de tortues, nous avons développé des modèles mathématiques avec différents scénarios possibles pour les cent prochaines années et en avons conclu que l’île dispose de conditions suffisantes pour maintenir la population de tortues qui continuera à croître normalement, même sans nouveau rapatriement de jeunes spécimens « .

Jorge Carrión, le directeur du parc national des Galapagos,  a poursuivi en déclarant que le programme des tortues, ainsi que la « régénération des cactus« , ont contribué à l’équilibre de l’écosystème de l’île.

tortue
© Parque Nacional Galápagos / Facebook

Il a ajouté :  » Outre la reconstitution de la population de tortues géantes, qui est passée de 15 à 2000 individus grâce à ce programme, les actions de gestion mises en œuvre pour la restauration écologique de l’île, telles que l’éradication des espèces introduites et la régénération des cactus via le projet Galapagos Verde 2050, ont contribué à ce que les écosystèmes de l’île disposent actuellement des conditions adéquates pour entretenir la population croissante de tortues « .

Mission accomplie!

oeufs de tortue
© Parque Nacional Galápagos / Facebook

Au fil des années, le vieux Diego – âgé maintenant de plus de 100 ans – est devenu une sorte d’icône pour le programme de conservation, avec environ 40 % des tortues rapatriées sur l’île qui lui seraient apparentées.

Mais après plus de huit décennies loin de leur patrie, Diego et les 14 autres éleveurs sont prêts à retourner à leur précédente vie !

Diego serait apparenté à plus de 40 % des tortues de l’île. Source : Parc national des Galapagos.

 

En outre, un processus de quarantaine a commencé à aider à « éliminer les risques de dispersion de graines de plantes qui ne sont pas spécifiques à l’île« . On annonce ainsi qu’au retour de Diego et de ses amis, cela sera réglé. L’objectif est de les relâcher sur Española, leur île d’origine, en mars de cette année.

Bravo Diego, c’est du bon travail !

Si cet article vous a inspiré, n’hésitez pas à le partager !

 

Source: ladbible.com  /  Images Credit: Galapagos National Park
Traduit et adapté par: aidersonprochain.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

les mandarines ont des bienfaits anti-âge incroyables

Selon les nutritionnistes, les mandarines ont des bienfaits anti-âge incroyables

colibri construit une maison dotée d'un toit

Cet ingénieux petit colibri construit une maison dotée d’un toit